Menu ENN Search
Changer la langue : English Français

Bouillir ou ne pas fair bouillir? Bouillir l'eau pour les préparations pour nourrissons

Cette question a été affichée dans le forum de discussion Interventions pour l'alimentation du nourrisson et du jeune enfant et a des réponses 15. Rassurez-vous de laisser le sujet inchangé Répondre par email.

» Afficher une réponse

Mija Ververs

Utilisateur régulier

5 févr. 2019, 15:54

Chers experts
J'ai vu des messages contradictoires sur l'utilisation d'eau en bouteille (scellée) dans le contexte de la préparation de préparations pour nourrissons pour les 0 à 6 mois. Certains experts / documents d'orientation nationale précisent qu'il n'est pas nécessaire de faire bouillir cette eau avant la préparation, d'autres affirment qu'il s'agit d'un «must». Évidemment, faire bouillir ne peut pas faire de mal, mais nous devons savoir si cela est vraiment nécessaire dans un contexte où bouillir de l'eau n'est pas si facile. Merci beaucoup pour vos conseils.

Alex

Global IYCF-E Adviser, SC

Utilisateur régulier

5 févr. 2019, 17:25

Merci pour cette question. Veuillez trouver un lien vers la recommandation FAO / OMS sur la préparation sans danger des poudres pour nourrissons. La principale recommandation est de ramener l’eau à environ 70 ° C et ne concerne pas la sécurité de l’eau mais la présence potentielle de micro-organismes (bactéries) dans la poudre, même lorsqu’elle est achetée neuve au supermarché.
https://www.who.int/foodsafety/publications/powdered-infant-formula/en/

Merci et encore une discussion très importante à poursuivre

Pamela Morrison

IBCLC in private practice

Utilisateur régulier

5 févr. 2019, 17:27

Vraiement dans une situation d’urgence, il faudrait absolument faire bouillir l’eau nécessaire à la préparation alimentaire d'urgence....? Mais combien d'efforts sont déployés pour promouvoir l'allaitement avant en situation d'urgence, et notamment l'allaitement exclusif dès la naissance pour tous les nouveau-nés nés dans des situations d'urgence, par exemple le Yémen, l'Arabie saoudite et auprés des femmes réfugiées enceintes arrivant en Europe? Un examen des statistiques montre que les taux d'allaitement sont souvent faibles en dehors des situations d'urgence - que peut-on faire pour se préparer aux situations d'urgence, mieux vaut prévenir que guérir??

Victoria Sibson

Deputy Director

Utilisateur régulier

5 févr. 2019, 17:33

Salut Mija!

Je suppose que vous avez vu ceci ? :

https://www.who.int/foodsafety/publications/micro/pif_guidelines.pdf

Nous travaillons dans ce domaine au sein de mon organisation (axée sur le Royaume-Uni) (www.firststepsnutrition.org).

J'ai compris que la raison pour laquelle il fallait faire bouillir l'eau du robinet et laisser l'eau refroidir à au moins 70 degrés, était de tuer toutes les bactéries nocives pouvant être présentes dans les préparations en poudre pour nourrissons. Et comme l'eau en bouteille n'est pas stérile, elle doit également être bouillie.

Cependant, il est également à craindre que certaines eaux en bouteille contiennent une concentration trop élevée en sodium ou en sulfate .. il est donc déconseillé de l'utiliser, au moins de manière routinière. Cet article est pertinent et approuve l'utilisation "d'urgence". ROYAUME-UNI ..

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20345057

J'espère que cela vous sera utile / il serait très intéressant de connaître les sources d'informations qui disent que l'eau en bouteille n'a pas besoin d'être bouillie et quelle en est la raison.

Vicky

Paul

Utilisateur fréquent

5 févr. 2019, 17:50

Salut Mija,
Une opinion uniquement : il existe plusieurs documents de recherche provenant de plusieurs contextes qui documentent la contamination bactérienne de l'eau en bouteille. Ceux-ci incluent beaucoup de marques bien connues.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5025974/

https://onlinelibrary.wiley.com/doi/pdf/10.1046/j.1365-2672.1997.00353.x

https://www.researchgate.net/publication/290455821_Microbial_assessment_of_bottled_drinking_water_of_Kathmandu_valley

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6222228/

Un problème émergent est également celui de la contamination du micro plastique qui semble prévaloir dans la majorité des types d’eau en bouteille.

https://www.theguardian.com/environment/2018/mar/15/microplastics-found-in-more-than-90-of-bottled-water-study-says

L'ébullition / filtration est difficile, mais si possible (d'aprés moi), cela devrait probablement être recommandé de manière équivalente pour les sources d'eau en bouteille et autres. Si la situation rend l'ébullition et la filtration impossibles et que l'eau doit être utilisée «telle quelle», je préférerais alors utiliser des sources d'eau embouteillée plutôt que naturelles. Si le climat est chaud et ensoleillé, une décontamination UV naturelle peut être une option.

Cela dit, l’eau doit normalement être chauffée pour la fabrication de la formule dans tous les cas. Je n'ai jamais fait de préparation sans eau chaude, je ne sais donc pas à quel point elle est soluble à basse température.

Les autres options potentielles (coûteuses) de décontamination sont:

UV light wands
http://www.berkeleywellness.com/self-care/over-counter-products/article/sanitizing-wands-do-they-really-kill-germs

lifestraw / bouteilles filtrées
https://www.lifestraw.com/products/lifestraw

Cordialement,
Paul

André BRIEND

Utilisateur fréquent

5 févr. 2019, 18:02

Chère Mija,

Vous avez peut-être entendu dire que le réchauffement de l'eau n'est PAS systématiquement recommandé en France lors de la préparation de préparations pour nourrissons.

Voir le document (en anglais et en français):

https://www.anses.fr/fr/system/files/MIC-Ra-BIB.pdf

voir p 37 et 91

Notez que cette recommandation n'est applicable que dans les situations où l'eau du robinet est salubre, ce qui est le cas dans la plupart des endroits en France où sa qualité est hautement contrôlée en permanence.

Mija Ververs

Utilisateur régulier

5 févr. 2019, 21:23

Bonjour à tous, en lisant tous les articles et recommandations des différents experts que je souhaite partager avec vous, voici les résultats:
De l'OMS (merci Alex!): Comment réduire les risques.
Pour les nourrissons les plus exposés, utiliser une formule liquide stérile pour nourrissons, si disponible. Si des préparations en poudre pour nourrissons sont utilisées, une préparation et un stockage convenable réduisent le risque de maladie. Les préparations en poudre pour nourrissons doivent être préparées avec de l'eau ne dépassant pas 70ºC (pour tuer E. sakazakii) et les aliments préparés doivent être consommés immédiatement ou conservés au réfrigérateur (pour éviter la croissance d'E. Sakazakii).
Selon l’OMS: les préparations en poudre pour nourrissons doivent être préparées avec de l’eau dont la température ne dépasse pas 70ºC.

Certains journaux revus par des pairs et partagés ont révélé qu'il n'y avait aucune garantie que l'eau en bouteille soit propre et parfaitement sûre (du moins pas pour les 0 à 6 mois).

Si vous utilisez de l'eau en bouteille, faites-la bouillir idéalement avant (et / ou au moins à une température supérieure à 70 degrés Celsius lorsque vous êtes absolument sûr que votre eau en bouteille est sans danger) et ajoutez de la poudre de préparation pour nourrisson avant qu'elle ne refroidisse. jusqu'à 70 degrés Celsius.
Je me réfère ici uniquement à un contexte d'urgencce dans les pays à revenu intermédiaire / élevé où l’on traite un nourrisson non nourri au sein.

Commentaires ?

Victoria Sibson

Deputy Director

Utilisateur régulier

5 févr. 2019, 21:38

Salut Mija

Si vous étiez vraiment méticuleux, vous souhaiteriez sans doute prendre en compte la teneur en minéraux de l'eau en bouteille. La recommandation du NHS (évidemment pas le contexte d'urgence sur lequel vous vous concentrez, mais toujours intéressant, je pense) pour ou l'utilisation d'eau en bouteille pour préparer des préparations en poudre pour nourrissons au Royaume-Uni (si nécessaire, car ce n'est pas le premier choix recommandé ..), est que le niveau de sodium (Na) soit inférieur à 20 mg / l (je pense avoir aussi lu 200 mg / l, mais cela semble très élevé) et que le niveau de sulfate (SO ou SO4) ne soit pas pas supérieur à 250 mg / l.

Considérez également qu'entre le point d'ébullition de l'eau et la préparation de la formule, il ne doit pas s'écouler plus de 30 minutes, qui correspond au temps de refroidissement qui est assez rapide. Je ne recommanderais pas de viser une préparation à 70 degrés (également peu pratique sauf si vous avez un thermomètre ??), mais tenez-vous au message de faire bouillir l'eau et que ne pas la laissez refroidir plus de 30 minutes avant de procéder au mélange. Le volume que vous faites bouillir en relation à la vitesse de refroidissement est important - la recommandation du NHS est de 1 litre. Je pense que la logique est que les petits volumes refroidissent plus vite.

J'espère que cela vous sera utile

Vicky

André BRIEND

Utilisateur fréquent

6 févr. 2019, 07:32

Mija,

Victoria soulève un point important. Vous devriez vérifier la teneur en minéraux de l'eau. Dans l’ensemble de l’UE, l’eau doit respecter des critères de qualité stricts, notamment un taux de Na <200 mg / L.

Voir: https://www.en-net.org/question/3550.aspx#lastpost

Ceci est important pour éviter le risque de déshydratation hypernatrémique.

Certains pays, dont la France, ont des règles spécifiques pour l’eau minérale utilisée dans la préparation des préparations pour nourrissons. Voir:

https://www.anses.fr/fr/system/files/EAUX2001sa0257.pdf

Ces spécifications incluent des limites inférieures supplémentaires pour un certain nombre de minéraux, y compris SO4, Mg, Ca, etc. Mais comme mentionné dans mon post précédent, la recommandation standard est d'utiliser de l'eau du robinet standard non bouillie tout en respectant les réglementations européennes ci-dessus.

Ali Maclaine

Utilisateur régulier

6 févr. 2019, 11:32

Juste pour ajouter mes commentaires sur la teneur en minéraux de l’eau en bouteille. C’est quelque chose que j’avais étudié il y a longtemps lorsque je lisais des articles sur la non utilisation d’eau en bouteille contenant beaucoup de sodium dans les directives IFE. J'ai essayé de parler du risque à quelques experts et de découvrir la base sur laquelle les lignes directrices ont été établies. J'ai trouvé assez difficile d'obtenir des réponses définitives. Mais d’un point de vue pratique, je recommanderais ceci:
- dans la mesure du possible, les gens ne devraient pas acheter / la logistique ne devrait pas acheter d’eau en bouteille dont la teneur en sodium est supérieure à 20 mmol (je ne me souviens plus du nombre exact) ou du moins ne devrait pas acheter d’eau minérale (certaines des mères auxquelles j'ai parlé pensaient que plus la teneur en minéraux est élevée, mieux c'est).
- la teneur en minéraux augmente chaque fois que l'eau est bouillie. J'ai donc recommandé de ne faire bouillir que la quantité d'eau nécessaire et de ne pas faire bouillir à nouveau l'eau restante pour obtenir plus de lait maternisé. Essentiellement, faites bouillir de l'eau fraîche pour chaque formule / session.
- Je tiens également à souligner que les enfants les plus exposés au risque d'une charge de soluté élevée sont ceux qui sont prématurés ou malades, de sorte que les lignes directrices sont particulièrement importantes pour eux.

Karleen Gribble

Utilisateur régulier

6 févr. 2019, 13:25

Salut à tous,
Certains d’entre vous seront peut-être interessés par ce document qui traite de l’utilisation de l’eau en bouteille pour la reconstitution des préparations pour nourrissons. Osborn K, Lyons M: Is bottled water really unsafe for making up infant formula? Community Practitioner 2010, 83(3):31-34.
Karleen

André BRIEND

Utilisateur fréquent

6 févr. 2019, 14:27

Victoria et Ali mentionnent tous deux une teneur en sodium de l’eau pour la préparation de préparations pour nourrissons inférieure à 20 mg / L. C’est le niveau en dessous duquel l’eau minérale peut être commercialisée dans l’UE sous le nom «Convient à un régime alimentaire pauvre en sodium». Ceci est très faible, correspondant à environ 1 mmole / L, et rendrait de nombreuses sources d’eau impropres à l’alimentation des nourrissons dans de nombreux pays tropicaux.

La charge rénale en soluté d'une préparation pour nourrisson typique est d'environ 135 mOsm / L (1). Comme mentionné par Ali, la charge de soluté (plus précisément, la charge de soluté rénale potentielle PRSL) est le problème qui limite la teneur en sodium (et en minéraux) de l’eau. Limiter la quantité dérivée du sodium dans l'eau à moins de 1 mmole pour fabriquer une préparation pour nourrissons avec un total de 135 mOsm / L de PRSL me semble inutilement strict et peut conduire à l'utilisation d'eau en bouteille dans de nombreux endroits où elle n'est probablement pas nécessaire.

Je n'ai jamais entendu parler d'un problème d'excès de Na chez des enfants européens en bonne santé nourris avec des préparations à base d'eau du robinet contenant au maximum 200 mg de Na / L, ce qui équivaut à 9 mmole / L de Na. On peut soutenir que le niveau de Na dans l'eau est généralement beaucoup plus bas que cela.

1. Fomon SJ, Ziegler EE. Renal solute load and potential renal solute load in infancy. J Pediatr. 1999;134:11–4.

Jodine Chase

Safelyfed Canada

Utilisateur régulier

6 févr. 2019, 16:11

Santé Canada recommande de suivre les directives de la FAO et de l'OMS et de préparer des préparations en poudre pour nourrissons avec de l'eau bouillie puis refroidie à 70 ° C. Ils affirment que cela est dû à la possibilité d'une contamination des préparations en poudre pour nourrissons lors de la fabrication à partir de bactéries nocives telles que Cronobacter ou Salmonella. https://www.canada.ca/fr/health-canada/services/canada-food-guide/resources/infant-feeding/recommendations-preparation-handling-handling-formula-infant-formula-infant-feeding.html

Nous n'avons pas eu de rapports récents de contamination par Chronobacter ou Salmonella au Canada, mais je note qu'il y a eu une irruption de salmonelle l'année dernière, avec plus de trois douzaines de cas chez des nourrissons en France, en Belgique, en Italie et en Grèce, et un rappel généralisé par Lactalis, un fabricant français de préparations lactées, qui a eu un impact sur les produits de nombreux pays du monde.

Dans des circonstances ordinaires, Santé Canada reconnaît que l’eau refroidie précédemment bouillie peut être utilisée si la préparation est consommée immédiatement et si des restes sont jetés.

Bien sûr, une situation d'urgence n'est pas une situation familiale normale.

Notre expérience directe sur le terrain au Canada lors de l'évacuation massive de 88 000 personnes, dont 3 000 nourrissons âgés de moins de 24 mois après l'incendie de forêt de Fort McMurray / House River, a révélé que le principal centre d'évacuation (desservant plus de 19 000 personnes) avait connu une épidémie de gastro. Pendant ce temps, les familles recevaient des boîtes de lait en poudre qui étaient ouvertes puis utilisées pendant plusieurs heures / jours pour préparer des bouteilles sans installations permettant de suivre les directives de préparation de Santé Canada. Les travailleurs de Save the Children qui ont visité les installations ont également signalé un volume important de préparations en poudre pour nourrissons sur le site au cours de cette épidémie.

Le risque de contamination des boîtes ouvertes de préparations en poudre constitue un risque réel dans un contexte d'urgence au Canada, et le fait de veiller à ce que les centres d'urgence disposent d'installations permettant aux directives de l'OMS d'être suivies lors de la préparation des préparations pour nourrissons réduira le risque de maladie des nourrissons.

Victoria Sibson

Deputy Director

Utilisateur régulier

6 févr. 2019, 16:12

Salut Andre
Cela est extrêmement utile car je ne savais pas trop quel était le bon niveau de sécurité ou la raison derrière ces différentes valeurs. Merci beaucoup
Vicky

Mija Ververs

Utilisateur régulier

7 févr. 2019, 15:45

Chers collègues
Je tiens à vous remercier sincèrement pour vos commentaires très utiles. Cela a conduit à une discussion animée sur l'eau en bouteille, bien sûr. J'ai grandement apprécié vos précieuses contributions.

Anonyme 31546

Utilisateur régulier

8 févr. 2019, 07:53

Je n'ai pas posté de réponse, mais j'en ai profité pour lire les réponses car, dans mon contexte africain, les formules pour les nourrissons ne sont pas très utilisées en raison du coût et des directives strictes en matière de promotion de l'allaitement.

Retour en haut de page

» Afficher une réponse