Menu ENN Search
Changer la langue : English Français

PB vs Poids/Taille

Cette question a été affichée dans le forum de discussion Prévention et traitement de la malnutrition aigue sévère et a des réponses 6.

» Afficher une réponse

Anonyme 24408

Utilisateur régulier

28 avr. 2019, 16:21

Je comprends que le PB présente un biais lié au sexe et à l’âge, identifiant proportionnellement plus de filles et de jeunes enfants atteints de malnutrition aiguë.
Des travaux ont-ils déjà été menés pour démontrer que seuls les critères PB étaient utilisés pour l'admission des enfants dans les programmes de traitement de la malnutrition aiguë (TC / OTP / SFP):
- quel pourcentage de garçons souffrant de malnutrition aiguë pourrait ne pas être détecté et par conséquent être exclu du traitement ?
- Quel pourcentage d'enfants plus âgés (3 à 5 ans) pourrait ne pas être détecté et donc exclu du traitement ?

En d'autres termes, quelle est l'ampleur potentielle du biais de PB lié au sexe et à l'âge lorsqu'il est utilisé comme seul critère d'admission des enfants dans les programmes de traitement de la malnutrition aiguë ?

Namesius

Sub County Nutrition Coordinator

Utilisateur régulier

28 avr. 2019, 22:35

Bonjour.
À mon avis, le PB a été utilisé pour le dépistage de masse, en particulier dans les enquêtes et les campagnes de sensibilisation.
Cependant, d'autres paramètres tels que P / T,  P / A et H / A doivent être utilisés pour un cas suspect afin de tirer une conclusion commune.
Le meilleur moment pour utiliser le PB est l'hospitalisation, afin de suivre l'amélioration des enfants sévèrement malnutris admis par PB ou sur le critère de leur poids / taille.
Pour les enfants de moins de cinq ans, on étudie les établissements de santé en utilisant le poids en fonction de l'âge, la taille pour l'âge et le rapport poids pour taille afin de déterminer l'état nutritionnel.
Cordialement.
Namesius.

Paul

Expert

29 avr. 2019, 10:58

Bonjour Anonyme.
Vous trouverez ci-dessous des liens vers quelques discussions précédentes sur le même sujet en ce qui concerne le PB et la détection chez les jeunes enfants.

https://www.en-net.org/question/3412.aspx
https://www.en-net.org/question/1848.aspx

Selon les recommandations actuelles, le PB et Poids pour la taille (WFH) sont considérés comme des critères d’admission indépendants. Namesius souligne que les enfants qui ne sont pas détectés par le PB dans les programmes PB uniquement peuvent éventuellement être identifiés comme souffrant de malnutrition par le biais du PB (et par œdème bilatéral).

Donc, pour clarifier les choses, dans un programme basé PB uniquement, les enfants dont le score Poids/Taille est inférieur à -3 avec un PB égal ou supérieur à 11,5 cm (plutôt que d’exclure les enfants mâles présentant un risque élevé de mortalité par PB avec un PB <11,5cm ).

La proportion d'enfants exclus du traitement selon les critères du Poids/Taille en fonction de l'âge / du sexe variera en fonction du contexte en raison des différences de croissance entre les populations. Un moyen simple de vérifier cela consiste à examiner les données des enquêtes sur la nutrition pour savoir quels enfants (par sexe et par âge) présentant un Poids/Taille <-3 seraient exclus d'un programme basé PB dans votre région. Il y a eu beaucoup de débats pour savoir si ces exclusions sont appropriées ou non, mais je ne pense pas que ce soit votre question.

Juste pour faire suite à quelques commentaires de Namesius pour des éclaircissements.

1. Le PB n'avait pas pour «but» d'être un moyen de «dépistage en masse». Le PB n’était auparavant utilisé que pour le dépistage, mais une génération de recherches a changé la donne. On a longtemps fait valoir qu’il devait (mais c'est à présent recommandé) être utilisé comme critère d’admission INDÉPENDANT dans les programmes d’alimentation sélective en raison de sa relation avec un risque de mortalité élevé. Si un enfant est identifié avec un PB <11,5 cm, aucune autre mesure supplémentarie n'est nécessaire pour confirmer l'admissibilité de l'enfant. (et vice versa pour le poids en hauteur). Le dépistage en deux étapes (utilisation du PB dans la communauté pour le dépistage et le Poids/Taille pour l'admission dans l'établissement de santé) remonte à une époque révolue et va à l'encontre des recommandations actuelles de l'OMS.

2. La recommandation actuelle est que le critère utilisé pour admettre l'enfant dans le programme est celui qui devrait être utilisé pour le décharger du programme. Un enfant admis par PB doit être déchargé par PB. Pour le "suivi quotidien" de l'état du patient dans les soins hospitaliers, il est beaucoup plus probable que le poids soit utilisé avec d'autres indicateurs cliniques pour surveiller une réponse appropriée au traitement, quel que soit le critère d'admission. Toutefois, la progression vers d'autres phases du traitement en hospitalisation ou la transition vers une clinique externe pour une rééducation continue ne dépend pas de l'anthropométrie, que ce soit par PB ou selon le critère Poids/Taille.

Paul

Joel Conkle

Utilisateur régulier

29 avr. 2019, 14:22

Je n'ai vu aucune étude s'intéressant spécifiquement à cela. Comme mentionné dans une autre réponse, cela varierait en fonction de la population, mais je me demande si les données de référence de la croissance de l'OMS pourraient être utilisées pour montrer ce que l'exclusion attendue serait. Envisagez-vous de répondre vous-même aux questions ?

Anonyme 24408

Utilisateur régulier

29 avr. 2019, 16:05

Merci pour les réponses rapides et détaillées. Toutes très utiles.

Il semble y avoir de plus en plus de discussions sur la mise à l'essai du protocole simplifié (admission sur PB uniquement) dans le but d'améliorer la couverture et la rentabilité du programme. Pour donner un peu plus de contexte à ma question, je me demandais quel pouvait être le biais éventuel de l’utilisation du PB en fonction du sexe et de l’âge (je me demandais si on observait dans les études que le biais avait tendance à être moindre généralement, et que dans la pratique, les enfants qui sont beaucoup plus gros, de nombreux garçons et les enfants plus âgés souffrant de malnutrition aiguë pourraient en théorie ne pas participer aux programmes réservés au PB) ? c’est-à-dire que l’augmentation de la couverture obtenue grâce à la mise en œuvre d’un protocole simplifié réservé au PB dépasse les très faibles biais potentiels liés au sexe et à l’âge qui se produisent lors de l’utilisation du PB Uniquement ? Ou est-ce que les biais sont considérés comme beaucoup plus importants et qu'en tant que tels, les programmes de traitement à l'admission par PB uniquement ne sont pas conseillés ?

De plus, qu'en est-il du risque d'exclure les enfants admis sur le critère Poids\Taille dans les programmes réservés uniquement aux PB (j'ai vu la recherche menée par Golden & Grellety en 2018 qui suggère que jusqu'à 45% des cas de PB MAS pourraient être exclus) selon le contexte.

Déviant légèrement de la question initiale, mais toujours liée: que pense-t-on actuellement du protocole simplifié ? Est-il envisagé que les programmes de traitement de la malnutrition aiguë se dirigent dans la direction des admissions PB Uniquement ? Ou bien, est-ce que le protocole simplifié est susceptible de rester, comme indiqué dans la boîte à outils de décisions MAM, pour des circonstances exceptionnelles uniquement jusqu'à ce que le protocole standard puisse être mis en œuvre ?

Avec la possibilité d’exclure les enfants Poids/Taille MAS, ainsi que les biais liés au sexe et à l’âge, je suis un peu inquiet à propos des programmes exclusifs PB. (est-il correct d'être prudent ou en réalité, les risques d'exclusions sont-ils vraiment minimes et, du point de vue de la nutrition en santé publique, la couverture accrue des admissions par PB l'emporte largement sur les conséquences négatives potentielles des exclusions?)

Anonyme 31997

Utilisateur régulier

1 mai 2019, 16:41

Pour donner suite à l'article de Anonymous 24408, veuillez trouver ci-dessous un document de qualité remarquable réalisé par Grellety et Golden.1. Grellety E, Golden MH. (2016). Weight-for-height and mid-upper-arm circumference should be used independently to diagnose acute malnutrition: policy implications. BMC Nutrition, 2(1), 10. https://doi.org/10.1186/s40795-016-0049-7
2. Grellety E, Golden MH. (2018). Severely malnourished children with a low weight- for-height have a higher mortality than those with a low mid-upper-arm-circumference: I. Empirical data demonstrates Simpson’s paradox. Nutrition Journal, 17(1), 79. https://doi.org/10.1186/s12937-018-0384-4
3. Grellety E, Golden MH. (2018). Severely malnourished children with a low weight- for-height have similar mortality to those with a low mid-upper-arm-circumference: II. Systematic literature review and meta-analysis. Nutrition Journal, 17(1), 80. https://doi.org/10.1186/s12937-018-0383-5
4. Grellety E, Golden MH. (2018). Severely malnourished children with a low weight- for-height have a higher mortality than those with a low mid-upper-arm-circumference: III. Effect of case-load on malnutrition related mortality - policy implications. Nutrition Journal, 17(1), 81. https://doi.org/10.1186/s12937-018-0382-6

Anonyme 24408

Utilisateur régulier

15 mai 2019, 18:49


Merci pour les liens partagés lors du dernier message.

Je les avais vu. Récemment, je discutais de ces documents avec un collègue mentionnant que le risque de mortalité pour pour le score Z Poids/Taille (WHZ) n’augmentait de manière significative qu'à -3,5 WHZ (et que le PB comme critère d’admission pouvait encore être préférable pour détecter le risque de mortalité le plus élevé et concentrer les ressources sur les personnes les plus à risque).
Je suis intéressé de savoir si quelqu'un d'autre a examiné ces documents et en est venu à la même conclusion ?

Si vous rencontrez des problèmes pour poster une réponse, veuillez contacter le modérateur à post@en-net.org.

Retour en haut de page

» Afficher une réponse