Menu ENN Search
Changer la langue : English Français

Gestion par la communauté et utilisation du PB pour les enfants de < 6 mois

Cette question a été affichée dans le forum de discussion Programmes de nutrition dans le contexte du Covid-19 et a des réponses 2.

» Publier une réponse

Alice Burrell

Save the Children

Utilisateur fréquent

1 avr. 2020, 11:48

Bonjour chers collègues,

Compte tenues des recommandations suivantes d'adaptation du programme pour la gestion de la malnutrition aiguë, envisageons-nous d'étendre l'utilisation du PB et des soins niveau communautaire pour les cas non compliqués au groupe d'âge des moins de 6 ans ?

  • Réduire l'exposition en passant au PB uniquement pour les mesures anthropométriques chez les enfants et en encourageant les personnes chargées des enfants à effectuer des évaluations du PB et de l'œdème sous la supervision d'un praticien de la santé.
  • Dans la mesure du possible, dispenser tous les traitements contre l'émaciation non compliquée dans la communauté via les agents de santé communautaires (ASC) ou d'autres plateformes communautaires, en utilisant une approche de traitement simplifiée limitée / sans contact. Les modifications programmatiques devraient prendre en compte:
    • Utilisation de critères d'admission simplifiés (par exemple PB et œdème uniquement)

Bien que le PB pour les nourrissons de moins de 6 mois ne figure pas dans les recommandations sans seuil validé pour le moment, le PB est utilisé pour ce groupe d'âge dans certains contextes et il existe une base de preuves croissante, bien que principalement en provenance du contexte africain démontrant 11,0 cm comme seuil qui conveint pour prédire l'augmentation du risque de mortalité dans ce groupe d'âge. Étant donné la situation à laquelle nous sommes confrontés et la nécessité qui s'en suit de réduire les contacts et réduire le nombre de cas dans les établissements de santé, voulons-nous envisager l'utilisation du PB pour les nourrissons de moins de 6 mois pour nous aider à identifier les enfants les plus à risque, et ainsi prioritiser les enfants qui ont besoin d'un plus grand support ? Compte tenu bien sûr de l'impact que cela aurait sur le nombre de cas et de la nécessité de disposer d'orientations claires sur la manière de gérer ces cas au sein de la communauté pour nous assurer de ne pas exercer de pression supplémentaire sur les établissements de santé.

Compte tenu de la probabilité de pratiques d'alimentation et de soins sous-optimales en raison de la propagation de la convoitise et des mythes et idées fausses connexes, il est essentiel que les nourrissons de moins de 6 mois soient visibles dans nos adaptations des programmes de nutrition et soient régulièrement dépistés et gérés niveau risques.

Sur la page Web ENN C-MAMI, il existe des liens vers de nombreuses publications qui pourraient éclairer cette discussion: https://www.ennonline.net/c-mami

J'anticipe cette discussion avec grand intérêt.

Kristine Jane Atienza

World Vision

Utilisateur régulier

2 avr. 2020, 07:39

Devrions-nous avoir des directives supplémentaires pour la désinfection des bandes PB lors de l'utilisation des PB pour l'évaluation anthro ?

GTAM Wasting TWG

Emergency Nutrition Network

Utilisateur fréquent

25 mai 2020, 10:14

Dans le contexte actuel, où l'évaluation du poids pour la longueur (WFL) et du poids pour l'âge (WFA) n'est pas possible, les critères PB peuvent également être étendus aux nourrissons de moins de 6 mois pour surveiller la croissance à la maison et identifier les nourrissons à risque. Un seuil <110 mm peut être utilisé pour les nourrissons de 0 à 6 semaines (c'est-à-dire avant la première vaccination) et <115 mm pour les nourrissons de 6 semaines à 6 mois. La mesure du PB doit porter uniquement sur ce groupe d'âge pour lequel il existe un cheminement de soins clair et approprié dans la communauté pour gérer les cas identifiés. Un parcours de soins nécessite une évaluation et un soutien cliniques, alimentaires et maternels (voir Outil C-MAMI). Les options de soutien alimentaire à explorer incluent les conseillers de soutien par les pairs en allaitement maternel, les programmes ANJE, le conseil téléphonique et l'utilisation de contenu vidéo (voir les outils de santé Global Media Health Tools). Il est peu probable que les programmes de PCMA existants ciblant les enfants de 6 mois et plus aient la capacité et les compétences requises pour gérer les nourrissons à risque de moins de 6 mois. Les ATPE ne sont pas recommandés chez les nourrissons de moins de 6 mois. Les soins aux patients hospitalisés doivent généralement être réservés aux cas complexes conformément aux directives nationales. Les nourrissons de faible poids à la naissance courent un risque plus élevé. Il est important de noter qu'il n'y a actuellement aucun seuil validé pour que le PB puisse identifier des nourrissons à risque de moins de 6 ans. Ces recommandations sont basées sur la recherche en Afrique des seuils PB associés au risque de mortalité et aux expériences de programmation. Les seuils suggérés ci-dessus supposent une intervention à faible risque, c'est-à-dire le soutien à l'allaitement maternel et l'implémentation IMNCI (Integrated Management of Neonatal and Childhood Illness) (Gestion intégrée des maladies néonatales et de la petite enfance)

Si vous rencontrez des problèmes pour poster une réponse, veuillez contacter le modérateur à post@en-net.org.

Retour en haut de page

» Publier une réponse