Menu ENN Search
Changer la langue : English Français

Évaluations nutritionnelles effectuées dans les hôpitaux

Cette question a été affichée dans le forum de discussion Évaluation et Surveillance et a des réponses 6.

» Afficher une réponse

Anonyme 8821

Health worker

Utilisateur régulier

30 janv. 2019, 15:17

Bonne journée @tous.
Je suis médecin spécialiste de la santé infantile au Nigéria et souhaiterais savoir si les résultats des évaluations nutritionnelles effectuées en milieu hospitalier peuvent être représentatifs de l'état nutritionnel des enfants dans la communauté? Existe-t-il d’autres paramètres que le poids, la taille, l’âge, le sexe et le PB qui puissent être utilisés pour de telles enquêtes?
Merci
Iyke

Mark Myatt

Utilisateur fréquent

30 janv. 2019, 15:37

Les études / enquêtes en milieu hospitalier ne vous en disent que très peu sur l'incidence / la prévalence dans la communauté. En effet, un biais de sélection (souvent un ensemble de biais de sélection) se produit.

Vous devez également vérifier la présence d’œdème bilatéral.

Bradley A. Woodruff

Self-employed

Expert

30 janv. 2019, 18:19

Cher Lyke,

En réponse à vos questions :

1. Absolument pas! Les enfants hospitalisés sont hospitalisés parce qu'ils sont malades. Ils ne représentent en aucun cas les enfants de la communauté. Afin d’évaluer l’état nutritionnel des enfants de la communauté, vous devez sélectionner un échantillon RANDOMATIQUE d’enfants de la communauté.

2. En ce qui concerne les autres paramétres, que voulez-vous mesurer ? Les mesures anthropométriques que vous avez énumérées sont les plus couramment utilisées pour mesurer l'état nutritionnel des enfants. Cependant, il y a des millions d'autres mesures qui ont été proposées, dont la plupart ne sont pas réalisables dans les collectes de données sur le terrain. Mais si vous envisagez de mesurer autre chose que l'état nutritionnel, il existe bien sûr d'autres indicateurs.

J'espère que cela vous sera utile.

Anonyme 31546

Utilisateur régulier

31 janv. 2019, 12:40

Cher Monsieur
D'après une expérience personnelle vécue dans deux régions différentes de mon pays, je peux vous dire que l'état nutritionnel des clients que vous voyez, par période donnée, reflètent ce qui se passe au niveau de la communauté. Plus les chiffres sont élevés, plus la probabilité qu'il s'agisse d'un problème de communauté est élevée. Parce que les renvois sont effectués en partant d'une communauté.

Ceci est à la fois pour les patients hospitalisés et ambulatoires.

La gravité du problème est indiquée par le nombre de patients hospitalisés. Cela peut être saisonnier ou en continu.

L’autre paramètre que nous utilisons et qui aide à expliquer l’état nutritionnel est le score de diversité alimentaire (DDS) (Dietary Diversity Score) qui examine le nombre de groupes d’aliments qu'un enfant a consommés au cours d’une période donnée. Évalue si un enfant reçoit tous les nutriments nécessaires.

Merry

Utilisateur régulier

31 janv. 2019, 14:30

Cher Lyke,

Je souhaiterais vraiment que ce soit aussi simple que cela. Les évaluations nutritionnelles des enfants en milieu hospitalier pourraient théoriquement refléter la situation dans la communauté, mais il y a tellement de facteurs qui peuvent biaiser les informations que l'on ne peut pas compter dessus. Voici quelques-uns des problèmes que j'ai vus avec ces données.

1) Même si vous avez des personnes dans les communautés formées pour détecter les enfants malnourris, toutes ces personnes ne seront pas aussi actives les unes par rapport aux autres pour rediriger les enfants vers les services de soins. Vous pouvez vous retrouver avec plus de références des soins en provenance de certaines communautés simplement parce que les contrôleurs formés sont plus actifs.
2) Le fait d'être éloigné de l’hôpital est plus difficile pour les familles qui doivent emmener leur enfant à l’hôpital. Ainsi, un pourcentage plus élevé des cas provient des communautés voisines, et un pourcentage plus faible des communautés plus éloignées. La situation nutritionnelle peut être différente dans les communautés les plus éloignées.
3) Même si les soins fournis par l'hôpital aux enfants souffrant de malnutrition sont gratuits, il existe un coût infligé aux personnes responsables de es enfants, en temps et en coût de transport. Les familles les plus pauvres, qui sont souvent les plus susceptibles d'avoir des enfants souffrant de malnutrition, sont parfois les moins susceptibles d'emmener leurs enfants en traitement, car elles ne peuvent pas arrêter de travailler assez longtemps ou n'ont pas d'argent pour le transport. Ceci est particulièrement important dans les zones rurales où les distances peuvent être plus longues et les transports relativement plus coûteux.
4) Même si le pipeline d'approvisionnement est irrégulier, les changements au niveau des admissions reflètent souvent davantage les ruptures d'approvisionnement que les changements de prévalence réelle.
5) Selon l'endroit où vous vous trouvez, un type de malnutrition (kwashiorkor ou marasme) peut être considéré comme grave et l'autre non, ce qui peut modifier la probabilité que les parents amènent ou non leurs enfants à l'hôpital.
6) Certaines formes de malnutrition peuvent être liées à la maladie. Les parents peuvent amener à l'hôpital des enfants atteints de fièvre, mais ne pensent pas à emmener un enfant malnourri mais qui semble être en bonne santé. Cela pourrait vous mettre à l'esprit que la malnutrition est principalement due à la maladie, alors qu’il ya peut-être davantage de cas causés par les pratiques locales de soins apportés aux enfants.

Je suis convaincu que certains de nos collègues pourraient proposer d’autres facteurs susceptibles d’affecter les données en provenance des hôpitaux.

Comme l'a suggéré Mark, il conviendrait d'inclure les tests d'oedèmes bipédaux. Parfois, les personnes indiquent la circonférence de la tête des enfants en bas âge, mais je ne le vois que rarement.

Bonne chance

Anonyme 8821

Health worker

Utilisateur régulier

2 févr. 2019, 02:03

Bonjour!
Quels outils de collecte/gestion des données conviendraient-ils le mieux pour collecter des données sur l’état nutritionnel d'une population de patients hospitalisés ou de la communauté et les analyser assez facilement ?
Merci.

Jay Berkley

Utilisateur fréquent

3 févr. 2019, 15:00

Je suis d'accord avec tous les commentaires ci-dessus, les enfants dans les hôpitaux ne sont généralement pas representatifs de la communauté. En plus de l'œdème, n'oubliez pas d'inclure les nourrissons de moins de 6 mois.

Epidata est un outil simple: https://www.epidata.dk/

Le plus important est que la collecte d'une petite quantité de données complète et mesurée avec précision est bien mieux que d'avoir plusieurs variables ou sujets, avec des problèmes de manquements ou de qualité des données. Il est facile d'être trop optimiste. Commencez par noter les questions auxquelles vous voulez répondre, la population à inclure et à exclure, puis décidez qui va mesurer et poser les questions, formez-ces personnes complètement et assurez-vous qu’elles mesurent bien conformément aux procédures standard des directives d’enquête, puis essayez un test pilote.

Geai

Si vous rencontrez des problèmes pour poster une réponse, veuillez contacter le modérateur à post@en-net.org.

Retour en haut de page

» Afficher une réponse