Menu ENN Search
Changer la langue : English Français

2ème planification SQUEAC

Cette question a été affichée dans le forum de discussion Evaluation de la couverture et a des réponses 4. Rassurez-vous de laisser le sujet inchangé Répondre par email.

» Afficher une réponse

Anonyme 3895

Utilisateur régulier

19 sept. 2016, 21:31

Salut,

Nous prévoyons de mener une enquête SQUEAC du programme PCMA qui est sur le point de se terminer en décembre 2016. La dernière enquête SQUEAC a été menée en 2015 pour lesquels les résultats sont la couverture Point 38,7% (IC 30,0% -48,2%), la valeur P = 0,25 et unique la couverture est de 46,9% (IC 39,4% -54,5%), la valeur P = 0,99.

Je voudrais demander vos suggestions sur la façon d'organiser cette dernière SQUEAC de manière significative. Opérationnel / zone de mise en œuvre est constitué de 50 sites / de PCMA OTP, les recommandations de la dernière enauête SQUEAC n'ont pas été suivi pour marquer et depuis le début de l'année 2016 le personnel de mobilisation communautaire (qui devaient être remplacés par des agents de santé en 2016, mais malheureusement, il ne fonctionne pas en conséquence) il a été progressivement mis à l'écart par la conception du projet.

Lio

CMAM Advisor

Expert

21 sept. 2016, 05:10

Ceci a été traduit automatiquement.

Vous pouvez choisir entre deux stratégies: en utilisant la méthode de SQUEAC «régulier», qui construit le prieur en utilisant 20-80% (ou 10-90%) OU "construire" le prieur du dernier estimateur unique (46,9%). Dans votre cas, vous allez utiliser 46,9% à partir de laquelle vous pourrez ajouter et soustraire le «poids» donné aux nouveaux boosters et les obstacles; votre travail qualitatif mettra l'accent sur les questions a fait remarquer dans l'ancienne enquête (dont je comprends les recommandations ne sont pas appliquées). L'utilisation de cette deuxième stratégie, pour laquelle vous avez déjà une estimation de la couverture et de CI, devrait vous permettre d'avoir une taille réduite de l'échantillon pour l'étape 3 (probabilité). Cependant, il semble que la dernière SQUEAC a été fait il y a plus d'un an et donc il pourrait être inappropriée en utilisant l'estimation de la couverture précédente puisque, pendant ce temps, la couverture de plusieurs autres et de nouveaux boosters / barrières pourraient avoir affecté. La deuxième méthode (mise en place de l'estimation de la couverture précédente) est plus approprié lorsque le second (ou troisième de quatrième) enquête est effectuée tous les 3-6 mois (stratégie d'audit clinique) et des actions spécifiques ont été mis en œuvre suivant les boosters / obstacles identifiés . Dans ce cas, il est beaucoup plus facile de supposer que la nouvelle estimation de la couverture est liée aux actions entreprises. Quelle que soit la stratégie que vous allez utiliser, il sera important que dans l'étape 2 vous vous concentrez sur les questions identifiées dans la première enquête afin de comprendre la situation actuelle (à savoir l'impact de la non mise en œuvre de certaines recommandations). En bref, dans votre cas, je ferais une "nouvelle" enquête de SQUEAC mais l'information (boosters / barrières) de la précédente me aidera à donner le «poids» des nouveaux boosters / barrières.

Anonyme 1310

UNICEF

Utilisateur régulier

21 sept. 2016, 05:31

Ceci a été traduit automatiquement.

Salut,
Un but important de l'évaluation SQUEAC est d'identifier de nouveaux obstacles à la couverture du programme PCMA et prendre les mesures nécessaires pour remédier à ces obstacles identifiés pour augmenter la couverture et de la qualité du programme PCMA.
De vos déclarations, il semble qu'il n'y a pas de mobilisation de la communauté états-majors / ASC et les obstacles identifiés à partir de SQUEAC précédente ne sont pas abordées, les recommandations ne sont pas suivies. Je crains que la couverture peut être encore moins que la précédente car il n'y a pas de mobilisation personnel de la communauté / ASC depuis janvier 2016 et je peux assumer la faible mobilisation de la communauté, le dépistage, d'orientation et de suivi dans cette situation. Comme nous le savons, la mobilisation communautaire est l'un des composants importants et l'épine dorsale de la PCMA. Je ne peux pas attendre une bonne couverture de la PCMA sans forte composante de mobilisation communautaire. Donc, je pense que ce sera mieux d'utiliser les ressources existantes pour les activités de mobilisation communautaire renforcé, surmonter les obstacles déjà identifiés et suivre les recommandations formulées par SQUEAC précédente avant d'appliquer une autre SQUEAC.

Il est pas très fructueuse pour mener SQUEAC si nous n'avons pas abordé les obstacles déjà identifiés.

Mark Myatt

Consultant Epidemiologist, Brixton Health

Utilisateur fréquent

21 sept. 2016, 07:42

Ceci a été traduit automatiquement.

Lio et Sanjay font tous deux très bons points.

J'adresse un point technique ... ce sont des thèses p-valeurs? La seule p-valeur qui est couramment associée à l'étape de SQUEAC III enquêtes est le test d'un conflit entre l'avant et la probabilité. Il ne dit pas grand-chose à propos de l'estimation de la couverture, sauf qu'il est susceptible d'être crédible puisque votre avant et la probabilité disent à peu près la même chose. Cela peut être considéré comme une mesure de la qualité de l'SQUEAC mais l'interprétation est pas simple que presque tous les faibles avant donnera une p-valeur non significative.

Hugh Lort-Phillips

Action Against Hunger UK

Utilisateur régulier

21 sept. 2016, 15:22

Ceci a été traduit automatiquement.

Pour ajouter les réponses précédentes, le MCN a développé quelques brèves lignes directrices sur la conduite d'un SQUEAC suivi qui sont disponibles ici:
http://www.coverage-monitoring.org/wp-content/uploads/2015/09/CMN_Follow-up-SQUEAC-Companion.pdf

Comme Sanjay a noté cependant, si les activités minimales ont été mises en œuvre depuis l'évaluation initiale de la couverture, alors il n'y a pas de forte raison pour laquelle la couverture aura changé. Si elle est une exigence du donneur d'avoir une estimation de la couverture, puis comme le suggère Lio, vous pouvez former une plus forte avant sur la base de l'estimation de la couverture antérieure et une enquête qualitative réduite. Un avant plus forte (ie une courbe étroite) signifiera que votre taille de l'échantillon sera plus petit et vous devront donc trouver un échantillon plus petit lors de l'enquête de zone étendue.

Retour en haut de page

» Afficher une réponse