Menu ENN Search
Changer la langue : English Français

Résumé des dangers à nourrir les enfants avec du lait en provenance d'animaux

Cette question a été affichée dans le forum de discussion Interventions pour l'alimentation du nourrisson et du jeune enfant et a des réponses 5.

» Publier une réponse

Alison Donnelly

Utilisateur régulier

8 nov. 2021, 18:07

Je recherche un bon résumé des dangers (et des preuves) de l'alimentation de laits inappropriés aux enfants de moins d'un an (comme dans le cas du lait maternel ou même des préparations pour nourrissons de stade 1 en dernier recours).

Je travaille dans un endroit où le taux d'alimentation artificielle est élevé et où les préparations pour nourrissons de stade 1 sont extrêmement chères. En conséquence, il existe un problème d'alimentation avec des laits en poudre moins chers tels que le lait de suivi et les laits qui ne sont pas spécifiquement destinés aux enfants tels que Nido et Anchor. Cela est empiré par le fait qu'ils sont présentés au même endroit dans les magasins et les supermarchés, avec de minuscules avertissements de ne pas nourrir les enfants de moins de 6 mois au dos des paquets (d'ailleurs, je ne vois aucune langue dans le Code empêchant cela).

Je trouve que les informations en ligne sont un peu incohérentes quant aux dangers exacts, aux preuves et au groupe d'âge qui ne devrait pas recevoir de lait animal (moins de 6 mois ou moins d'un an). Si quelqu'un a un résumé de ce sujet, ce serait très utile.

Alessandro Iellamo

Emergency Nutrition Adviser

Expert

8 nov. 2021, 18:29

Salut Alison

Une question très importante, des preuves et des conseils peuvent être trouvés ici, comme point de départ :

1. Principes directeurs pour l'alimentation des enfants non allaités âgés de 6 à 24 mois : https://apo.who.int/publications/i/item/9241593431

2. Alimentation du nourrisson et du jeune enfant : chapitre modèle pour les manuels destinés aux étudiants en médecine et aux professionnels paramédicaux (pages 10 et 24) https://apps.who.int/iris/bitstream/handle/10665/44117/9789241597494_eng.pdf?sequence =1&isAutorisé=y

Merci

Vicky Sibson

First Steps Nutrition Trust

Utilisateur régulier

8 nov. 2021, 18:52

salut Alison

c'est en partie pertinent :

Pourquoi est-il recommandé de ne pas donner de lait de vache entier aux nourrissons (moins de 12 mois) comme principale boisson lactée ?

disponible ici:

https://infantmilkinfo.org/faq/faq-types-of-infant-milk-and-ingredients/

Vicky

Ted Greiner

Retired professor of nutrition

Utilisateur régulier

8 nov. 2021, 20:54

Dans les pays où le contrôle de la qualité n'est très bon, le lait que l'on n'obtient pas soi-même d'un animal peut être dilué avec de l'eau et cela peut ne pas être apparent. On peut l'éviter en mesurant la teneur en protéines. Ce test peut cependant être trompeur si on ajoute de la mélamine au lait, ce qui a endommagé les reins de nombreux bébés en Chine.

Isabelle Modigell

Independent IYCF-E Consultant

Utilisateur fréquent

9 nov. 2021, 05:51

Salut Alison,

C'est une question intéressante - on me pose régulièrement des questions sur la digestibilité, la sécurité et l'adéquation nutritionnelle des laits animaux comme l'UHT lorsqu'ils sont proposés aux nourrissons non allaités dans le cadre d'une réponse d'urgence.

En ce qui concerne votre question sur la tranche d'âge qui ne devrait pas recevoir de lait animal (U6M ou 1 an), cela varie selon le contexte (par exemple, la recommandation est de 1 an au Royaume-Uni, la section 5.15 de l'OG-IFE 2017 suggère 6 mois). Notez que le G2021 UNICEF Programming Guidance on Procurement and Use of BMS in Humanitarian Settings indique ce qui suit :

« Les nourrissons et les jeunes enfants de plus de 6 mois qui ne reçoivent pas de lait maternel peuvent utiliser le RUIF s'il est disponible et abordable. Cependant, le lait entier ayant subi un traitement ultra-thermique (UHT) peut également être utilisé pour ce groupe d'âge et sera moins cher. Les laits alternatifs, y compris le lait entier pasteurisé de vache, de chèvre, de brebis, de chamelle ou de buffle ; le lait liquide à ultra haute température ; le lait liquide fermenté ; ou le yogourt peuvent également être utilisés. Ces alternatives sont toutes plus sûres que le PIF. »

Je crois comprendre qu'il s'agit d'un « compromis » pour les situations d'urgence aux ressources limitées. Malheureusement, aucune référence n'est fournie, mais je suppose que la déclaration sur la sécurité fait référence aux risques PIF concernant l'hygiène, la croissance bactérienne, etc. à ce sujet.

-------

La page 10 de ce Guide nutritionnel Premiers pas sur les laits animaux dans l'alimentation des enfants âgés de 1 à 4 ans répond à la question « Existe-t-il des risques nutritionnels associés à la consommation de lait animal ? affirmant - entre autres risques - que le lait animal est une mauvaise source de fer et c'est pour cette raison que les directives diététiques britanniques déconseillent l'introduction de lait de vache dans l'alimentation des enfants avant l'âge de 12 mois.

-----

En ce qui concerne les laits en poudre moins chers tels que les formules bébé, voici le guide FSN sur les boissons pour les jeunes enfants commercialisés sous le nom de « lait de croissance » et « lait pour tout-petits » . Une teneur élevée en sucre libre est une préoccupation majeure. Quelques citations intéressantes :

' Les laits de croissance et de tout-petits sont commercialisés comme une alternative au lait de vache entier pour les tout-petits et les enfants de plus d'un an. Il n'y a aucune preuve suggérant que ces produits offrent des avantages nutritionnels supplémentaires pour les jeunes enfants » (NHS, 2021).

" Aucun rôle unique des préparations pour jeunes enfants en ce qui concerne l'apport de nutriments essentiels dans l'alimentation des nourrissons et des jeunes enfants vivant en Europe ne peut être identifié, de sorte qu'elles ne peuvent pas être considérées comme une nécessité pour satisfaire les besoins nutritionnels des jeunes enfants lorsqu'ils par rapport à d'autres aliments qui peuvent être inclus dans le régime alimentaire normal des jeunes enfants. ' (Autorité européenne de sécurité des aliments - EFSA, 2013)

Les risques sont traités à la page 5.

J'espère que cela vous sera un peu utile - Isabelle

Alison Donnelly

Utilisateur régulier

10 nov. 2021, 14:26

Merci à tous pour vos commentaires détaillés et les liens vers les ressources. Tout cela est vraiment utile !

Si vous rencontrez des problèmes pour poster une réponse, veuillez contacter le modérateur à post@en-net.org.

Retour en haut de page

» Publier une réponse