Menu ENN Search
Changer la langue : English Français

Cherchant consultant - Évaluation finale du projet PCMA, Tigray, (financé par la Banque mondiale) en Ethiopie

Cette question a été affichée dans le forum de discussion Annonces et Besoin de Nutritionnistes et a des réponses 0.

Cette question a été fermée, vous ne pouvez donc plus soumettre une nouvelle réponse. Les réponses recommandées ont été marquées d'une étoile.

Kate Golden

Senior Nutrition Advisor/ Concern Worldwide

Utilisateur régulier

8 août 2013, 12:32

Ceci a été traduit automatiquement.

Résumé 1. Projet
La gestion de Pilotage à base communautaire du projet malnutrition aiguë, financé par la Banque japonaise Fonds mondial de développement social et mis en oeuvre par Concern Worldwide Ethiopie, a débuté en Août 2009 et vise à soutenir le Gouvernement éthiopien à l'échelle nationale jusqu'à la gestion à base communautaire des aiguë la malnutrition (PCMA) et l'amélioration des résultats en matière de nutrition dans la région du Tigré. Le projet a soutenu le Bureau régional de la santé (RHB) dans cinq woredas dans le Tigré pour intégrer la PCMA dans les services de soins de santé primaires depuis Août 2009. En Juin 2011, le projet a été étendu à un total de 24 woredas dans quatre des cinq zones , sur le total des 46 woredas de Tigray. Il permettra d'éliminer au début de Janvier ici 2014.

Lorsque le projet a été élaboré et approuvé, le gouvernement ne permettait pas le traitement de la malnutrition aiguë sévère sans complication au niveau du poste de santé. La composante de recherche opérationnelle a donc été conçu pour démontrer que le programme thérapeutique ambulatoire (OTP) délivrée au niveau du poste de santé par les agents de vulgarisation de la santé (agents de vulgarisation sanitaire) était faisable et pourrait atteindre les mêmes résultats de traitement que ceux réalisés au niveau du centre de santé, tout en réalisant une plus grande la couverture. Cependant, peu de temps après la signature du contrat de la Banque mondiale, la politique du gouvernement a été modifiée pour permettre l'expansion d'OTP à des postes de santé à travers les régions. Les composantes du projet, y compris la recherche opérationnelle, et le cadre logistique ont été révisées à la fin 2010 pour soutenir pleinement l'expansion d'OTP à des postes de santé comme le foyer principal.

Le projet fournit une assistance technique et une aide logistique à mettre en œuvre des services optimaux pour la gestion de SAM dans les établissements de santé. Le paquet de soutien de base se compose de théorique et sur le tas la formation du personnel de santé sur les patients hospitalisés et de prise en charge ambulatoire de la malnutrition aiguë sévère, ainsi que le suivi et les rapports; supervision conjointe des services de PCMA; ateliers de planification et d'examen et des visites d'échange d'expérience; et certains de support matériel et de la logistique pour les services des établissements de santé et au niveau de la communauté tels que Days santé de l'enfant. La stratégie du projet a été de fournir soit un paquet minimum de soutien ou un paquet de soutien maximal à chaque woreda. Le paquet minimum de soutien (5 woredas) se concentre sur le dessus au niveau du centre de santé seulement. Le maximum se concentre sur le même support livré au niveau du poste de santé plus décentralisée, ce qui nécessite généralement de ressources supplémentaires en raison de la distance et des cadres du personnel impliqué. Au total, 107 centres de santé dans l'ensemble des 24 woredas en charge sont inclus dans le programme. Cela comprend soixante-deux postes de santé dans cinq woredas bénéficiant d'un soutien maximal. La désignation des woredas que soit sa taille soutien maximal ou minimal, et de faire l'objet de plus de recherche en profondeur des opérations a été faite à la demande du Bureau régional de la santé du Tigré, basé sur woredas les plus vulnérables.

Actuellement, les liens entre le traitement de la malnutrition aiguë sévère (SAM) et la promotion des pratiques optimales en matière de nutrition au niveau communautaire et des postes de santé ne sont pas bien définis. Le matériel de formation et des outils de travail pour aider les agents de vulgarisation sanitaire traiter efficacement et prévenir SAM et promouvoir optimale du nourrisson et du jeune enfant (ANJE) pratiques entre les mêmes communautés ont fait défaut et fragmenté. En conséquence, les possibilités de promouvoir la nutrition et de l'influence de la nutrition de meilleurs résultats aux points de contact clés, tels que les services de traitement SAM, ont été manquées.

Le projet de la Banque mondiale a tenté de résoudre ce, en grande partie par la promotion des messages clés au cours de ANJE points de contact PCMA. Afin de renforcer l'approche et étendre la portée au-delà de bénéficiaires PCMA, un projet concurrente ANJE (financé par l'Initiative pour les micronutriments (MI) et se terminant en 2015) a été élaboré et est mis en œuvre en coordination avec les activités de la Banque mondiale PCMA dans sept woredas. Les activités du projet MI visent à améliorer la nutrition connaissances, les capacités et les actions des agents de vulgarisation sanitaire pour reconnaître et traiter / référer les enfants souffrant de SAM et aider à prévenir la malnutrition à travers la promotion de pratiques optimales ANJE. Le consultant ne devrait pas évaluer le projet MI ANJE, mais de considérer l'efficacité de l'objectif du projet de la Banque mondiale pour prévenir la dénutrition dans le cadre du projet MI plus large qui vise à la fois complément et ajouter de la valeur à l'o le projet de la Banque mondiale PCMA .

Le but du projet est de contribuer à la réduction de la morbidité et de la mortalité due à la malnutrition aiguë sévère chez les enfants de moins de cinq ans en Éthiopie.

Le projet comprend quatre composantes principales:
1) Pour développer les capacités locales pour mettre en œuvre la PCMA de qualité
2) Identifier les obstacles et les opportunités spécifiques pour optimiser la mise en œuvre de la PCMA par la recherche opérationnelle sur les voies d'impact clés
3) Afin de contribuer à l'amélioration des modalités d'intervention nutritionnelle à travers la recherche opérationnelle solide sur les sujets clés
4) Suivi, évaluation et diffusion


2. Objectif d'ensemble
L'objectif global de cette mission est de procéder à l'évaluation finale du Pilotage Gestion communautaire du projet malnutrition aiguë pour évaluer l'efficacité, la pertinence et l'impact de l'intervention et, plus précisément, si le projet a atteint son objectif déclaré de contribuer à la réduction de la morbidité et de la mortalité due à la malnutrition aiguë sévère chez les enfants de moins de cinq ans en Éthiopie.

Toutes les composantes du projet CMAM seront évaluées en termes de processus et de ses réalisations, le degré d'intégration du projet avec les services nationaux de santé éthiopiens et la coordination avec d'autres partenaires. En outre, le projet MI IYFC imbriquée sera examiné pour évaluer la pertinence et la complémentarité des interventions dans la prestation de services de la PCMA, comme un point d'entrée pour promouvoir optimale du nourrisson et du jeune de la nutrition de l'enfant et de garde d'enfants dans le but de contribuer à la prévention des maladies chroniques la malnutrition.
L'évaluation portera sur le projet de PCMA depuis son début en Août 2009 jusqu'au moment de l'évaluation et l'examen de l'intervention MI ANJE partir de Juillet 2012 à ce jour. Des recommandations seront faites pour les interventions futures et les défis ainsi que les leçons apprises, documentées.


3. Objectifs spécifiques
Les objectifs spécifiques clés de cette évaluation sont d'évaluer:

3.1 La pertinence du projet:
a) Avons-nous choisissons la bonne chose à faire dans le contexte de l'Ethiopie?
b) Le projet est en ligne avec les besoins et les priorités de ceux qui ont été ciblées et les critères de ciblage suivie?
c) Le projet est conforme à la politique et la direction stratégique du gouvernement de l'Ethiopie?
d) Les activités et sorties, comme en témoigne la proposition de projet, conforme à l'objectif et les composants globale?
e) ce que le but et les composants de l'ensemble du projet est encore valable?
f) les hypothèses de la proposition de projet étaient raisonnables et appropriées?
g) ont été les sujets de recherche des opérations choisi la plus pertinente pour améliorer la politique et la pratique de la programmation de la nutrition?

3.2 L'efficacité du projet:
a) Dans quelle mesure ont été les composantes du projet, comme dans la proposition de projet, atteints? En termes de résultats de traitement, la couverture, le renforcement des capacités.
b) ont été les activités suffisantes pour atteindre les composants livrables / sorties?
c) Quels sont les principaux facteurs qui influent sur la réalisation ou non-réalisation des composantes du projet?
d) Les hypothèses comme en témoigne la proposition reste valable du projet?

3.3 L'efficacité du projet:
a) le coût du projet a été efficace?
b) la coordination entre le souci équipe Worldwide, l'Ethiopie a été Tigray Bureau régional de la santé, des bureaux de zone et des woreda santé, d'autres ONG internationales, les agences onusiennes et les organisations gouvernementales efficaces?
c) a été l'engagement avec ces souhaitable et / ou possible?

3.4 L'incidence / la durabilité du projet:
a) le projet at-il atteint ce qu'il a entrepris de réaliser?
b) Quels changements positifs sont observés dans la vie du groupe cible à la suite de la mise en œuvre du projet?
c) Est-ce que la réponse à réduire les vulnérabilités futures, en particulier à la malnutrition aiguë, à la fois dans le Tigré et national grâce à la recherche opérationnelle et, par la suite, l'influence de la politique?
d) Y at-il des facteurs qui entravent la réalisation de l'objectif global du projet?
e) Quels sont les impacts positifs et négatifs involontaires de la mise en œuvre du projet?
f) Quelles mesures ont été et peuvent être prises afin d'éliminer ou de réduire les impacts négatifs, le cas échéant?

3.5 Le respect des normes externes pour PCMA la qualité du programme, en particulier les normes nationales et de la sphère pour la couverture et la performance des programmes de PCMA et aussi pour les normes pour la recherche opérationnelle.

3.6 Le respect de la politique de protection des participants Programme avec un accent particulier sur
activités impliquant des enfants.

3.7 Le système de suivi et d'évaluation et de la pertinence des indicateurs utilisés à cette fin.

3.8 En ce qui concerne la reddition de comptes aux bénéficiaires:
a) ont été des mécanismes appropriés développés pour permettre au personnel de santé à tous les niveaux et les communautés à participer activement à la conception, la planification, l'exécution et le suivi du projet?

3.9 La mesure dans laquelle les leçons apprises ou de recommandations des revues / visites sur le terrain / atelier annuel régional du projet ont été incorporés dans cette réponse.


4. Les questions spécifiques à évaluer
4.1 Évaluer le degré auquel les systèmes de gestion et de surveillance pour la PCMA ont été efficacement intégrés dans les systèmes de santé et communautaires existants et leur potentiel d'être soutenue par les équipes de santé zonale et woreda régionaux et les réseaux communautaires - en identifiant les obstacles / succès.

4.2 Évaluer l'efficacité des programmes de formation et matériaux développés pour renforcer les compétences et capacités des homologues à différents niveaux et les qualités / facilité de réplication.

4.3 Évaluer la couverture de SAM du projet dans les woredas (enquête sur la couverture du SCCS aura été réalisées et les résultats disponibles au moment de l'évaluation) et les «obstacles» potentiels ou «boosters» de la couverture pour examen futur.

4.4 Évaluer la mesure dans laquelle le module d'appui maximale PCMA a été efficace dans les cinq woredas contre le paquet de soutien minimal offerts ailleurs.

4.5 Évaluer la pertinence, la pertinence et l'utilisation de la recherche opérationnelle.


5. Méthodologie
Les consultants sont censés présenter, en détail, leur approche, la méthodologie et les outils, avec un plan d'action et un calendrier qui tienne compte des résultats attendus, en référence aux objectifs généraux et spécifiques. Concern et les conseillers seront d'accord sur cette méthodologie et vont continuer à adapter en fonction des besoins tout au long du processus d'évaluation.


6. Les résultats attendus
• réunion Débriefing sur les conclusions préliminaires avec Concern Worldwide et les partenaires avant la présentation du projet de rapport
• Rapport global projet d'évaluation (à la fois dans le format papier et électronique) écrite en anglais à un maximum de 30 pages, sans les annexes, qui contiendra les éléments suivants:
o Un résumé autonome - trois pages maximum
o Présentation
o Méthodologie
o Analyse des principales conclusions
o recommandations ciblées
o Les leçons à tirer, les meilleures pratiques et les défis
• Rapport final d'évaluation sur la base de Concern Worldwide, bailleurs de fonds et des remarques des partenaires - mêmes les critères du rapport que le projet de rapport application.


7. Rapport
Pour toutes les questions relatives à l'évaluation, le chef d'équipe de consultant communiquer avec le Directeur des programmes et le coordonnateur de projet de la Banque mondiale au Concern Siège toutes les deux semaines pour discuter des progrès de l'évaluation et les défis, le cas échéant. Les termes de référence et le calendrier proposé serviront de base pour le suivi des progrès de l'évaluation finale.


8. calendrier proposé
L'évaluation devrait commencer au cours des deux dernières semaines de Septembre 2013, avec le travail de terrain qui aura lieu à partir de la fin de Septembre en Octobre. L'avant-projet de rapport est attendu pour le 15 Novembre et la présentation du rapport final doit être avant le 10 Décembre 2013, après ajustements ont été faits en ce qui concerne les commentaires des intervenants reçus.


9. Évaluation profil de l'équipe
L'équipe d'évaluation comprendra un consultant international.

Qualifications requises:
• Un consultant expérimenté ou d'une équipe, ou cabinet de conseil légalement enregistrée avec un numéro de licence et TIN renouvelée, avec une compréhension de l'évaluation des projets complexes, les directeurs de la recherche opérationnelle et les approches dans le secteur de la nutrition et de la santé.
• Connaissance du contexte éthiopien, y compris les politiques et les programmes, y compris: Programme national de nutrition, Programme de vulgarisation sanitaire et d'autres politiques connexes.
• Connaissance approfondie des PCMA et ANJE activités, en particulier les approches de renforcement des capacités.
• Compréhension des systèmes de santé
• Aptitude à communiquer clairement avec un large éventail de parties prenantes.
• Bonne compréhension des questions de développement et le contexte dans la région du Tigré.
• Expérience de travail avec des ONG internationales.
• Excellentes compétences en rédaction en anglais.


10. Coûts couverts
Le financement peut être utilisé pour payer les salaires et les frais de déplacement qui sont liés à l'atteinte des objectifs d'évaluation des projets.

11. Procédé, prochaine étape
Si vous êtes intéressé à postuler pour ce conseil, s'il vous plaît soumettre une expression d'intérêt et de votre CV à Anita McCabe au anita.mccabe@concern.net par jeudi 15 Août. Vous seront fournis avec des documents supplémentaires et demandera de soumettre un plan d'action pour décrire votre méthode, approche, le calendrier et le taux quotidien prévu. Une décision sera prise sur la base de la qualité de ces propositions.

Si vous rencontrez des problèmes pour poster une réponse, veuillez contacter le modérateur à post@en-net.org.

Retour en haut de page