Menu ENN Search
Changer la langue : English Français

Existe-t-il une définition convenue de ce qu'est la MAM à haut risque &?

Cette question a été affichée dans le forum de discussion Prise en charge de la malnutrition aiguë/émaciation et a des réponses 4.

» Publier une réponse

Anonyme 22505

Utilisateur régulier

10 juin 2023, 23:33

Compte tenu de l'implication des ressources pour la prise en charge de l'ensemble des enfants MAM, il semble qu'il existe une approche émergente qui donne la priorité uniquement aux cas MAM à haut risque à traiter, ainsi que pour certains cas MAS, avec un seul produit. Si tel est le cas, existe-t-il une définition convenue de ce qu'est la MAM à haut risque ? S'agit-il simplement de rajuster l'anthropométrie, de limiter les critères d'admission, ou de cibler ceux qui ont un double (ceux qui remplissent à la fois les critères PB avec P/T ; PB avec P/A). Bien sûr, la vulnérabilité géographique et la maladie peuvent également être prises en compte ?

Coulibaly

CEO Ivoire Global Health

Utilisateur régulier

12 juin 2023, 10:16

C'est un bon point, nous devons nous diriger vers une telle définition permettant de concentrer nos efforts sur les MAM les plus à risque. Au vu de l'appel du directeur de l'OMS, travaillons main dans la main pour sauver au moins 100% d'entre eux (7 pays de la corne de l'Afrique). Pourquoi ne pas rester sur les mesures anthropométriques réelles (suffisamment de preuves solides sur la fiabilité), puis ajouter à la nouvelle définition un score (ensemble de critères) lié à : la pauvreté, la sécurité alimentaire de la zone, etc. Un autre point est de voir dans quelle mesure la définition pourrait être performante pour identifier le MAM.

Ex MAM : +1 ou +2 ou +3 etc.

Natasha Lelijveld

Utilisateur régulier

12 juin 2023, 13:09

Bonjour.

Bonne question. Cependant, il n'y a pas de définition actuelle. Il y a une étude en Sierra Leone qui a utilisé PB <120, être orphelin, être jumeau et avoir un score z P/Age <-3 comme critères. Il a également été constaté que la toux, les éruptions cutanées ou la fièvre indiquaient un risque élevé.

L'OMS travaille actuellement sur une analyse des données secondaires pour essayer de proposer des critères standard. L'UNICEF a déjà étendu certains programmes MAS à un PB < 120 afin de capturer certains enfants MAM à haut risque.

Il se passe donc beaucoup de choses dans cet espace, mais rien de standard pour le moment.

Spencer Rivadeneira Danies

Pediatra

Utilisateur régulier

17 juil. 2023, 04:06

Bonjour à tous.

Sujet intéressant. Le résumé des lignes directrices 2023 pour la prévention et le traitement de l'émaciation et de l'œdème nutritionnel, fait référence à des critères de priorisation pour les enfants souffrant de malnutrition aiguë modérée à risque accru de non-guérison et de décès ; ils devraient donc être priorisés. En tant que critères de sélection, ces lignes directrices mentionnent des facteurs individuels et sociaux pour déterminer quels enfants doivent recevoir une alimentation thérapeutique.

Facteurs individuels : PB 11,5 - 11,9 cm, Z-score poids/âge -<3DE, âge < 24 mois, circonstances personnelles graves (par exemple, décès de la mère, entre autres), comorbidité grave ou chronique (VIH, tuberculose).

Facteurs contextuels : taux élevés d'insécurité alimentaire, indicateurs WASH défavorables, incidence/prévalence élevée de la cachexie/de l'œdème nutritionnel.

Par ailleurs, il est suggéré que, compte tenu de la possibilité d'assurer une alimentation familiale adéquate, certains enfants atteints de MAM peuvent ne pas avoir besoin d'une alimentation thérapeutique. D'où l'impossibilité d'établir des priorités en fonction des contextes et des individualités mentionnés précédemment.

J'espère que ces éléments alimenteront la discussion.

Je vous prie d'agréer, Madame, Monsieur, l'expression de mes salutations distinguées.

Stephanie Wrottesley

Emergency Nutrition Network

Modérateur

17 juil. 2023, 09:15

*Veuillez noter que ce qui suit est une traduction automatique de la réponse ci-dessus de Spencer Rivadeneira Danies (ICBF)

Salut à tous


Sujet intéressant. Le résumé des lignes directrices 2023 pour la prévention et le traitement de l'émaciation et des œdèmes nutritionnels fait référence à des critères de priorisation pour les enfants souffrant de malnutrition aiguë modérée à risque accru de non-récupération et de décès ; elles doivent donc être privilégiées. Comme critères de sélection, il mentionne des facteurs individuels et sociaux pour déterminer quels enfants devraient recevoir une alimentation thérapeutique.
Facteurs individuels : MUAC 11,5 - 11,9 cm, Z-score poids/âge <-3, âge <24 mois, circonstances personnelles graves (par exemple décès de la mère, entre autres), comorbidité grave ou chronique (VIH, tuberculose).
Facteurs contextuels : taux élevés d'insécurité alimentaire, indicateurs WASH défavorables, incidence/prévalence élevée de l'émaciation/œdème nutritionnel.

En outre, ils suggèrent que, selon la possibilité d'assurer une alimentation familiale adéquate, certains enfants atteints de MAM peuvent ne pas avoir besoin d'une alimentation thérapeutique. D'où la possibilité de hiérarchiser en fonction des contextes et facteurs évoqués précédemment.

J'espère que cela alimentera la discussion.

Cordialement.

Si vous rencontrez des problèmes pour poster une réponse, veuillez contacter le modérateur à post@en-net.org.

Retour en haut de page

» Publier une réponse