Menu ENN Search
Changer la langue : English Français

Recherche sur les interventions ANJE auprès de réfugiés dans des pays à revenus élevés pour ma thèse de master

Cette question a été affichée dans le forum de discussion Interventions pour l'alimentation du nourrisson et du jeune enfant et a des réponses 5.

» Afficher une réponse

Isabel

MPH candidate and MD

Utilisateur régulier

3 janv. 2019, 16:00

Je m'appelle Isabel Auer et je suis médecin pédiatrique dans plusieurs camps de réfugiés à Hambourg / Allemagne depuis ces trois dernières années, tout en complétant un Master en prévention et promotion de la santé (MPH). D'après mon expérience, l'un des grands défis en matière de prise en charge des réfugiés se situe dans le domaine de l'alimentation du nourrisson et du jeune enfant (ANJE). Les taux d'allaitement maternel (en particulier l'allaitement exclusif pendant 4 à 6 mois) sont bien inférieurs à ceux des pays d'origine. Les systèmes de support ne sont pas largement déployés (s'ils existent...). De plus, les connaissances sur l'alimentation complémentaire et sur la manière de l'implémenter dans les conditions spéciales de la vie dans un camp sont très limitées.

C'est pourquoi j'ai choisi d'écrire mon mémoire de master sur les interventions de l'ANJE auprès des réfugiés dans les pays à revenu élevé. À ce jour, je n'ai pas encore rencontré beaucoup d'études, de projets et de programmes utiles, en particulier ceux qui suivent une approche tenant compte de la culture.

Quelqu'un a-t-il participé à des projets / programmes / interventions axés sur l'ANJE pour les réfugiés dans les pays à revenu élevé ? Si oui, pourriez-vous fournir des informations à ce sujet ? En outre, si vous connaissez des liens vers des études ou des projets traitant de cette question (réalisés dans des contextes à revenu élevé) ou avec d'autres personnes travaillant dans ce domaine, j'aimerais beaucoup en entendre parler.

Merci beaucoup d'avoir pris le temps de lire mon message et j'apprécie votre aide !

Meilleures salutations
Isabel

Maddie McMahon

Breastfeeding Counsellor

Utilisateur régulier

3 janv. 2019, 17:48

Bonjour Isabel. Je ne suis ni expert ni universitaire, je suis juste une conseillère en allaitement, une doula, une écrivaine et une bénévole. J'ai visité le camp de Dunkerque à deux reprises avant qu'il ne soit incendié. Un de mes collègues et moi-même avons blogué au sujet de nos expériences ici: https://thebirthhub.co.uk/talks/about/refugee/

Vous trouverez peut-être intéressant la longue conversation de commentaires qui se trouve dans mon article sur les sages-femmes du GSF, car elle illustre votre argument concernant le manque total de connaissances sur la meilleure pratique en matière d'ANJE en cas d'urgence.

Bonne chance avec votre travail. C'est un plaisir de voir un médecin intéressé par ce sujet !

Maddie x

Michelle Pensa Branco

Co-Founder, Clinical Lead Safelyfed Canada

Utilisateur régulier

5 janv. 2019, 18:24

Salut Isabel,

SafelyFed Canada a travaillé avec les demandeurs d'asile arrivés à Montréal, au Canada, bien que ce projet soit maintenant terminé. Cet article décrit quelques projets dans lesquels nous avons été impliqués (ainsi que les personnes locales qui font le gros du travail !) : Https://www.corporateknights.com/voices/roberta-staley/brallfeeding-for-the -apocalypse-15161652 /

En tant que membre de mon propre MPH, mon équipe a analysé la réponse de l’ANJE en Ontario, que je me ferai un plaisir de partager avec vous. Certaines conclusions des entretiens sur la santé publique pourraient vous intéresser. J'ai également travaillé avec Nurture Project International en Grèce et je serais ravi de vous mettre en contact avec quelqu'un de là-bas.

En général, j’ai observé que les activités de réinstallation au Canada offrent une programmation très limitée dans le domaine de l’ANJE - je pense que votre observation selon laquelle les pratiques en matière d’alimentation des nourrissons se détériorent à leur arrivée est exacte. N'hésitez pas à m'envoyer un email à michelle@safelyfed.ca et je me ferai un plaisir de vous envoyer ce que je peux.

Astrid

Utilisateur régulier

7 janv. 2019, 05:27

Chère Isabel,
C’est en effet un domaine dans lequel il manque des données, des expériences, etc. Je travaille moi-même pour une organisation gouvernementale en Belgique chargée de visiter toutes les familles des nouveaux nés (quel que soit leur historique familial), et dans le cadre de cette fonction, je rend visite également à un petit centre de réfugiés de la Croix-Rouge tous les mois et au besoin, ainsi que les réfugiés s’installant dans la communauté. En tant que consultante en allaitement (et ex-actrice ANJE sur le terrain), le soutien de l'ANJE est une de mes priorités. Cependant, je n'ai que des expériences à apporter, pas de données ou résultats de recherches. Une étudiante a participé à des discussions de groupe sur le sujet dans un autre centre, mais son rapport est en néerlandais. Néanmoins, vous êtes libre de me contacter si je peux contribuer à quoi que ce soit.

Alessandro Iellamo

Save the Children UK

Utilisateur régulier

7 janv. 2019, 07:15

Salut Isabel


merci beaucoup pour votre question. À Save, nous avons tenté de rehausser le profil de l’ANJE-E également dans les pays à revenu élevé… avec des expériences directes sur le terrain ainsi que d’autres efforts, propositions de règlementations, plans, etc. Aussi, j’ai compilé un article intéressant sur le sujet, évalué par des pairs, portant sur le Japon, les États-Unis, le Canada, l'Italie et la Malaisie. etc....

Alors que nous travaillons sur cette question, j'apprécierais vraiment si nous pouvions nous appeler, et peut-être voir comment nous pourrions vous aider dans vos recherches ...

Isabel

MPH candidate and MD

Utilisateur régulier

15 janv. 2019, 15:58

Merci à tous pour vos aimables réponses. Comme je ne parviens pas à vous répondre directement, veuillez prendre contact avec moi par courrier électronique à l'adresse Isabel.auer@icloud.com.
Merci beaucoup!

Si vous rencontrez des problèmes pour poster une réponse, veuillez contacter le modérateur à post@en-net.org.

Retour en haut de page

» Afficher une réponse