Menu ENN Search
Changer la langue : English Français

Technique de Mesure du PB simplifiée - son utilisation lors des enquêtes ?

Cette question a été affichée dans le forum de discussion Évaluation et Surveillance et a des réponses 7.

» Publier une réponse

Colleen Emary

Sr Technical Advisor, Health & Nutrition

Utilisateur régulier

21 nov. 2019, 15:25

Chers collègues,

Je comprends qu'il existe des preuves démontrant que la technique de mesure du PB peut être simplifiée - la mesure peut être prise sur l’un ou l’autre des bras, et le point médian évalué visuellement. Cependant, j’ai remarqué que la plupart des directives écrites sur la technique de mesure du PB  continuent de recommander la méthode ancienne (bras non dominant, mesure du point milieu). Je soupçonne que ces techniques simplifiées sont principalement utilisées dans les activités de mobilisation de la communauté (par exemple, PB famille / mère) et n’ont pas encore trouvé leur place dans les méthodes d’évaluation anthropologique dans les enquêtes. Je me demande pourquoi c'est le cas? Avons-nous besoin de plus de preuves sur la précision de la technique simplifiée? Merci

Spencer Rivadeneira Danies

Pediatra

Utilisateur régulier

21 nov. 2019, 18:47

Bonsoir. Commentaire excellent. Dans la pratique, lorsqu'on a un grand nombre de patients et de grandes distances à parcourir entre les communautés, la méthode doit vraiment être simplifiée, afin d'optimiser le temps qu'il faut et augmenter la couverture. Dans nos activités sur le terrain, dans La Guajira en Colombie, nous avons pu observer qu'il n'y a pas de différence dans les mesures, quand le point brachial du milieu est déterminé à l'oeil comparé à une mesure traditionnelle.

D'un autre côté, en prenant en compte les étapes du processus de latéralisation et les âges concernés, je ne pense pas que cela ait de grandes répercussions cliniques qu'un bras soit mesuré de façon interchangeable.

Carlos Grijalva-Eternod

UCL Institute for Global Health

Utilisateur régulier

22 nov. 2019, 18:25

Salut Colleen,

Je ne suis pas au courant des preuves que vous avez mentionnées, et je vous serais très reconnaissant de bien vouloir partager des liens ou des documents avec ces preuves.

La seule référence que je connaisse qui ait tenté de répondre à la question de savoir quel côté à mesurer était un chapitre de Reynaldo Martorell et al, publié dans le cadre du «Manuel de référence sur la normalisation anthropométrique» de Timothy Lohman, publié pour la première fois en 1988. Suivre ce lien pour une copie scannée du chapitre.

Dans ce chapitre, Reynaldo a bien trouvé des différences entre les bras, même si elles étaient petites, le bras droit étant plus grand. Néanmoins, ils ont conclu que le choix du côté importait peu, car la différence entre les bras était faible par rapport à l'erreur de mesure.

À mon avis, les procédures standard permettent de dissocier le probléme d'interférence. Différents mesureurs considérent des niveaux d'interférence différents et des situations différentes nécessitent une clarté à ce sujet. Je ne pense pas que l’on puisse s’attendre à ce que les mères / gardiennes à domicile effectuent les mesures du PB au même standard que les agents de santé communautaires collectant des données de PB à des fins de recherche.

J'espère que ce qui précède est utile.

Mark Myatt

Utilisateur fréquent

23 nov. 2019, 12:42

Colleen a raison... le travail a (principalement) été effectué par ALIMA dans le cadre d'un travail consistant à utiliser des mères qui mesurent elles-mêmes le PB de leurs enfants pour détecter les problémes de malnutritiion. Je pense que plusieurs autres ONG ont adopté cette approche.

Nous travaillons dans un domaine qui peut être lent à innover. Le PB semble être devenu une sorte de "cause célèbre" pour les réactionnaires de notre domaine qui répandent des craintes, incertitudes, doutes sur l’utilisation du PB, ce qui a eu tendance à en retarder l’utilisation et l’innovation.

Le travail d'origine se trouve ici.

Le travail de suivi d'opérationalisation du PB par les mamans se trouve ici .

Je suis d'accord avec Carlos à propos du probléme des interférences dans les mesures. Je pense que le concept des bandes de PB d'usage courant peut contribuer au probléme d'interférence et peut nous donner un signal déformé en raison du biais systématique dans les mesures. ACF a travaillé sur la conception des dispositifs de classification du PB pour la mesure du PB par les mamans et a utilisé une conception de bande PB conçue pour réduire les interférences et obtenir de bonnes performances. Vous pouvez lire sur ce travail ici .

Il existe un certain nombre de discussions précédentes sur cette question dans ces pages. Essayez de chercher (par exemple) "PB bras gauche" en utilisant le champ de recherche (ce qui devrait apparaître en haut à droite de cette page).

J'espère que cela vous sera utile.

Fahim alhakimi

Utilisateur régulier

20 août 2020, 11:49

Chers collègues

J'ai une question ici :
Je me demande pourquoi le PB n'est pas utilisé dans l'évaluation de l'état nutritionnel des enfants de moins de 6 mois alors que le score Z est utilisé pour l'évaluation nutritionnelle pour le groupe d'âge de 0 à 59 ans ?

Jay Berkley

Professor

Utilisateur fréquent

20 août 2020, 13:40

Salut Fahim

Il y a eu plusieurs études validant le PB chez les nourrissons de moins de 6 mois en Afrique, mais aucune en Asie. Le PB a mieux performé dans la prédiction de la mortalité que l'indice Poids/Longueur (WLZ), mais l'OMS aimerait fournir une directive mondiale, d'où le besoin de données asiatiques.

Malgré le manque de directives de l'OMS, les gens commencent à utiliser le PB sur le terrain pour les nourrissons de moins de 6 mois, généralement d'une manière qui peut être évaluée et générer des informations sur le nombre de cas, les interventions appropriées et les résultats.

Aussi, la recherche montre maintenant de plus en plus que l'indice Poids/Age est aussi fiable que le PB pour prédire la mortalité dans ce groupe d'âge, tous deux bien meilleurs que l'indice Poids/Longueur. L'indice Poids/Age présente certains avantages en termes d'intégration avec le suivi de croissance, etc. En revanche, le PB est moins cher et plus portable, mais moins familier.

Sincères amitiés

Geai

Paul Mabany

Filed Nutrition Officer

Utilisateur régulier

20 août 2020, 14:07

Salut

Pour l'expérience sur le terrain, le PB est réaliste et facile à utiliser. Dans l'un de nos programmes de nutrition en partenariat avec l'UNICEF, nous utilisions le PB comme seul critère d'admission pour les enfants de 6 à 59 mois et le programme fonctionne très bien avec de bons résultats en conditions de leur intégration dans le programme, nous utilisons également le PB comme critère de sortie, car lorsque vous admettez un enfant avec un PB <115 cm et un critère de sortie avec PB > 115,5 cm au programme TSFP, continuez le traitement de suppléments alimentaires là-bas et renvoyez à la maison lorsque le PB a atteint> 12,5 cm après deux visites consécutives.

Paul

Fahim alhakimi

Utilisateur régulier

20 août 2020, 16:08

Merci beaucoup Dr. Jay pour ces informations et pour votre réponse

Fahim

Si vous rencontrez des problèmes pour poster une réponse, veuillez contacter le modérateur à post@en-net.org.

Retour en haut de page

» Publier une réponse