Menu ENN Search
Changer la langue : English Français

Métrique pour évaluer l'adéquation de la couverture de dépistage

Cette question a été affichée dans le forum de discussion Prise en charge de la malnutrition aiguë/émaciation et a des réponses 6.

» Publier une réponse

Lani Trenouth

Utilisateur régulier

15 déc. 2023, 01:26

Je recherche des conseils concernant une mesure appropriée mais simple pour évaluer l'adéquation de la couverture de dépistage. Je considère le rapport entre le nombre d'enfants dépistés au cours du dernier mois (numérateur) et le nombre total d'enfants de 6 à 59 mois (dénominateur). Je pense que le nombre d’enfants dépistés chaque mois se trouve dans les registres du ministère de la Santé.

J'ai vérifié les normes SPHERE mais je n'ai rien trouvé sur ce qui est considéré comme des bonnes valeurs, valeurs acceptables et inacceptables, et Google n'a pas non plus été très utile sur cette question.

Quelqu’un a-t-il déjà utilisé une telle métrique ? Si oui, quels seuils avez-vous utilisés ?

Midassirou bebou

nutritionniste/division de la nutrition

Utilisateur régulier

15 déc. 2023, 12:49

Moi je crois que vous ne pouvez le faire que si vous assurer qu'au moins 70 à 80 % des enfants sont dépistés et surtout, si vous avez vérifié qu'il n'y a pas des doublons. Pour cela, il faudra vérifier les nouveaux et les anciens cas dans le régistre. Ceci permet d'éviter les doublons

Rita Bhatia

Senior Advisor

Utilisateur régulier

15 déc. 2023, 14:03

Veuillez consulter le recensement national - la répartition démographique si disponible - cela vous fournira le pourcentage d'enfants dans différents groupes d'âge. Si cette information n'est pas disponible, la population estimée de moins de cinq ans en situation d'urgence est estimée à 15 % et en situation de développement à 10-12 %. Sur la base de la population totale de la région, vous devriez obtenir une estimation du nombre d'enfants. J'espère que cela vous sera utile.
Bonne chance ! Rita

Rakesh RS

Utilisateur régulier

15 déc. 2023, 14:32

Chère Lani,

Je ne suis pas très sûr du pays dans lequel vous vous trouvez ; mais pour estimer le dénominateur pour le dépistage, vous pouvez explorer les ressources suivantes

1. Données démographiques du SMOH, du département de santé de la localité/du comté qu'ils ont prises en compte pour le calcul des objectifs EPI, ou VAS, ou du programme de lutte contre la poliomyélite ou pour l'estimation du vaccin.

2. Vous pouvez également contacter le groupe de travail sur l'information nutritionnelle sous le secteur/cluster de nutrition, ils peuvent vous aider à estimer le dénominator pour le dépistage de la zone.

3. Recherchez la dernière enquête anthropométrique SMART menée dans la région, ce qui vous donnera une meilleure estimation du % d'enfants âgés de 6 à 59 mois.

J'espère que cela vous sera utile

Midassirou bebou

nutritionniste/division de la nutrition

Utilisateur régulier

15 déc. 2023, 16:25

L'estimation pour les enfants de 6-59 mois peut être dans les rapports de recensement RGPH par l'intermédiaire duquel vous pourrez rentrer en contact avec les statisticiens des instituts de statistique

Lani Trenouth

Utilisateur régulier

15 déc. 2023, 18:29

Merci beaucoup pour les réponses jusqu'à présent.

Pour ajouter un peu plus d'informations pour plus de clarté, j'ai suffisamment de données pour le dénominateur (nombre d'enfants dans la tranche d'âge cible) et je pense pouvoir obtenir des données fiables sur le numérateur.

Ce que je me demande, c'est ce qui a été utilisé par d'autres pour mesurer la couverture du dépistage, et s'il y a des réflexions sur ce que je propose. Si ce que je propose vous semble raisonnable, quels seuils seraient recommandés pour considérer la couverture comme bonne, adéquate et mauvaise.

Par exemple : bonne couverture – >75 % dépistés chaque mois ; mauvaise couverture - <40 % dépistés chaque mois

Si vous connaissez des études présentant des résultats sur la couverture du dépistage, cela pourrait également être utile.

Kemal J. Tunne

Emergency project coordinator

Utilisateur régulier

24 déc. 2023, 13:31

Cher ,

Je comprends votre besoin d'un indicateur simple et approprié pour évaluer la couverture de dépistage des enfants âgés de 6 à 59 mois à Addis-Abeba. Utiliser le ratio d’enfants dépistés au cours du dernier mois par rapport au nombre total d’enfants dans le groupe d’âge cible comme numérateur et dénominateur semble être une approche raisonnable.

Cependant, il est important de prendre en compte les points suivants lors de l'interprétation et de la définition des seuils pour cette métrique :

Qualité des données:

  • Exactitude des dossiers du ministère de la Santé : assurez-vous que les dossiers du ministère de la Santé reflètent avec précision le nombre d'enfants dépistés et la taille de la population cible. Tenez compte des lacunes ou incohérences potentielles dans les données.
  • Tranche d'âge : définissez clairement la tranche d'âge de la population cible (6 à 59 mois) pour éviter toute ambiguïté.

Interprétation de la couverture :

  • Variations temporelles : la couverture du dépistage peut fluctuer selon les saisons ou en raison d'autres facteurs. Envisagez de suivre la mesure au fil du temps pour identifier les tendances et les problèmes potentiels.
  • Contexte et points de référence : comparez votre mesure de couverture aux normes ou objectifs nationaux ou régionaux. Fixez des seuils en fonction d'objectifs spécifiques et en tenant compte du contexte local (par exemple, limitations des ressources, charge de morbidité).

Seuils d’adéquation :

  • Couverture minimale acceptable : bien que les normes SPHERE ne fournissent pas de seuils spécifiques, l'OMS recommande une couverture d'au moins 80 % pour les interventions essentielles en matière de santé infantile, y compris les programmes de dépistage. Cependant, cela n’est peut-être pas réalisable dans tous les contextes.
  • Couverture cible : visez une couverture cible plus élevée (par exemple, 90 à 95 %) pour assurer une protection adéquate à la population cible.
  • Couverture inacceptable : envisagez de définir un niveau de couverture inacceptablement faible (par exemple, inférieur à 50 %) qui déclenche une action immédiate pour améliorer l'accès et résoudre les problèmes sous-jacents.

Considérations supplémentaires:

  • Équité : analyser la couverture par différents sous-groupes (par exemple, situation géographique, quintile de richesse) pour identifier et remédier aux disparités.
  • Raisons du non-dépistage : comprendre pourquoi certains enfants ne sont pas dépistés (par exemple, manque de sensibilisation, obstacles à l'accès, qualité des services) pour éclairer les interventions ciblées.

Bien que je n'aie pas trouvé d'exemples spécifiques d'utilisation de cette métrique exacte avec des seuils prédéfinis, des approches similaires ont été utilisées dans divers contextes. Par exemple, l'outil d'estimation de la couverture vaccinale des enfants (CICER) de l'UNICEF utilise des taux de couverture calculés à partir d'enquêtes et de données administratives.

En fin de compte, les seuils et l'interprétation les plus appropriés de la métrique choisie dépendront de vos objectifs spécifiques, du contexte et des données disponibles. Envisagez de consulter les parties prenantes concernées (ministère de la Santé, UNICEF, ONG) pour discuter des références locales et des meilleures pratiques en matière de suivi et d'amélioration de la couverture du dépistage à Addis-Abeba.

J'espère que ces informations vous seront utiles !

Kemal J. Tunne

Coordonnateur de la nutrition d'urgence, Éthiopie

Si vous rencontrez des problèmes pour poster une réponse, veuillez contacter le modérateur à post@en-net.org.

Retour en haut de page

» Publier une réponse