Menu ENN Search
Changer la langue : English Français

Diagnostics alternatifs Nutrition / évaluations

Cette question a été affichée dans le forum de discussion Évaluation et Surveillance et a des réponses 1.

» Afficher une réponse

Meghan O'Hearn

public health nutritionist

Utilisateur régulier

14 janv. 2016, 11:23

Le poids-pour-taille en z-score et le PB sont la norme fondée sur des preuves pour identifier, classer et traiter l'émaciation / malnutrition aiguë et la taille-pour-âge en z-score est l'indicateur standard pour le retard de croissance. Nous voyons parfois des tests sanguins pour le dépistage des carences en micronutriments (fer essentiellement), mais cela se fait rarement au niveau de la population - sauf pour la recherche à grande échelle. Nous continuons à mesurer les indicateurs de proxy de notre alimentation, mais la technologie progresse plus vite que nous ne pouvons même comprendre.

Avec toutes les recherches en laboratoire sur les techniques de piqûres aux doigts et non-invasives (spectrométrie de masse, l'ionisation du plasma) pour comprendre les profils en micronutriments et en protéines ainsi que des indicateurs de nutrition proxy alternatives comme les tests de résistance de la poignée, je suis curieux de savoir ce qu'en pense la communauté de santé publique et de nutrition sur l'avenir du diagnostic de la nutrition?

QUELQUES QUESTIONS DE DISCUSSION:
Quelles informations avons-nous idéalement besoin de savoir pour comprendre la nutrition d'une personne et être en mesure d'agir sur lui?

Est-il nécessaire d'avoir une compréhension globale de l'état de la nutrition afin de répondre efficacement?

Quelle est la pertinence de toutes ces évaluations individualisées / diagnostics au niveau de la population?

Devrions-nous être à la recherche sur les facteurs affectant la nutrition (apport alimentaire, le microbiote intestinal, l'environnement, la génétique) ou se concentrer davantage sur la mesure d'un profil complet de la nutrition des individus?

Quelles sont vos pensées sur la force de la poignée (HGS) par rapport au PB ou P/T Z dans la mesure de la malnutrition? Je ne suis pas en mesure de trouver beaucoup de littérature sur ce sujet.

Je me réjouis de vos pensées et une discussion critique :)

André BRIEND

Utilisateur fréquent

14 janv. 2016, 13:37

Cher Meghan,

Vous soulevez une question importante mais difficile, sur la façon de définir la malnutrition. Une réponse courte à cette question est qu'il n'y a pas généralement d' "étalon-or" accepté pour évaluer l'état nutritionnel. Pour cette raison, dans de nombreux programmes, le PB est utilisé car il est préféré pour dentifier les enfants à risque élevé de mortalité, une indication claire que ces enfants ont besoin de soins intensifs, indépendamment de leur «vrai» l'état nutritionnel que nous ne savons pas comment définir.

Le problème avec cette approche "risque", est qu'il n'est pas applicable aux enfants plus âgés (> 5 ans) car l'association entre le PB et le risque de mortalité en l'absence de traitement n'a pas été étudié au-delà de cet âge. Pour déterminer quels enfants devraient recevoir un traitement, un autre critère doit être utilisé. La meilleure approche serait d'utiliser un résultat fonctionnel, comme la force de préhension de la main, plutôt que d'un indicateur biochimique avec un sens clair. En comparant la capacité du P/T et du PB de prédire ce résultat fonctionnel, après ajustement pour l'âge, serait un projet de recherche intéressant.

Mesurer les compartiments de l'organisme, en particulier les muscles et la graisse, avec une fonction d'effacement de réserve nutritionnelle serait une approche aussi bien intéressante, mais ce n'est pas facile. Il n'y a pas de méthode fiable et simple que ce que je sais, par exemple, de mesurer la masse musculaire chez les jeunes enfants.

J'espère que cela aide,

Si vous rencontrez des problèmes pour poster une réponse, veuillez contacter le modérateur à post@en-net.org.

Retour en haut de page

» Afficher une réponse