Menu ENN Search
Changer la langue : English Français

Pourquoi les taux de MAG (MAS+MAM) sont-ils plus élevés en hautes terres.

Cette question a été affichée dans le forum de discussion Prise en charge de la malnutrition aiguë/émaciation et a des réponses 8.

» Publier une réponse

Tammam Ahmed

Self

Utilisateur régulier

14 févr. 2019, 11:54

Chers tous,
Avez-vous des résultats de recherches ou des articles sur le sujet expliquant scientifiquement pourquoi les taux de MAG sont plus élevés dans les basses terres (zones côtières) que dans les hautes terres? Par exemple, au Yémen, je vois à travers les enquêtes SMART et EFSNA que les taux de MAG sont plus élevés dans les basses terres que dans les hautes terres. Je ne pense pas que ce soit à cause de la densité de population. Qu'est-ce que vous en pensez ?
Salutations

André Briend

Utilisateur fréquent

14 févr. 2019, 14:00

Cher Tammam,

Votre observation est très intéressante et mérite une exploration plus approfondie.

Le rapport poids / taille (WFH en anglais) dépend de l'état nutritionnel ainsi que de la forme du corps. Au Brésil, dans une population présentant un tour de poitrine élevé, ce rapport pooids/ taille est plus élevé que prévu. Voir:

Post CL, Victora CG. The low prevalence of weight-for-height deficits in Brazilian children is related to body proportions. J Nutr. 2001;131:1290–6..

Chez les populations vivant en altitude, le tour de poitrine est généralement plus élevé, ce qui correspond à une adaptation à une pression faible en oxygène.

Si les populations dont vous parlez vivent à 2 000 m ou plus, elles peuvent avoir un tour de poitrine plus large et, par conséquent, un rapport poids / taille plus élevé. C'est quelque chose à vérifier. Cela ne devrait pas être trop difficile. vous devriez mesurer le tour de poitrine d'un échantillon d'enfants des basses terres et des hautes terres et comparer la relation. Vous êtes invités à échanger davantage à ce sujet avec moi en dehors de ce forum.

Fahd yahya Moqbel Alkhawlani

IYCF project Officer Save the children internatio

Utilisateur régulier

15 févr. 2019, 01:36

Prévalence de la malnutrition aiguë globale et sévère en fonction du z-score poids / taille considérée
plus élevée dans les basses terres avec une MAG de 19,8% (16,6 - 23,4 95% IC) et une MAS de 2,9% (1,8 -
4,5 à 95%) comparé à une MAG de 9,2% (6,2 -13,4 IC à 95%) et à une MAS de 1,0% (0,4 à 2,5
IC 95%) dans les zones de montagne. Statistiquement, il y a une différence significative dans la prévalence de la MAG
entre les basses terres et les montagnes en 2014, p 0,0001.
La malnutrition aiguë globale dans les basses terres reste «critique» car elle a dépassé le seuil d'urgence
à 15%. La prévalence dans les montagnes reste «basse» (poor) selon la classification de l’OMS. Les taux
pourrait donc augmenter en fonction des tendances saisonnières, il est donc nécessaire de surveiller la situation.
Prévalence pondérée de la malnutrition aiguë globale basée sur les scores z poids / taille (et / ou
œdème) est de 11,8% pour l’ensemble du gouvernorat. L'analyse pondérée est utilisée pour corriger le biais
d'échantillon non représentatif. La distribution de l'échantillon pour chaque strate n'est pas proportionnelle
à l'échantillon calculé pour l'ensemble de la population.
Comparaison entre les taux MAG de l'OMS de 2012 et 2014 pour les hautes et les basses terres;
Statistiquement, il n’existe pas de différence significative entre les taux de MAG dans les basses terres: 21,6% (18,8%).
-24,7 à 95%) et 19,8% (16,6 - 23,4 à 95%) en utilisant le critère de « test d'intervalle de confiance pour les chevauchements», ainsi que le test statistique utilisant la calculatrice «two-survey» (2 enquêtes) indique p 0,544. Voir figure 3.2
Les taux de MAG de montagnes pour la même période en 2012 et 2014, 9,3% (7,2 -12,1 IC à 95%) et 9,2% (6,2
-13,4 IC à 95%) montrent respectivement une différence non significative car l'intervalle de confiance se chevauche, et en utilisant la calculatrice «two-servey» avec p 0.645 qui confirme le test statistique de confiance. Les taux de malnutrition dans les basses terres et dans les montagnes restent au même niveau, sans
changements en termes de MAG malgré les interventions en cours au niveau du haut gouvernorat, comme indiqué ci-dessous dans la figure 3.2
Figure 3.2 Comparaison entre les prévalences de la MAG et de la MAS 2012 à 2014:
Terres basses Terres basses Hautes terres Hautes terres
2012 2014 2012 2014 MAG - MAS

La prévalence de l'émaciation grave rapportée est plus élevée (5%) chez les enfants de 6 à 17 mois vivant dans des terres basses par rapport à leurs homologues du même âge dans la zone de montagne (1.5%). L’émaciation modérée est également notée chez les enfants âgés de 54 à 59 mois avec
26% dans les basses terres contre 9,7% dans les montagnes. La présence d'émaciation grave chez les enfants de 6 à 17 mois  des terres basses est comparable à celle de ceux qui vivent dans les montagnes d'âge équivalent car ils ont est comparable à ce que nous savons pour les nourissons et les jeunes enfants car ils sont un plus haut besoin en micronutriments par rapport à leur besoin en apport énergétique, et ils sont plus susceptibles de contracter des
l’infections alors qu'ils commencent à explorer leur environnement et égalemet dû aux mauvaises pratiques de sevrage.
Cordialement
Fahd yahya

Tammam Ahmed

Self

Utilisateur régulier

20 févr. 2019, 08:18

Salut André,
Merci pour votre réponse et vos conseils pour mesurer le tour de poitrine. Je ne pense pas que nous ayions déjà effectué ces mesures à des fins de comparaison. Veuillez m'indiquer comment communiquer avec vous

Tammam Ahmed

Self

Utilisateur régulier

20 févr. 2019, 08:38

Salut Fahd,
Dans votre réponse, je n’ai pas lu la raison pour laquelle les taux de MAG sont plus élevés dans les basses terres.

André Briend

Utilisateur fréquent

20 févr. 2019, 13:39

Cher Tamman,

Vous pouvez demander mon adresse e-mail au modérateur de ce forum ou la trouver dans cet article :

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21951349

Fahd yahya Moqbel Alkhawlani

IYCF project Officer Save the children internatio

Utilisateur régulier

21 févr. 2019, 00:06

Merci Dr, Tammam
Je pense que la plupart le taux de MAG (MAS & MAM) est plus élevé dans les zones de terre basse par rapport aux zones de montagne pour les raisons suivantes : -
- manque de sensibilisation à l'allaitement exclusif dès la première heure - 6 mois (ANJE)
- faible activité des globules rouges en raison de la présence d'oxygène dans les basses terres
Les hautes terres ont peu d'oxygène et de hauts HP
- les peuples des basses terres connaissent plus de pauvreté que ceux des hautes terres
Alors .. les femmes enceintes et les mères allaitantes ne se sont pas assez nourries d'aliments contenant des ingrédients de base non transformés..
la pauvreté est une cause majeure ...
- perte de liquide du corps due à la sueur
- la plupart des logements dans des basses terres ont des logements insalubres
Cordialement ,,,,
Fahd yahya
Remarque. .. j'espère corriger l'erreur

Tammam Ahmed

Self

Utilisateur régulier

21 févr. 2019, 08:16

Merci Fahd pour les points soulevés. Les points que vous avez soulevés peuvent être les conclusions d'études de n'importe quelle étude et je ne pense pas que nous ayions une telle étude en place au Yémen
Salutations

maha

Utilisateur régulier

12 oct. 2021, 07:28

Cher Tammam,

Y a-t-il une nouvelle mise à jour sur le problème que vous soulevez

différence entre les hautes terres et les basses terres en termes de MAG/MAS

?

Si vous rencontrez des problèmes pour poster une réponse, veuillez contacter le modérateur à post@en-net.org.

Retour en haut de page

» Publier une réponse