Menu ENN Search
Changer la langue : English Français

Pourquoi la malnutrition est-elle plus prévalente chez les enfants de sexe masculin de moins de 5 ans par rapport aux enfants de sexe féminin du même âge

Cette question a été affichée dans le forum de discussion Évaluation et Surveillance et a des réponses 6.

» Publier une réponse

Anonyme 40886

M40Re Analytics

Utilisateur régulier

22 févr. 2022, 13:23

James Lual

Nutrition Information Coordinator

Utilisateur régulier

22 févr. 2022, 14:36

Je voudrais quantifier cette hypothèse : la prévalence de la malnutrition est élevée dans le sexe masculin par rapport au sexe féminin en raison du fait que les garçons passent plus de temps que les filles à la maison.

James Lual

Nutrition Information Coordinator

Utilisateur régulier

22 févr. 2022, 14:56

Je voulais dire que la prévalence est plus élevée chez les enfants de sexe masculin par rapport aux enfants de sexe féminin parce que les enfants mâles passent plus de temps à l'extérieur que les filles.

Anonyme 2824

Utilisateur régulier

22 févr. 2022, 15:26

Eh bien, la situation à Khyber Pakhtunkhwa au Pakistan a totalement changé et la malnutrition est plus répandue chez les enfants de sexe féminin que chez les enfants mâles, et les raisons sont très spécifiques.

1. La principale raison est que les taux de natalité des enfants de sexe féminin sont plus élevés.

2. Plus d'attention est prortée à l'enfant de sexe masculin par rapport à celui de sexe féminin au niveau du ménage.

3. Les graçons sont considérés comme des générateurs de revenus futurs, donc plus d'attention est portée vers les garçons.

Merci

Andy Seal

Associate Prof. International Nutrition

Utilisateur fréquent

22 févr. 2022, 16:47

Bonjour

Nous avons récemment publié une revue qui résume les preuves disponibles qui existent sur le rapport entre le genre et la malnutrition chez les enfants. Cela confirme que, dans la plupart des contextes, la malnutrition est plus élevée chez les enfants mâles que chez les filles. Incidemment, c'est également le cas pour les U5DR.

https://gh.bmj.com/content/5/12/e004030

Dans l'article, nous spéculons un peu sur les raisons possibles de cette différence liée au genre. Moi-même, je soupçonne que, comme mentionné ci-dessus, le temps passé hors de la maison, loin de la cuisine, peut être important. Cependant, des recherches supplémentaires sont certainement nécessaires pour mieux comprendre les facteurs de risque. Il y a un autre article qui sortira bientôt où nous explorons plus en détail les mécanismes possibles impliqués.

Tammam Ali Mohammed Ahmed

Nutrition Specialist/ Save the Children

Utilisateur régulier

7 mars 2022, 11:26

Pour de nombreuses enquêtes SMART que nous menons, c'est le même constat. Les garçons sont plus touchés plus que les filles, notamment par le critère z-score du P/T MAG. Mais, nous avons observé des taux de filles émaciées légèrement plus élevés que les garçons dans les mêmes enquêtes SMART avec des seuils de PB. De plus, la MAS combinée (P/T+PB) ou le retard de croissance, dans certaines zones, ont révélé que la dénutrition est légèrement plus élevée chez les filles que chez les garçons

Anonyme 40886

M40Re Analytics

Utilisateur régulier

11 mars 2022, 16:56

Merci pour les réponses

Si vous rencontrez des problèmes pour poster une réponse, veuillez contacter le modérateur à post@en-net.org.

Retour en haut de page

» Publier une réponse