Menu ENN Search
Changer la langue : English Français

Programmes pour les adolescents non scolarisés

Cette question a été affichée dans le forum de discussion Nutrition des Adolescents et a des réponses 3.

» Publier une réponse

Emily Mates

Technical Director

Utilisateur régulier

18 juin 2018, 14:35

Quelqu'un a-t-il ou est-il entrain de mettre en place des programmes pour les adolescents non scolarisés et, dans l'affirmative, comment procédez-vous et quels sont les succès que vous rencontrez ou le défis particuliers à relever ? 

Emily Keats

Senior research associate

Expert

19 juin 2018, 12:14

Une grande partie de la littérature disponible touche au travail de programmation qui a été fait en Asie de l'Est et du Sud. Par exemple, la Thaïlande a un programme d'éducation sur la santé pour les adolescents non scolarisés par l'intermédiaire du théâtre communautaire pour transmettre des messages sur la santé et les droits sexuels et reproductifs. En Malaisie, le Ministère de la santé a collaboré avec l'UNICEF et PROSTAR (Programme pour rester en bonne santé sans SIDA pour les jeunes) pour fournir des informations crutiales sur une bonne hygiène de vie, y compris des informations nutritionnelles, grâce à l'éducation par les pairs. Une revue systématique (lien ci-dessous) portant sur les interventions efficaces visant à atteindre les enfants non scolarisés (y compris les enfants en âge de fréquenter l'école secondaire) en Asie du Sud décrit l'impact des incitations économiques favorables aux pauvres, telles que les transferts monétaires. des solutions d'éducation non formelle, telles que des programmes dirigés par la communauté et une formation professionnelle et technique, pour éduquer ces jeunes. Éduquer les filles et les garçons est l'un des meilleurs moyens de promouvoir la santé et la nutrition. Le document conclut qu'il n'y a pas de solution unique pour les enfants non scolarisés dans cette région; les approches doivent être adaptées pour refléter l'analyse de la situation des communautés, des ménages, des partenaires de développement et des gouvernements, y compris le secteur de l'éducation. Le succès des programmes d'incitation, comme les transferts monétaires ou les programmes food-for-education, repose sur un ciblage efficace des familles et des enfants qui en ont besoin. Les communautés situées dans des régions éloignées ont besoin d'un soutien supplémentaire. Au Myanmar, le développement et le succès des centres communautaires d'apprentissage pour l'alphabétisation de base et les activités de postalphabétisation pourraient servir de modèle pour d'autres communautés isolées. Alors que la mention des adolescents non scolarisés a commencé à apparaître plus fréquemment dans les plans stratégiques, les programmes de nutrition spécifiques visant à atteindre cette population sont moins bien établis et les évaluations de ces programmes sont encore moins prominentes,

Lien vers la revue systématique: http://allinschool.org/wp-content/uploads/2015/04/LiteratureReview_InterventionsToReach_OOSC_UNICEF-ROSA.pdf

NATASHA LELIJVELD

Expert

19 juin 2018, 15:50

Salut

Je me souviens avoir lu cet article de 2016 d'IMC sur l'inclusion des adolescentes dans leurs groupes de soins communautaires: https://www.ennonline.net/fex/52/adolescecaregroup

Je pense qu'il pourrait y avoir beaucoup à apprendre des modèles existants de «groupes de femmes / groupes de soutien par les pairs» à appliquer potentiellement pour atteindre les adolescents non scolarisés.

Natasha

Mica Jenkins

Research and Evidence Officer, WFP Nutrition

Utilisateur régulier

22 juin 2018, 14:56

Le PAM au Niger a récemment intensifié ses programmes de nutrition pour adolescents et a adapté sa stratégie de ciblage pour s'assurer que toutes les filles âgées de 10 à 19 ans reçoivent un soutien nutritionnel, y compris des suppléments quotidiens de fer et d'acide folique. Un article sur cet effort est à venir dans Field Exchange - nous espérons que vous le trouverez utile.

Si vous rencontrez des problèmes pour poster une réponse, veuillez contacter le modérateur à post@en-net.org.

Retour en haut de page

» Publier une réponse