Menu ENN Search
Changer la langue : English Français

La vitamine A pour les enfants MAS

Cette question a été affichée dans le forum de discussion Prise en charge de la malnutrition aiguë/émaciation et a des réponses 6.

» Publier une réponse

Anonyme 1310

UNICEF

Utilisateur régulier

8 déc. 2016, 13:00

Est-ce que la vitamine A devrait être administrée aux enfants MAS ou non?

Si, la vitamine A ne devrait pas être donnée, pourquoi ?

Si la vitamine A devrait être administrée, quand? à l'admission ou à la decharge ou à quelle visite?

Joseph lotesiro

nutrition assistant

Utilisateur régulier

8 déc. 2016, 19:00

Ceci a été traduit automatiquement.

La vitamine A, doit être donnée aux enfants SAM sur une base quotidienne pendant toute la durée du traitement, mais pas dans des doses élevées, mais à une dose de 5 000 UI par jour, puisque F-75, F-100 et d'aliments thérapeutiques contiennent de la vitamine A.

Jessica Bourdaire

Utilisateur régulier

9 déc. 2016, 09:58

Ceci a été traduit automatiquement.

Anonyme 1310,
Ci-dessous, je me réfère aux recommandations de l'OMS 2013, mais vous pourriez avoir besoin de se référer à la ligne directrice utilisée dans le pays où vous travaillez.

Si la vitamine A être administré aux enfants SAM ou non?
Oui, à propos de 5000IU / jour sont recommandées, une faible dose quotidienne, par opposition à une forte dose unique (50 000 UI / 100 000 UI / 200 000 UI). Une dose élevée est pas nécessaire lors de la réception vitamine A par l'alimentation thérapeutique ou formulations conforme aux spécifications de l'OMS. Deux exceptions cependant, si SAM est associée à la rougeole ou des signes oculaires de carence en vitamine A, une forte dose est recommandée à D1, D2 et D15.

Si la vitamine A ne doit pas être donné, pourquoi?
Il devrait être donné. Une faible dose quotidienne est considérée comme plus sûre et plus efficace pour réduire la fréquence RTI / diarrhée, et la mortalité kwash, qu'une haute dose unique.

Si la vitamine A doit être administré, quand? à l' admission ou de décharge ou qui visite?
Une faible dose quotidienne de l'admission et tout au long du traitement. fortes doses ponctuelles sont réservées aux exceptions mentionnées ci-dessus, ou si une faible dose quotidienne ne sont pas fournis.

La directive donne des détails sur les preuves à l'appui de ses recommandations:
http://www.who.int/nutrition/publications/guidelines/updates_management_SAM_infantandchildren/en/

Hope this helps,
Jess

Anonyme 3285

Utilisateur régulier

25 févr. 2021, 15:24

C'est tellement déroutant, certains disent que nous devons fournir de la vitamine A en petite dose tandis que d'autres contredisent en disant de ne pas en fournir. Dans la directive de notre pays, il est recommandé de fournir de la vitamine A au moment de la sortie si l'enfant est œdémateux. J'aimerais donc savoir pourquoi nous ne pouvons pas fournir de vitamine A aux enfants œdémateux atteints de MAS ?

Ashfaque Qureshi

Utilisateur régulier

25 févr. 2021, 16:36

il est prudent d'administrer une dose unique au moment de l'admission de 100 000 UI de capsule de vit-A

Mohammed Mudarrifu

Nutrition Officer-HSS

Utilisateur régulier

25 févr. 2021, 17:21

La vitamine A ne peut pas être administrée à un patient œdmatique car l'œdème est une accumulation de liquides dans les tissus corporels et le rétinol est une substance liposoluble, donc lorsqu'il est administré à un patient œdmatique, il ne peut pas être absorbé par les tissus corporels. .

Paul

Action Against Hunger UK

Expert

25 févr. 2021, 18:14

Salut anonyme,

Ce que Jessica a écrit ci-dessus est correct. Cette question a également été abordée dans des articles précédents sur en-net; voir les contributions d'Anne Walsh et Michael Golden dans cet article

https://www.en-net.org/question/171.aspx

Il existe de nombreuses variantes de protocoles, mais un historique peut aider à mettre cela en contexte. La raison initiale pour ne PAS donner de vitamine A dans les programmes de PCMA était basée sur des preuves limitées suggérant un taux de mortalité plus élevé si les enfants souffrant de malnutrition œdémateuse recevaient une dose élevée de vitamine A à l'admission.

Des études ont également indiqué que la vitamine A à faible dose quotidienne (5000 UI par jour) était meilleure pour les enfants atteints de MAS avec une réduction de la morbidité (voir l'article ci-dessus et la revue systématique de Mark Manary et al. ci-dessous pour une discussion détaillée)

https://www.who.int/nutrition/publications/guidelines/updates_management_SAM_infantandchildren_review3.pdf

Deux choses sont apparues, premièrement, la teneur en vitamine A des laits thérapeutiques et des ATPE est probablement plus appropriée que l'administration à forte dose de vitamine A lors de l'admission au traitement - à moins qu'il y ait un risque de problèmes plus graves tels que la cécité ou la mort - de sorte que l'exception est de donner de la vitamine A aux enfants atteints d'une carence en vitmain A présentant des signes oculaires ou avec un diagnostic de rougeole. Cependant, si le lait thérapeutique est fait maison, l'ajout de vitamine A (par exemple par le biais d'un mélange de minéraux et de vitamines) est approprié.

Deuxièmement, une variation du moment, et de la raison pour laquelle, donner de la vitamine A aux cas œdémateux, est apparue dans les lignes directrices. Certains praticiens ont suggéré que des doses élevées de vitamine A doivent encore être administrées aux cas œdémateux, mais seulement lorsque l'œdème a disparu. Cependant, les protocoles étant des protocoles, certaines lignes directrices ont normalisé cela en disant que la vitamine A devait être administrée la semaine 4; cela devait coïncider avec l'administration des vaccins contre la rougeole à la semaine 4 (un autre compromis dans certaines lignes directrices) ou les administrer à la sortie. En lisant les directives nationales, on peut être perplexe par l'éventail des interprétations.

Revenons à la réponse de Jessica indiquant que la vitamine A ne doit pas être administrée si l'enfant reçoit des aliments thérapeutiques conformes aux normes de l'OMS (c'est-à-dire contenant de la vitamine A qui sera donc administrée à une faible dose quotidienne dans le régime alimentaire) - sauf pour les cas de signes oculaires ou de rougeole, lorsque des doses élevées sont nécessaires; la dose de vitamine A à administrer dans ces exceptions dépend de l'âge de l'enfant. Les conseils de Jessica suivent les directives 2013 de l'OMS. Vous devez cependant vous conformer à toutes les directives nationales, car elles sont généralement conçues pour s'adapter à d'autres directives gouvernementales pertinentes et à des adaptations au contexte.

J'espère que cela vous sera utile,

Paul

Si vous rencontrez des problèmes pour poster une réponse, veuillez contacter le modérateur à post@en-net.org.

Retour en haut de page

» Publier une réponse