Menu ENN Search
Changer la langue : English Français

Y at-il la littérature sur les meilleures pratiques pour la promotion de l'allaitement maternel pendant la PCMA

Cette question a été affichée dans le forum de discussion Interventions pour l'alimentation du nourrisson et du jeune enfant et a des réponses 16.

» Afficher une réponse

Anonyme 118

Nutrition Advisor

Utilisateur régulier

3 mars 2012, 15:53

Ceci a été traduit automatiquement.

Je dois le guide de formation IYCF merveilleux pour PCMA mais je me demande aussi si il ya toute la littérature, soit d'études formelles ou la littérature grise sur la meilleure façon d'assurer ATPE, ASPE et CSB ne pas interférer avec l'allaitement. Je ne crois pas personnellement ATPE / ASPE / CSB sont une menace pour l'allaitement, mais on nous a demandé de trouver des éléments de preuve sur la meilleure façon d'y parvenir est pas un risque.

Anonyme 40

Utilisateur régulier

4 mars 2012, 22:15

Ceci a été traduit automatiquement.

Vous pouvez trouver les "LNS ne remplace le lait maternel?" section sur le site Web de ilins est utile. Il ya quelques références là-bas que vous être en mesure de lire.

http://ilins.org/resources#section-5

Rogers Wanyama

Emergency Nutrition Specialist

Utilisateur régulier

5 mars 2012, 01:20

Ceci a été traduit automatiquement.

Karleen Gribble

Assoc Prof Western Sydney University

Utilisateur régulier

5 mars 2012, 02:27

Ceci a été traduit automatiquement.

Je ne suis pas au courant de toute la littérature autre que celle déjà posté cependant, je pense que la question est de savoir comment il est utilisé plutôt que si elle est utilisée. Je l'ai observé que, parfois, les organisations se sentent comme il n'y a rien qu'ils peuvent faire pour améliorer les pratiques d'allaitement. Il peut y avoir des nourrissons de moins de 6 mois qui souffrent de malnutrition, mais ils ne disposent pas des interventions pour les soutenir et vraiment juste attendre jusqu'à ce qu'ils soient 6 mois afin qu'ils puissent fournir des aliments complémentaires (quelque chose qu'ils sentent qu'ils peuvent faire). À mon avis, ce qui est problématique parce que la question essentielle qui a conduit à les nourrissons soient sous alimentés (allaitement inadéquat) n'a pas été traitée et ne sera pas traitée par l'ajout d'aliments complémentaires. Donc, pour répondre à votre question, la meilleure façon de veiller à ce que ATPE / ASPE / CSB ne sont pas une menace pour l'allaitement maternel? La réponse serait à chercher des indications qu'il ya un problème avec l'allaitement maternel pour commencer (les malnutris de 6 mois pour par exemple) et de veiller à ce que il ya des interventions visant à améliorer les pratiques d'allaitement parallèlement à la fourniture de ATPE / ASPE / CSB

Astrid

Utilisateur régulier

5 mars 2012, 06:54

Ceci a été traduit automatiquement.

Je suis d'accord avec Karleen. Un bon protocole pour <6 mois (avec lait supplémentaire) et une bonne politique qui favorise l'allaitement maternel (et apporte un soutien) aux côtés de ATPE / ASPE / CSB devrait aider. Après le projet de directive sur la commercialisation des prêts à utiliser des aliments complémentaires pour les enfants pourraient vous aider un peu:
http://www.ennonline.net/resources/898

Tamsin Walters

en-net moderator

Modérateur

5 mars 2012, 09:45

Ceci a été traduit automatiquement.

De Fiona Kuziga:

Cher Karleen, je recommande que les nourrissons de moins de six mois devraient être
allaités exclusivement au sein. L'accent devrait être mis sur la santé maternelle et
nutrition ainsi que traiter des conditions cliniques de l'enfant dans
cas de malnutrition.
Si vous donnez ATPE avec le lait maternel, alors vous encouragez mixte
alimentation qui est risqué pour un enfant de moins de 6 mois.

Tamsin Walters

en-net moderator

Modérateur

5 mars 2012, 09:46

Ceci a été traduit automatiquement.

De Felicity Savage:

Ceci est tout à fait raison. Merci Karleen - une fois de plus, nous devons revenir à l'essentiel de soutenir l'allaitement maternel pour tous les enfants dès le début avant qu'il y ait la malnutrition.

Félicité

Astrid

Utilisateur régulier

5 mars 2012, 10:24

Ceci a été traduit automatiquement.

Fiona et Felicity sont tout à fait raison, mais je pense que la question portait davantage sur l'allaitement maternel chez les enfants de> 6 mois, puisque nous parlons de ATPE / ASPE / CSB, dont aucune ne convient à <6 mois.
Je crois que la question ici est très valable, car il est plus facile pour les travailleurs de la nutrition, en particulier lorsque le temps est limité et la pression élevée, pour donner aux mères la ATPE / ASPE / CSB et non passer du temps à faire en sorte que l'allaitement continue, sans parler de l'évaluation de l'allaitement maternel les problèmes et les traiter avec eux. Les mères peuvent en effet se sentent qu'il est OK pour allaiter moins, ou donner aux enfants ATPE / ASPE / CSB en priorité sur le lait maternel. Même si il n'y a aucune preuve que cela arrive, je pense que l'expérience de terrain montrent qu'il fait ou qu'il existe un risque réel.
Soutien à l'allaitement est souvent l'accent sur les <6 mois, et de ne pas traiter suffisamment avec les> 6 mois ...

Karleen Gribble

Assoc Prof Western Sydney University

Utilisateur régulier

5 mars 2012, 10:53

Ceci a été traduit automatiquement.

Salut Fiona,
Moi aussi, je soutiens l'allaitement maternel exclusif pour les enfants de moins de 6 mois. Qu'est-ce que je décrivais est une situation où les organisations peuvent avoir une politique de soutien allaitement maternel exclusif pendant 6 mois mais en fait ne pas avoir toutes les interventions à l'appui. Cela signifie qu'ils ne peuvent rien faire pour les enfants de moins de 6 mois et où il ya des enfants malnutris de moins de 6 mois, la stratégie consiste à ne rien faire, laisser le temps passer jusqu'à ce que les déplacements des enfants sont de 6 mois et ensuite commencer à l'alimentation complémentaire. Pas une bonne stratégie.
Et désolé pour mes messages répétés plus tôt, je ne sais pas quel était le problème.

Martha

Post doctoral researcher

Utilisateur régulier

5 mars 2012, 12:04

Ceci a été traduit automatiquement.

Je suis d'accord avec la félicité et le reste sur la promotion des fonds extrabudgétaires absolument prioritaire pour tous les nourrissons de moins de 6 mois, mais je suis d'accord avec Kathleen concernant le manque d'information / de penser au sujet de ces enfants dans cette tranche d'âge étant déjà une alimentation mixte et au risque de sous-nutrition ? Actuellement, la stratégie a été de ne rien faire et attendre pour eux comme ils se tournent de 6 mois. Le manque de recherche et d'information dans ce domaine est très intimidant surtout parce que en essayant de souligner l'importance de l'allaitement maternel pour ces nourrissons, les travailleurs de la santé ont pas de messages clés pour tous ceux qui l'est pas.

Tamsin Walters

en-net moderator

Modérateur

5 mars 2012, 19:47

Ceci a été traduit automatiquement.

De Felicity Savage:

Oui il est vrai qu'il ya une nécessité de se concentrer sur le soutien à l'allaitement maternel après 6 mois ainsi que devant - mais nous devons nous rappeler que si un enfant souffre de malnutrition à 6 mois presque certainement quelque chose a mal tourné avec l'allaitement déjà - donc nous avons besoin à la fois la prévention avec le soutien précoce de la BF et soutien continu ou relactation de 6 mois -

Tamsin Walters

en-net moderator

Modérateur

5 mars 2012, 19:51

Ceci a été traduit automatiquement.

De Fiona Kuziga:

Cela signifie que nous avons besoin pour combler le fossé de l'information que la santé
les travailleurs ont. Tant que les nourrissons> 6 mois sont mélangés Fed, il
contribue à leur morbidité sous-jacente ainsi la cause de la malnutrition.
Considèrent que l'accès à l'eau potable est aussi un grand défi dans de nombreux
pays.

Tamsin Walters

en-net moderator

Modérateur

6 mars 2012, 16:05

Ceci a été traduit automatiquement.

De Felicity Savage:

Oui, mais ne nous laissons pas glisser dans l'ensemble des 30 ans de l'esprit il ya que si vous avez de l'eau en toute sécurité l'allaitement n'a pas d'importance tant.

Chantal Autotte Bouchard

AAH

Utilisateur régulier

13 mars 2012, 21:23

Ceci a été traduit automatiquement.

Bonjour,

Je me permet d'intervenir. Je pense que la question était pour les plus de 6 mois. Et pour une raison précise, oui effectivement si un enfant est malnutris après 6 mois c'est qu'il y a eu des problèmes d'allaitement, et on doit prendre les mesures nécessaires pour remédier a cela, technique d'accompagnement et tout le reste.

Par contre je pense que la question est en lien avec la promotion de l'allaitement maternel + de 6 mois avec un enfant malnutris et par ex le test d’appétit. Certain reproche que le test d’appétit soit réalisé avant de proposer le sein. Mais si on donne le sein et qu'on réalise le test d’appétit ensuite qu'elle sera la manière d'analyser l’appétit de l'enfant???

Je ne sais pas si l'idée de départ était celle la, mais je sais que c'est une question qu'on se pose.

Merci
C.

Chantal Autotte Bouchard

AAH

Utilisateur régulier

13 mars 2012, 21:27

Ceci a été traduit automatiquement.

Désolé je l'ai écrit en français comme d'habitude ... version anglaise maintenant!

Bonjour,

Let me permet d'intervenir. Je pense que la question a été pendant plus de 6 mois. Et pour une raison précise, oui effectivement, si un enfant est malnourish après 6 mois, il est parce qu'il y avait des problèmes de l'allaitement maternel, et nous devons prendre les mesures nécessaires pour remédier à l'a, du soutien technique, l'accompagnement et etc.

D'autre part, je pense que la question est en rapport avec la promotion de l'allaitement maternel + 6 mois malnourish enfant et par exemple le test de l'appétit. Peu critique de personne que le test de l'appétit est réalisé avant de proposer la tétée. Mais si nous allaiter avant le test de l'appétit alors ce que ce sera la façon d'analyser le test de l'appétit de l'enfant ??? Je ne sais pas si l'idée de départ était le seul, mais je sais que cela est la question que nous regardant autour pour avoir une réponse.

Merci C.

Colleen Emary

Technical Advisor, Nutrition

Utilisateur régulier

19 avr. 2012, 21:10

Ceci a été traduit automatiquement.

Il semble que la recherche sur ce sujet a étudié l'impact de la consommation LNS comme un complément alimentaire / supplément sur les pratiques d'allaitement. Les quelques études qui sont publiées suggèrent que comme un supplément, LNS ne semble pas influer sur la fréquence de l'allaitement ou la prise.

Cependant, je ne l'ai pas été capable de trouver toute recherche qui a examiné la consommation LNS / ATPE dans un programme d'alimentation thérapeutique et de son impact sur l'allaitement maternel. La quantité de LNS / ATPE prévue alimentation thérapeutique est bien sûr beaucoup plus grande que ce qui est consommée comme un aliment complémentaire; donc, je pense que le risque de déplacement du lait maternel peut être plus grande dans de tels contextes. Si quelqu'un a des recherches sur les pensées sur ce - s'il vous plaît partager.

Chantal Autotte Bouchard

AAH

Utilisateur régulier

25 avr. 2012, 20:58

Ceci a été traduit automatiquement.

Salut Colleen,

Ma question est pas liée à l'impact de l'alimentation thérapeutique sur l'allaitement maternel, mais plus l'impact sur la mesure de l'essai de l'appétit si la mère nourri au sein, avant que cette.

Afin de promouvoir l'allaitement maternel en général, nous devrions proposer à la mère d'allaiter avant avant que l'enfant de prendre tout autre produit.

Mais dans ce cas; comment mesurer le test d'appétit et de ne pas avoir un «biais» pour l'admission de l'enfant?

Qu'est-ce que je suis plus clair? Merci

Si vous rencontrez des problèmes pour poster une réponse, veuillez contacter le modérateur à post@en-net.org.

Retour en haut de page

» Afficher une réponse