Menu ENN Search
Changer la langue : English Français

Filtrage SAM/MAM par téléphone portable

Cette question a été affichée dans le forum de discussion Programmes de nutrition dans le contexte du Covid-19 et a des réponses 4.

» Afficher une réponse

Kenda Cunningham

Suaahara II/Helen Keller International Nepal

Utilisateur régulier

2 avr. 2020, 09:35

Quelqu'un a-t-il de l'expérience des questions de filtrage MAS / MAM sur téléphone portable? Compte tenues des directives globales en matière de distanciation sociale, nos travailleurs de première ligne recrutés par le programme n'effectuent pas de visites à domicile, mais utiliseront les numéros mobiles précédemment collectés de (1000-jours) ménages associés à leurs zones de travail pour effectuer la communication des risques et de l'engagement communautaire pour COVID-19. Nous envisageons d'ajouter des questions scénarisées dans cette conversation téléphonique qui nous aideraient à identifier (et à leur tour, conseiller / orienter) les ménages à risque de malnutrition. Ce serait formidable d'entendre l'un de vous re: une expérience antérieure avec cela.

Naomi Saville

Senior Research Asociate, University College Londo

Utilisateur régulier

2 avr. 2020, 10:39

Avec le PAM Népal, j'ai développé une application de téléphonie mobile pour enregistrer le dépistage MAS / MAM dans le cadre de la réponse aux inondations en 2017-8 au Népal. Cependant, cela dépendait des FCHV et / ou du personnel des ONG mesurant le PB et enregistrant le code couleur. J'ai du mal à voir comment le dépistage PB peut être fait par les familles à moins qu'il y ait un programme de formation massif et le programme de formation ne serait pas possible si la distanciation sociale est maintenue. Je pense que le mieux que nous puissions faire au Népal est de rechercher des prédicteurs d'émaciation dans nos banques de données - Suaahara, UCL, Nepal Innovation Lab's, DHS, puis de poser des questions sur les indicateurs que nous considérons comme prédictifs de MAS / MAM. Ensuite, nous pourrions sans doute traiter l'émaciation par une sorte de système de collecte ATPE / Suppléments nutritionnels contrôlé (sans foule). Ce sera très difficile, mais cela pourrait être une voie à suivre ?

Hatty Barthorp

Global Nut' Advisor / GOAL

Utilisateur régulier

7 avr. 2020, 10:32

Cher Namoi, merci pour les informations 'sur votre application mobile'. En ce qui concerne votre commentaire, «j'ai du mal à voir comment le dépistage par PB peut être fait par les familles à moins qu'il y ait un programme de formation massif, or le programme de formation n'est pas envisageable si la distanciation sociale est maintenue ». Je voudrais partager les expériences de GOAL en matière de gestion de l'engagement communautaire pendant la crise d'Ebola en 2016 où, malgré que nous ayions été confrontés à un virus très contagieux (similaire à cet égard au CV-19), nous avons pu maintenir le contact avec la communauté en utilisant ce que l'on a appelé Community Led Ebola Action (action communautaire contre l'Ebola) - pour l'ensemble des interventions de sauvetage / de maintien en vie qui ont été priorisées. Nous avons adapté cette approche pour le contexte du CV-19 - Action menée par la communauté (CLA) et prévoyons d'utiliser cette approche où de larges pans de nos populations cibles ont un accès très limité aux médias, au texte, aux médias sociaux, à la télévision ou dans certains contextes même radio. En tant que tel, des interactions en face à face seront nécessaires pour soutenir une grande partie du travail de CREC qui devra se produire. La formation pour que les familles puisent conduire leur propre dépistage en utilisant un contrôle PB + pour le kwash 'peut être incluse dans les plans du CREC et, en cascade, en utilisant une approche CLA où la distanciation sociale et des mesures IPC plus larges sont respectées. Cela pourrait être fait de porte à porte, où les démonstrations sont faites par un réseau d'agents communautaires / bénévoles qui peuvent déjà être inexistants, tout en respectant la distance sociale et en utilisant tout EPI jugé approprié. Ou bien, cela peut être fait en petits groupes par le biais d'un facilitateur formé, village par village, pour une collection des foyers, U5 / personnes handicapées, délimitant les zones pour assurer le maintien de la distance sociale. Les démonstrations peuvent être faites physiquement avec l'animateur en utilisant son propre bras comme exemple + «démo» kwash, ou des téléphones / tablettes peuvent être utilisés (sans toucher) présentant une courte vidéo de 2 minutes. Hier encore, nous discutions des options pour parvenir à ce résultat dans les camps de réfugiés tout en garantissant la sécurité du personnel. S'il existe des mécanismes existants avec un contact en face à face, c'est-à-dire par le biais de distributions de nourriture / NFI où le contrôle des foules, l'espacement et autres mesures IPC sont déjà en place, les familles avec U5 / personnes handicapées pourraient être dirigées vers une `` station '' supplémentaire où on leur montrera une vidéo ou une démonstration de la façon de prendre une mesure PB et de vérifier le kwash '. A ce stade, des cassettes peuvent être distribuées pour un dépistage continu à domicile. Étant donné l'impact que le CV-19 aura probablement sur les capacités des familles à générer des revenus et à maintenir la sécurité alimentaire et nutritionnelle, ce sera un outil incroyablement utile.

Naomi Saville

Senior Research Asociate, University College Londo

Utilisateur régulier

7 avr. 2020, 14:19

Cher Hatty, Merci pour les informations sur votre programme qui semblent très sensées dans votre contexte. Nous chercherons à voir quels aspects de votre approche pourraient être adoptés au Népal à mesure que la situation évolue ici. Salutations, Naomi

Wasting TWG

Emergency Nutrition Network

Utilisateur fréquent

20 mai 2020, 11:45

Dans les situations où il n'y a pas d'alternative, cette approche pourrait être envisagée. À notre connaissance, cette approche n'a pas encore été testée par le secteur. Cependant, il existe un certain nombre d'exemples de cas dans lesquels l'utilisation des téléphones portables / mhealth peut soutenir la prise de décision par les ASC. Les programmes de santé mhealth ont fait leurs preuves lorsqu'ils sont utilisés pour la surveillance des maladies, soutenant les ASC dans les programmes de l'ICCM et guidant les agents de santé dans le processus de dépistage et de traitement de la MAS.

L'étude Wasting & Risk (Émaciation & Risque) du GTAM a compilé une note d'information avec des suggestions  de méthodes potentielles, questions et considérations pour utiliser cette approche. Les questions sont adaptées à partir d'outils existants tels que les directives PCIME et le module IFE 2. Wasting and COVID 19 Programme Adaptations Information Note 2 

Nous serions très désireux de documenter toute utilisation qui aurait été faite de cette méthode et d'avoir des commentaires sur les questions, veuillez donc partager vos expériences.

Si vous rencontrez des problèmes pour poster une réponse, veuillez contacter le modérateur à post@en-net.org.

Retour en haut de page

» Afficher une réponse