Menu ENN Search
Changer la langue : English Français

Association entre le résultat du traitement et la durée du séjour

Cette question a été affichée dans le forum de discussion Prise en charge de la malnutrition aiguë/émaciation et a des réponses 3.

» Publier une réponse

Anonyme 3800

Utilisateur régulier

5 juin 2019, 12:41

Je me demandais simplement s'il était logique de trouver une association entre le résultat du traitement (rétabli et non rétabli) et la durée du séjour en considérant le résultat du traitement comme une variable de résultat. Les deux indicateurs sont des indicateurs de performance.

Merci

Paul

Action Against Hunger UK

Expert

5 juin 2019, 13:43

Cher Anonyme,

Nous ne calculerions normalement que la durée de séjour en tant qu'indicateur de performance pour les cas rétablis. Plusieurs facteurs peuvent affecter la durée de séjour dans ce cas, tels que la rapidité avec laquelle le cas a été détecté et admis pour traitement, le fait que la personne qui s'occupe de l'enfant ait respecté les protocoles, l'absentéisme et les critères de décharge types utilisés pour le programme. La durée de séjour doit être comparée aux moyennes attendues pour les protocoles utilisés.

En cas de résultats négatifs, la durée de séjour peut donner des résultats difficiles à interpréter en fonction de ce qui est inclus. Les décès surviennent souvent en début de traitement si l'enfant présente des complications ou souffre de malnutrition grave lors de son inscription au programme. Les non-guéris (non-répondants) seront souvent définis par une durée de séjour fixe dans le programme (par exemple, 3 à 4 mois).

Pour les défaillants, le type de défaillance est contextuel et peut survenir peu de temps après le début du traitement (par exemple, si l'accès au programme est difficile pour quelque raison que ce soit) ou peut survenir plus tard, lorsque l'enfant a l'air bien mais n'a pas atteint les critères de décharge (comme cela peut se produire) lorsque les avantages supplémentaires du traitement l'emportent sur l'effort ou le coût du soignant et de l'enfant assistant au traitement). Souvent, il y a un mélange de tout cela.

Quelle que soit votre association, il serait important de décrire les mécanismes sous-jacents.

Mark Myatt

Utilisateur fréquent

5 juin 2019, 14:19

J'espère que j'ai bien compris votre question ...

Ce sera une analyse compliquée (peut-être impossible), car le groupe "Non rétabli" comportera des résultats différents (par exemple, décès, défaillance / perdu, transfert et non-réponse). Certaines de ces classes de résultats ne sont pas "nettes". Il peut y avoir (par exemple) des décès mal classés dans la classe défaillance / perdu et dans la classe de transfert. Obtenir des classes précises nécessite un suivi actif des cas dans ces classes. Ce niveau de suivi n’est pas courant, même dans les programmes d’ONG bien financés.

Si nous obtenions des résultats nets, nous aurions encore des problèmes. Par exemple, les données collectées dans les évaluations de la couverture SQUEAC ont montré que la défaillance à se présenter n’était pas uniforme dans le temps. Nous constatons souvent un pic de défaillance après la première visite. Ceci est un problème particulier dans les programmes dans lesquels les coûts pour les ménages bénéficiaires sont élevés. Un autre ensemble de raisons dans la classe Défaillances est la défaillance précoce, due à une réponse initiale médiocre, souvent due à une mauvaise conformité clinique ou à la maison. Des défaillances tardives se produisent et peuvent être dues à une non-réponse due à une mauvaise observance ou à une maladie. Les défaillances peuvent également être dues à des ruptures de stock d'ATPE ou à une migration aléatoire. Un classe que j'ai pu observer au niveau du suivi est la classe "auto-déchargé comme guéri". Ce sont des cas qui répondent bien au traitement et auraient été libérés après avoir été guéris, mais ne se rendent pas à la visite de preuve de guérison. La durée de leur séjour sera légèrement inférieure à celle des cas guéris, en particulier si la réponse est rapide et marquée. Il peut y avoir d'autres raisons pour cette classe Défaillance.

Un autre problème est que la définition de cas de Non-réponse a généralement une limite de temps équivalente à environ deux fois la période de récupération attendue. Cela signifie que les durées moyennes de séjour pour Non-réponse seront plus longues que pour les cas guéris. Cela peut poser un problème particulier si le suivi de la réponse au traitement est médiocre. Cela peut ne pas résoudre le problème. Si la surveillance de la réponse au traitement est bonne, nous pourrions assister à de nombreux transferts vers des centres de stabilisation ou des hôpitaux au début de l'épisode de traitement. Ceux-ci peuvent mourir et ne pas être enregistrés correctement. Ils peuvent ou non retourner au CTCE. S'ils reviennent au CTCE suite à l'admission initiale (et nous pouvons le vérifier), nous pourrions alors nous attendre à enregistrer une durée de séjour plus longue par rapport aux cas qui ont bien répondu au traitement du CTCE. S'ils sont traités comme une nouvelle admission à leur retour, nous pourrions nous attendre à une durée de séjour plus courte ou similaire aux cas guéris. S'ils ne reviennent pas, nous verrons une durée de séjour plus courte.

Je suis sûr que vous pouvez envisager d'autres complications.

Toutes ces complications font qu'il est difficile de savoir ce que signifie réellement une association et si l'association sera stable dans tous les contextes.

Je suppose que vous vous penchez sur une analyse qui modélise :

    rétabli ~ facteur1 + facteur2 ... + durée du séjour


Je prendrais en compte les complications ci-dessus. Une description et une analyse soignées peuvent fonctionner.

Je pense que le meilleur moyen de contourner ces complications est de travailler de manière prospective et de normaliser les définitions de cas, etc. et d'assurer un suivi actif des transferts et des défaillances en vue d'une classification correcte et de comprendre les raisons des résultats négatifs. Ce serait une recherche opérationnelle. Si vous souhaitez effectuer des recherches opérationnelles, il peut être préférable de vous concentrer sur l'identification et le traitement des causes de Non-réponse et autres résultats Non-rétablis.

J'espère que cela vous sera utile.

Mark Myatt

Utilisateur fréquent

5 juin 2019, 14:21

Oh ... je vois que Paul y est arrivé en premier. Nous sommes d'accord. La réponse de Paul est moins décousue que la mienne.

Si vous rencontrez des problèmes pour poster une réponse, veuillez contacter le modérateur à post@en-net.org.

Retour en haut de page

» Publier une réponse