Menu ENN Search
Changer la langue : English Français

APPEL de l'OMS aux AUTEURS : contenu essentiel en acides gras dans l'alimentation thérapeutique prête à l'emploi servant à traiter les enfants souffrant d'émaciation sévère

Cette question a été affichée dans le forum de discussion Annonces et Besoin de Nutritionnistes et a des réponses 0.

Cette question a été fermée, vous ne pouvez donc plus soumettre une nouvelle réponse. Les réponses recommandées ont été marquées d'une étoile.

Tamsin Walters

en-net moderator

Modérateur

10 juin 2021, 09:06

Historique

En 2015, les États membres se sont engagés à éliminer toutes les formes de malnutrition d'ici à 2030 comme l'un des objectifs de développement durable (ODD). Pour atteindre cet objectif, les ODD ont intégré les objectifs nutritionnelles mondiales approuvées par l'Assemblée mondiale de la santé, qui visent à réduire la proportion d'enfants souffrant d'émaciation à < 5 % d'ici à 2025 et à < 3 % d'ici à 2030.

À l'échelle mondiale, on estime que 13,6 millions d'enfants âgés de 6 à 59 mois ont souffert d'émaciation sévère en 2020. L'émaciation sévère chez les enfants est associée à un risque accru de mortalité, de morbidité et de mauvais résultats neurocognitifs. Le traitement de l'émaciation sévère non compliquée comprend la fourniture d'aliments thérapeutiques prêts à l'emploi (ATPE) en soins ambulatoires jusqu'à 8 semaines. Les formulations actuelles d'ATPE contiennent 45 à 60 % de matières grasses, avec 3 à 10 % d'oméga-6 et 0,3 à 2,5 % d'acides gras oméga-3. Le profil des acides gras dans les ATPE n'a pas été conçu pour optimiser le statut à long terme des acides gras polyinsaturés à longue chaîne (AGPIPC)).

Les nourrissons et les jeunes enfants ont besoin d'AGPIPC pour leur cerveau et leur système nerveux en croissance rapide pendant les 2 premières années de leur vie. Les acides gras essentiels (AGE) tels que l'acide linoléique (LA, 18:2 oméga-6) et l'acide alpha-linolénique (ALA, 18:3 oméga-3) ne peuvent pas être synthétisés par l'organisme et doivent être issus de l'alimentation. Les AGE sont nécessaires pour la santé humaine et sont inclus dans la composition nutritionnelle de la directive Codex pour les ATPE.

De nouvelles preuves suggèrent que les formulations actuelles d'ATPE n'ont pas de profils d'acides gras qui soutiennent le développement optimal du cerveau, et que des profils d'acides gras alternatifs dans les ATPE pourraient être utilisés pour promouvoir le développement du cerveau et du système nerveux.

Dans le cadre des travaux d'élaboration d'une directive Codex sur les ATPE, les preuves scientifiques concernant les profils d'acides gras seront examinées afin d'améliorer et d'harmoniser la composition lipidique des ATPE et des produits apparentés utilisés dans le traitement de l'émaciation sévère.

L'OMS prévoit de mener une revue systématique des preuves disponibles sur la teneur en AGE des ATPE. Les résultats seront utilisés pour formuler des recommandations pour la directive Codex sur les ATPE en novembre 2021.

Envergure de l'action

L'unité Actions dans les systèmes de santé du Département de la nutrition et de la sécurité alimentaire de l'OMS lance un appel aux auteurs pour qu'ils procèdent à un examen systématique des données probantes sur le contenu en AGE dans les ATPE. Les auteurs devront soumettre un rapport des résultats à l'OMS d'ici le 1er octobre 2021.

Comment soumettre la proposition
Les auteurs ou équipes intéressés sont invités à soumettre une proposition (maximum 6 pages) en envoyant un e-mail au Dr Jaden Bendabenda bendabendaj@who.int, au plus tard le 18 juin 2021. L'en-tête de l'e-mail doit inclure : “Systematic review: EFA content in RUTF” (Revue systématique : contenu EPT dans les ATPE).

La proposition doit contenir les éléments suivants (un seul document pdf) :

Les compétences spécifiques et les contributions de chaque auteur ou membre de l'équipe. Les auteurs/équipes intéressés doivent avoir une connaissance approfondie de l'AGE, des formulations d'ATPE (ou de produits alimentaires similaires) ainsi qu'une expérience dans la conduite de revues systématiques et doivent fournir les références des revues qu'ils ont publiées dans des journaux académiques.

Un résumé décrivant le contexte et la justification de l'examen, la stratégie de recherche et les bases de données à rechercher, la définition des critères d'inclusion/exclusion, le processus d'extraction des données et l'approche analytique. Les auteurs retenus devront soumettre un protocole avant d'effectuer l'examen. Ils devront également travailler avec l'OMS pour préparer un résumé des conclusions à présenter à la réunion du Codex.

Un budget détaillé en US $.

Chronologie

18 juin 2021 – Date limite de soumission des propositions à l'OMS

30 juin - L'examen des propositions par l'OMS est terminé, les auteurs/équipes contactés et les contrats conclus

30 juillet 2021 – Projet de protocole soumis à l'OMS

15 septembre 2021 – Projet de rapport soumis à l'OMS

1er octobre 2021 – Rapport final soumis à l'OMS

Si vous rencontrez des problèmes pour poster une réponse, veuillez contacter le modérateur à post@en-net.org.

Retour en haut de page