Menu ENN Search
Changer la langue : English Français

CONSUMPTION OF RUTF BY NON-MALNUTRITION PEOPLE IN KASAI ORIENTAL

Cette question a été affichée dans le forum de discussion Prise en charge de la malnutrition aiguë/émaciation et a des réponses 7.

» Publier une réponse

ISRAEL KALONJI

PROGRAMME NATIONAL DE NUTRITION

Utilisateur régulier

28 oct. 2021, 20:00

Chers tous,

La RDC particulierement la province du kasai oriental connais un serieux probleme qui freine la prise en charge des cas de malnutrition dans les unités de rehabilitation nutiritonnlle. Il s'agit notamment de la consommaion absive des ATPE par les personnes non malnutris. Le vol et cmmercialisation est à ciel ouvert malgré l'arretée du ministre interdisant la commenrcialisation et consommation des intrants nut.

Nous envisageons une etude pour comprendre ce phenomene en vue d'apporter des solutions appropriées. Il y a t il deja des etudes menées ailleurs qui peuvent nous fixés les idées?; De plus, merci de partagé vos experience  avec nous.

Cordialement.

Anonyme 40504

Utilisateur régulier

29 oct. 2021, 10:42

Cher Monsieur,

Espérons que ce courriel vous trouvez bien. C'est un projet passionnant que vous construisez. Cette pratique au-delà des bonnes pratiques est malheureusement courante. En gros, ce qui est ressorti, pour l'expliquer, pourrait être repris ainsi : réseau local d'approvisionnement illégal, détournement d'ATPE du fait des bénéficiaires en charge, besoins d'expression des adultes (malnutris ou non ?).

Comment répondez-vous au niveau du Projet ?

- Communication pour le changement social et comportemental,

- Mettre en place une meilleure gestion des ATPE dédiée à chaque projet de développement/urgence.

Salutations

Dr Moussa MBOW

Directeur Exécutif de l'Association ICADES

Utilisateur régulier

29 oct. 2021, 13:44

Bonjour tout le monde

La consommation des ATPE par des personnes non malades de malnutrition aigue est une pratique courante même ici en Mauritanie. Il m'est arrivé souvent d'entendre que certains les utilisent comme chocolat lors du petit déjeuner.

Donc les malades ne sont pas souvent les seuls bénéficiaires de la ration qui est dans certaines circonstances est partagée entre les autres frères et soeurs.

John NTABO SHEBENI

Health and Nutrition Officer, International Medica

Utilisateur régulier

1 nov. 2021, 16:22

  Il existe des études menée sur cette consommation abusive de ATPE par
    les personnes non Malnourris. Il sied à noter que les relais
    commnuaniatres ne renforcent par la sensibilisation et suivi dans la
    communauté mais aussi les prestataires de soins ne s'y impliquent pas.
    La seule chose à renforcer c'est le suivi à domicile de tous les
    malades étant au programme.
    Dr John NTABO SHEBENI
 

Anonyme 41501

Utilisateur régulier

18 janv. 2023, 02:20

Veuillez partager quels pourraient être les inconvénients de la consommation d'ATPE chez les enfants non malnutris ?

KEVIN PHELAN

ALIMA

Utilisateur régulier

18 janv. 2023, 09:55

Salut tout le monde,

Je suis toujours mal à l'aise avec la direction que cette question prend habituellement. Michelo Lecharité de MSF France a très bien dénoncé la tendance à la diabolisation des mères.

https://msf-crash.org/fr/blog/acteurs-et-pratiques-humanitaires/plumpynut-qui-profite-le-matraquage-des-meres

ALIMA a également mené une petite enquête qualitative lors de notre essai OptiMA RDC montrant que les mères font des efforts incroyables pour s'assurer que l'ATPE va à l'enfant prévu, s'appuyant souvent sur les filles plus âgées du ménage pour obtenir de l'aide à cet égard.

Bishnu Poudel

Nutrition Officer

Utilisateur régulier

19 janv. 2023, 06:11

Bonjour à tous,

Au Népal, nous avons également rencontré le même problème il y a des années, dans quelques districts, alors que nous travaillions sur la prise en charge de la malnutrition aiguë.

Cependant, la technique que nous avons utilisée pour éviter cela était différente.

Il a été demandé aux agents de santé de conseiller aux mères de nourrir leurs enfants avec des ATPE comme médicament. Cela a créé une hypothèse parmi les mères selon laquelle les médicaments ne doivent pas être donnés à chaque enfant et cela a empêché l'utilisation abusive des ATPE dans notre zone de travail,

Nous avons également limité l'approvisionnement d'ATPE dans les centres de traitement et fourni uniquement la quantité requise selon les cas. Nous avions des responsables de la nutrition sur le terrain qui suivaient les stocks et faisaient un rapport hebdomadaire.

Dr Henry Ilunga Kasongo

N/A

Utilisateur régulier

19 janv. 2023, 10:43

Cher Kalonji,

C'est courant dans de nombreux pays; mener une étude est donc quelque chose de louable. Bien que je ne sois pas en RDC actuellement, je connais la situation dans ce pays, en particulier dans la province du Kasaï. Je viens de la région du Kasaï. Ce que le gouvernement devrait faire, c'est améliorer les conditions sociales de la population en fournissant des services sociaux et des interventions sur les moyens de subsistance. Les gens mâchent des ATPE et ASPE parce qu'ils meurent de faim et qu'ils sont pauvres. Ils vendent ces articles parce qu'ils ont besoin d'argent pour acheter du nshima, de la nourriture et du savon. Comme vous pouvez le voir, le gouvernement devrait faire beaucoup plus pour la grande région du Kasaï. Le niveau de pauvreté est trop élevé. Bonne chance dans votre recherche.

Dr Henry Ilunga Kasongo Kelakazola

Si vous rencontrez des problèmes pour poster une réponse, veuillez contacter le modérateur à post@en-net.org.

Retour en haut de page

» Publier une réponse