Menu ENN Search
Changer la langue : English Français

ATPE vente

Cette question a été affichée dans le forum de discussion Prévention et traitement de la malnutrition aigue sévère et a des réponses 13.

» Afficher une réponse

Abel

Utilisateur régulier

2 mars 2011, 15:58

Ceci a été traduit automatiquement.

Je suis venu dans une situation où ATPE a été détournée pour vendre sur le marché dans certains cas, des lieux-poche et isolées, néanmoins le produit était dans le système de marché. Quelqu'un at-il documenté cette pratique? Cette pratique est documentée dans un rapport accessible au public?

Merci

Mark Myatt

Consultamt Epidemiologist

Utilisateur fréquent

2 mars 2011, 16:28

Ceci a été traduit automatiquement.

Je l'ai vu à quelques reprises. Une fois, je examiné un programme CTC qui avait décidé de courir cliniques OTP les jours de marché parce qu'ils estimaient que les aidants naturels pourraient profiter de la disponibilité accrue de transport. Certains ont aussi profité du marché pour faire un peu d'argent en vendant ATPE. Je l'ai acheté quelques-uns à un prix très raisonnable (moins chers que le coût pour le programme distribuer). Je suppose que je pourrais chasser le rapport, mais je dois effacer avec l'agence d'exécution du BOF diffusion publique.

La plupart des agences d'exécution font de grands efforts pour encourager le respect des volontaires communautaires, mentorat par les pairs, des séances de formation dans les centres & c. Ceci aide à minimiser les ventes (conformité et les ventes sont antithétiques). Il est de bonne pratique de "patrouille" marchés & c. pour vérifier les ventes de voir si cela est un problème. Certains programmes exigent soignants de rendement utilisés sachets / bains à chaque visite à la clinique comme un contrôle sur les ventes.

Hatty Barthorp

Global Nut' Advisor / GOAL

Utilisateur régulier

2 mars 2011, 17:19

Ceci a été traduit automatiquement.

La vente de ATPE est malheureusement pas rare. Mark a déjà mis en évidence un certain nombre de façons de prévenir la vente / commerce de ATPE. En plus de ce qui précède, il ya quelques années au Burundi du Sud, nous nous sommes engagés à la police locale pour patrouiller les marchés et confisquer ATPE des commerçants locaux Vu pour être re-vente de tous les produits thérapeutiques. Ils ont également infligé une amende à des commerçants ont trouvé à la vente de ces produits et à nous retourner les produits retirés. Cela semblait au travail, même si elle n'a pas été documentée dans un formulaire officiel.

Abel

Utilisateur régulier

3 mars 2011, 11:43

Ceci a été traduit automatiquement.

Merci à la fois pour le partage de vos expériences respectives. Hatty, si les stocks de ATPE ont été prises dans un magasin et mis en vente, je peux voir la mesure que vous avez pris est justifiable. Cependant, lorsque les mères prennent ce qu'on leur donne sur le marché et d'obtenir une valeur pour elle, je crois que nous devrions plutôt essayer de comprendre le mécanisme / raisons que de punir le comportement. On pourrait nous dire quelque chose!

Approches que nous connaissons le travail en situation d'urgence peuvent ne pas correspondre nécessairement le contexte de développement plus poussé. Il serait peut être temps pour nous de penser au-delà d'une prestation de services de style d'urgence dans des endroits qui ne justifient pas un. Je vais partager ce que je trouve quand je suis en attente de ces rapports que je cherchais.

Merci encore une fois!

Florence Turyashemererwa

Public Health Nutritionist

Utilisateur régulier

3 mars 2011, 12:37

Ceci a été traduit automatiquement.

ATPE est un «médicament», alors je suis totalement d'accord avec Dont les gens qui pensent qu'il est «ok» pour la mère de la vendre. Lorsque vous souffrez de malaria, avez-vous vendre la moitié de la dose prescrite à vous parce que vous voulez acheter quelque chose d'autre ?. Je recommande fortement les méthodes de la police impliquant que mentionné plus tôt dans certains endroits, comme un moyen d'intervention pour prévenir ATPE vente. Si nous tolérer un tel comportement d'accepter un médicament thérapeutique pour être vendu, alors nous risquons de ne jamais voir la malnutrition éradiquée.

Je suggère de sensibiliser davantage les mères afin qu'ils puissent comprendre pourquoi dans un premier temps pourquoi ils ont été donnés ATPE. Voyant un recorver enfant avec succès d'une grave iam la malnutrition est sûr une joie pour les mères et les travailleurs de la santé. Donc, partout où nous sommes, nous faisons ce que nous pouvons pour profiter de ce qui existe dans le but de réduire et porter doucement à sa fin le nombre d'enfants qui meurent ou souffrant de malnutrition sévère.

Hatty Barthorp

Global Nut' Advisor / GOAL

Utilisateur régulier

3 mars 2011, 14:43

Ceci a été traduit automatiquement.

A convenu qu'il est nécessaire d'essayer d'acquérir une meilleure compréhension des problèmes et des causes connexes touchant les communautés avec une prévalence significative de la malnutrition. Cependant, l'objectif de l'exercice était de ne pas «punir» les mères pour la vente de l'ATPE, plutôt dissuader les commerçants de faciliter la vente de, un traitement médical prescrit précieuse pour aider à réhabiliter les enfants gravement compromises.

Dans les zones où Mn est problématique, soit cyclique ou chronique, en plus de la fourniture de services principalement axés sur les soins curatifs (SC / OTP), il est également nécessaire d'essayer de lancer des activités complémentaires à la recherche pour lutter contre le sous-jacent / cause immédiate (s ) du MN. Ceux-ci seront généralement multiples et peuvent ainsi inclure des interventions axées sur les activités génératrices de revenus, la diversification des revenus, l'amélioration etc d'accès au marché qui peuvent aider à lutter contre les causes profondes qui ont conduit à ces personnes de vendre l'ATPE en première instance.

Une autre possibilité (qui a été observé dans certains pays), est que ATPE est parfois vendu durant les premiers stades d'un établissement de programmes, lorsque les communautés ont pas été correctement sensibilisés quant aux objectifs de cliniques OTP. Il est pas toujours ce que HH de sont désespérément besoin d'argent, mais qu'ils percieve le «produit alimentaire» relativement précieux (ATPE) être un luxuary et préfère échanger, où, par exemple, une quantité de râpe de base pourrait être acheté pour le ménage avec les fonds générés. Dans de tels cas, il est souvent constaté il ya une mauvaise reconnaissance de ATPE étant un produit thérapeutique et donc pas perçu comme un médicament. Cela peut généralement être corrigée par messagerie communauté forte en utilisant les deux travailleurs de proximité rémunérés et bénévoles. De toute évidence, il est reconnu que des médicaments ont également une valeur de marché, mais les mères semblent moins enclins à vendre des médicaments de prescription pour leurs enfants quand ils comprennent qu'il est juste que, plutôt que ce qu'ils pourraient percieve être un simple produit alimentaire de grande valeur.

Bonne chance dans votre projet progresse pour aborder les questions de développement aussi.

Michael Golden

Utilisateur régulier

3 mars 2011, 18:29

Ceci a été traduit automatiquement.

Ceci est une situation courante. il est commun à tous les programmes où la nourriture est distribué comprenant des aliments «médicaux» tels que ATPE - il est très rarement évaluée et je sais que d'un seul document confidentiel où cela a été correctement évalués (et de partage est très vaste, la vente de moins).

Il est en partie dû au fait que des quantités de ATPE qui sont donnés par des agences / protocoles. Nous pouvons facilement calculer la quantité d'énergie que l'enfant récupération prend effectivement du taux de gain de poids. Il ya eu de nombreuses études qui montrent que le coût énergétique de tissus dépôt moyennes 5kcal / g de nouveaux tissus - et le coût de l'énergie de maintenir poids est d'environ 100 kcal / kg / j. Ainsi, si un enfant prend du poids à dire 8 g / kg / j puis son / ses totales moyennes d'admission 100 + 5x8 = 140kcal / kg / j. (une partie de cette peuvent provenir d'autres aliments, pot de la famille, etc. pour que ce soit le montant maximal de l'ATPE que l'enfant prend réellement)

En réalité, la vitesse moyenne de gain de poids dans de nombreux programmes OTP est bien inférieure à 8 g / kg / j. Certains aussi bas que 4 g / kg / j (indiquant un apport de 120kcal / kg / j) ou même moins! Ce qui arrive à tout le reste de l'ATPE (dans cet exemple à 80kcal / kg / j et plus si une partie de l'apport de l'enfant est d'autres aliments).

Désormais, les enfants les plus malnutris quand nouvellement admis ont un appétit modéré et ne prendra pas plus d'environ 100-130kcal / kg / j jusqu'à ce que leurs adaptations physiologiques inverse et ils sont prêts à consommer de grandes quantités de l'alimentation. Donc ce qui arrive quand nous donnons 200kcal / kg / j à la mère à la maison lorsque l'enfant est nouvellement diagnostiqués? Idéalement, elle ne donne pas d'autres aliments à l'enfant si nous prenons la situation où aucun autres aliments sont donnés, et l'enfant est nourri et encouragé à ne prendre que les ATPE, s / il deviendra satitated à environ 100 à 130 kcal / kg / j au cours de la première semaine - leader 70-100kcal / kg / j non consommés et non désirés par l'enfant malnutri. Que doit-elle faire avec cette précieuse ressource? Eh bien il ya généralement assez vaste partage sein de la famille (et parfois aux familles voisines), puis une partie est vendue et nous trouvons qu'il est sur le marché et de se mettre en colère et appeler la police!

C'est:
1) inutile et coûteux pour le programme

2) potentiellement dangereux. Si l'enfant, lorsque nouvellement admis au programme, fait réellement prendre ce montant, il peut conduire à la "syndrome de réalimentation" (qui peut causer la mort - je peux envoyer les références à toute personne qui veut en savoir plus sur le syndrome de réalimentation) et la réalimentation de la diarrhée ( un autre problème à ne pas confondre avec le syndrome de réalimentation)

3) dans le cadre de cette discussion ayant assez grandes quantités de «surplus» encourage les mères à partager et vendre. Et en effet, la famille peut devenir habitué au partage - puis plus tard lorsque l'enfant ne reprenne sa / son appétit, l'habitude de partage et / ou la vente est alrady fermement établi au sein de la famille.

200kcal / kg / j est le montant maximum que les enfants pris dans les CPT au cours de la phase de croissance rapide (après une phase aiguë et une phase de transition pendant laquelle les adaptations physiologiques inversés - ceux qui ont pris tous les taux de gain de poids de régime atteint autour de 20 g / kg / d - un chiffre qui n'a jamais atteint dans les programmes OTP). Ce montant a été simplement transféré aux protocoles OTP sans tester tout autre montant ou l'examen des implications.

Maintenant, il se peut que le partage et à un degré moindre la vente est inévitable, dans ce cas, nous devrions donner l'excès de veiller à ce que l'enfant ne reçoit en effet suffisants pour récupérer - mais il n'y a vraiment pas de données à ce sujet.

Dans mon protocole nous avons des tables qui fournissent 170kcal / kg / j et les taux de gain de poids sont les mêmes que lors de 200kcal / kg / j sont donnés - mais il n'y a pas de documentation sur le partage ou la vente ou l'autre de ces protocoles.

Les taux de gain de poids chez OTP au début, jours expérimentales par ACF quand ils ont apporté les enfants dans un centre résidentiel pour quelques jours avant le transfert à OTP moyenne autour de 10 g / kg / j (apport 150kcal / kg / j - quantité donnée aux patients 170kcal / kg / j), ce qui dépasse de loin la plupart des autres taux de gain de poids de programme. Ce genre de gain de poids peut également être réalisé avec des conseils plus détaillée des mères avant d'aller à la maison avec la ration de la semaine - mais cela est rare dans mon expérience - mais ne se produit parfois avec des équipes bien formées.

L'analogie avec comprimés contre le paludisme est pas pertinente - nous ne donnons pas une dose beaucoup plus élevé de comprimés contre le paludisme sur pour les patients que sont nécessaires ou peuvent être prises par le patient - et si nous faisons la surveillance des médicaments, nous trouvons normalement que le patient a pris la dose prescrits - whereasa avec ATPE nous donnons excès et systématiquement trouver (à partir du taux de gain de poids) qu'une grande proportion de la «médecine» n'a pas été pris!

En théorie, nous devrions commencer avec un montant beaucoup plus faible pour la première semaine de traitement et ensuite augmenter un peu pour la deuxième semaine, puis aller à la totalité du montant à partir de là (en fonction de l'appétit et de la réponse de l'enfant), mais cette compliquerait les protocoles de traitement et je ne suis pas sûr si elle doit être introduit - mais il doit être correctement étudiées. Je l'ai écrit un projet de protocole et les tables construit pour donner 135kcal / kg / j pour la première semaine (ou plus en fonction de test de l'appétit) et 150 pour la semaine prochaine de passer à 170kcal / kg / j par la suite - mais cela doit être correctement testé avant il est écrit dans un protocole générique. Si une ONG souhaite procéder à une telle étude, je serais heureux de travailler avec eux.

Il est également fréquent de constater que les enfants reçoivent de grandes quantités de RUTF au début d'un programme, puis l'offre commence à courir de manière que, après un certain temps les enfants reçoivent une quantité réduite (ad hoc et non basées sur des calculs ou des tables de ce genre de réduction est «acceptable») à «conserver» les stocks jusqu'à la prochaine approvisionnement logistique - si certains obtiennent de bien et d'autres à peu dans la pratique! Ceci est particulièrement le cas où la logistique sont problématiques (pas avec les bonnes ressources axé OING. Mais souvent avec des services élargis mis en œuvre par débordés de Mohs). Il ya beaucoup de travail à faire sur ces questions pour affiner les protocoles et les conseils que nous donnons à cartakers - tout simplement se mettre en colère, accusant les mères, la conception des sanctions et invitant la police d'intervenir ne semble pas être la bonne façon de faire les choses ! Nous devons d'abord comprendre pourquoi, faire l'reseach opérationnelle et affiner les protocoles pour traiter le problème (si elle peut ou doit être résolu du tout).

Mike or

Sam Oluka

Nutritionist / Food Scientist

Utilisateur régulier

4 mars 2011, 09:21

Ceci a été traduit automatiquement.

Juste une voix à ajouter. Est la vente de l'ATPE (ONU) justifiable? Je perçois cela dépend de la mise en place du programme de PCMA dire IIS COUVERTURE assez complet?
Comme quelqu'un a dit, la vente de ATPE doit agir comme un dénonciateur-qu'il ya une lacune dans la communauté de réseau reliant Out-REACH & OTP composants, et MAM.

Sensibilisation: On pourrait demander, quelle est l'efficacité des travailleurs communautaires de sensibilisation à
mobiliser les communautés, identifier et référer les enfants avec SAM pour le traitement, tracer les absents et les payeurs, et le suivi des cas de problème dans les communautés (y compris ceux qui Salé ATPE).

OTP: Lors de son admission, sont les soignants reçoivent une éducation de base (en plus des soins inhérente KAP) sur la nutrition et liées aux vaches?

Y at-il paquet de soins de santé de base et supplémentaire et de rations à emporter, par exemple, des céréales enrichies mélangés, supplément nutritif à base de lipides plus couramment donnée pour gérer la malnutrition aiguë modérée

Et peut-être enfin, Les structures en place pour l'administration et de gestion des activités essentielles: la commande, le transport et le stockage des fournitures; le renvoi entre les composants de PCMA; la formation et la supervision des fournisseurs de soins de santé; et de la budgétisation, la planification, le suivi et l'évaluation, etc.

Sam Oluka

Nutritionist / Food Scientist

Utilisateur régulier

4 mars 2011, 09:23

Ceci a été traduit automatiquement.

Juste une voix à ajouter. Est la vente de l'ATPE (ONU) justifiable? Je perçois cela dépend de la mise en place du programme de PCMA dire IIS COUVERTURE assez complet?
Comme quelqu'un a dit, la vente de ATPE doit agir comme un dénonciateur-qu'il ya une lacune dans la communauté de réseau reliant Out-REACH & OTP composants, et MAM.
Sensibilisation: On pourrait demander, quelle est l'efficacité des travailleurs communautaires de sensibilisation à
mobiliser les communautés, identifier et référer les enfants avec SAM pour le traitement, tracer les absents et les payeurs, et le suivi des cas de problème dans les communautés (y compris ceux qui Salé ATPE).
OTP: Lors de son admission, sont les soignants reçoivent une éducation de base (en plus des soins inhérente KAP) sur la nutrition et liées aux vaches?
Y at-il paquet de soins de santé de base et supplémentaire et de rations à emporter, par exemple, des céréales enrichies mélangés, supplément nutritif à base de lipides plus couramment donnée pour gérer la malnutrition aiguë modérée
Et peut-être enfin, Les structures en place pour l'administration et de gestion des activités essentielles: la commande, le transport et le stockage des fournitures; le renvoi entre les composants de PCMA; la formation et la supervision des fournisseurs de soins de santé; et de la budgétisation, la planification, le suivi et l'évaluation, etc.

Anonyme 415

Utilisateur régulier

4 mars 2011, 09:49

Ceci a été traduit automatiquement.


dans certains comté au Soudan en janvier 2005, une urgence a perdu beaucoup de RUTF au vol, ces ATPE a fini dans le marché de la vente et des mères a acheté pour leurs enfants (malnutris et non de malnutrition) à un faible coût de 2 dinnars par satchet après entendre et de voir certains de ses bons effets sur les autres enfants qui l'ont reçu de l'alimentation centres.the résultat a été une réduction de la prévalence de la malnutrition aiguë et les admissions réduits dans ce comté par rapport à d'autres voisins considérant que rien n'a changé dans les systèmes de santé et de sécurité alimentaires .Le problème est qu'ils ont vendu un produit cher à moindre coût car ils ont volé et ne savais pas le coût
Cependant, je pense que les coûts en permettant, à savoir si elle peut être moins cher, ce ATPE doit être vendu sur les marchés, tout comme les analgésiques et ne doit pas être médicalisée comme cela est le cas actuellement.

Mícheál O hIarlaithe

Nutrition Officer

Utilisateur régulier

17 mars 2011, 15:14

Ceci a été traduit automatiquement.

-Un Document important et nécessaire pour nous interroger sur l'ATPE / ASPE engouement qui semble se dessiner - préconisant une approche mesurée.
Il vaut bien une lecture malgré la faiblesse de quelques-uns des arguments.
Désolé pour les écritures croisées.
http://www.wphna.org/2011_feb_wn3_comm_RUTF.htm
Micheal

Abel

Utilisateur régulier

19 mars 2011, 16:23

Ceci a été traduit automatiquement.

Salut Michael,
Merci pour ce partage, je l'avais déjà vu. La raison pour laquelle je cherchais rapports ce document ATPE vente était d'explorer un potentiel pour une prestation de services au-delà des approches alternatives et surtout ce que nous utilisons à l'heure actuelle. Il me semble y être obtenir!

Il y avait des suggestions très judicieuses partagées dans ce forum, qui est très encourageant. Dans le même temps il y avait une suggestion que je pensais être contre-productif pour notre travail. Je sais que nous voulons tous utiliser cette épargne de vie et produit cher à bon escient, mais je ne suis pas d'accord avec les mamans pour punir une action que nous ressentons sont indésirables juste, fondée sur notre jugement. Le concept de CTC / PCMA pour moi était basée sur l'idée que la communauté est le centre de l'approche de traitement et le service est adapté à leurs besoins. La notion qu'ils (la communauté) ne savent pas ce qui est le mieux pour eux est très dangereux! Je crois service à la clientèle sur mesure est la meilleure voie à suivre et portera certainement le meilleur des fruits sur le long terme.

Venir à l'article, je ne comprends la réaction des auteurs et de vouloir protéger l'allaitement maternel et à un certain degré en essayant de protéger les options alimentaires locales. Mais je ne suis pas d'accord que l'intervention qui a un potentiel de sauver des vies être arrêté simplement parce que nous sommes inquiets. Je fais à fait d'accord que nous ne devons réguler le marché et nous avons besoin de normaliser les produits. L'allaitement maternel qui doit être protected- est pas du tout menacé dans mon opinion- au moins pour le moment.

Tx

Tamsin Walters

en-net moderator

Modérateur

25 avr. 2011, 16:11

Ceci a été traduit automatiquement.

De Jamaac Mohamed:

Pour commenter la vente de ATPE cher et médicaux par les mères, il peut être intéressant d'explorer plus avant les raisons pour lesquelles les mères vendent ATPE prescrit à leurs enfants? Y at-il une ignorance, le manque de revenus à la maison, ou il ya beaucoup plus à examiner? Mon commentaire est de penser à l'impact négatif et processus de traitement enfants souffrant de malnutrition, en se concentrant à être intégrés et plus adaptée aux autres interventions complémentaires comme ceux d'adressage (subsistance, services WASH et santé).

Merci

Abel

Utilisateur régulier

28 avr. 2011, 16:55

Ceci a été traduit automatiquement.

Salut Jamaac,
Bon point! Je pense que l'autre côté du jeu pourrait même être plus intéressant à-dire savoir pourquoi d'autres mères / soignants d'acheter le produit? ce retour attendent-ils quand ils ont dépensé de l'argent sur le produit? Combien de temps font-ils pour? Quel groupe d'âge utilisent-ils pour? Combien ont-ils dépensé sur elle et comment cela se fit avec leur habituelle facture de dépenses des ménages dire quelle proportion de leurs dépenses HH cela fait-il? et beaucoup plus

à votre santé

Si vous rencontrez des problèmes pour poster une réponse, veuillez contacter le modérateur à post@en-net.org.

Retour en haut de page

» Afficher une réponse