Menu ENN Search
Changer la langue : English Français

Traitement de la MAS chez les personnes âgées par le biais de consultations externes

Cette question a été affichée dans le forum de discussion Prise en charge de la malnutrition aiguë/émaciation et a des réponses 9.

» Publier une réponse

Pascale Fritsch

HelpAge International

Utilisateur régulier

15 oct. 2012, 16:52

Ceci a été traduit automatiquement.

Traiter les personnes âgées (> = 60 ans) avec simple SAM avec ATPE à la maison que sur les patients: qui doses devrions-nous utiliser?
Certains recommandent de 100 kcal / kg / jour. Faut-il être plus?
Merci!

Gwyneth Cotes

SPRING

Utilisateur régulier

16 oct. 2012, 13:03

Ceci a été traduit automatiquement.

Salut Pascale,

Selon mes calculs, je trouve que pour un adulte pesant 60 kg, cette formule se traduirait par une taille de la ration d'environ 12 sachets, soit plus de 1 kg de ATPE par jour. Ceci est tout à fait beaucoup de ATPE à attendre quelqu'un pour manger.

Je ne pense pas que cela a été tout écrit ou publié, mais il ya de nombreuses années, je parlais avec un chercheur de XHTML qui avait fait un peu de travail sur l'utilisation des ATPE chez les adultes infectés par le VIH au Malawi, et a constaté que, en moyenne, les adultes mangent environ 300g par jour de l'ATPE à base d'arachide (peut être une chose du goût si - il est possible que d'autres formulations, moins sucré serait plus acceptable). Je l'ai vu protocoles nationaux qui appellent à une dose plat d'environ 500g / jour pour un adulte avec SAM (journée 2700-3000kcal /).

Gardez à l'esprit que même lorsque inscrit à un programme d'alimentation thérapeutique, les adultes ne sont pas susceptibles de ne manger que la ration de l'ATPE - ils seront également en train de manger leurs repas de famille habituels. Vous ne voulez pas donner aux gens plus que ce qu'ils peuvent ATPE raisonnablement manger, parce que l'ATPE sera juste finir sur le marché.

Michael Golden

retired

Utilisateur régulier

16 oct. 2012, 16:06

Ceci a été traduit automatiquement.

Le taux métabolique d'un enfant de 6 à 24 mois est d'environ 100 kcal / kg / j (avec 10 allocation% de la malabsorption et 10% provision pour déversement) pour que ce soit le montant de l'entretien que nous prescrivons à la phase aiguë - et elle est augmentée dans la transition vers 130kcal et dans la récupération à environ 170kcal, qui, si elle est tous pris par l'enfant se traduirait par un gain de poids moyen de 6 et 14g / kd / D respectivement).
Le taux métabolique d'une personne âgée normale est de 30 à 35kcal / kg / j et le gain de poids devrait être 1GM / kg pour chaque kg 5kcal / qui est ingéré dessus de ce montant d'entretien.
100kal par jour est bien au-delà de ce qui alors besoin, ce qu'ils pouvaient ingérer et si ils l'ont fait ingérer ce montant qu'ils seraient en grave danger de développer syndrome de renutrition.

Dans le protocole générique (version 6) qui Grellety Yvonne et moi avons écrit, nous donnons des quantités et de l'alimentation et des médicaments pour donner à tous les âges de patients souffrant de malnutrition jusqu'à 60 kg! (Si elles sont plus de 60 kg ne sont pas mal nourris!) - Vous pouvez accéder au protocole sur le forum PCMA at http://www.cmamforum.org/Pool/Resources/Example-of-IMAM-protocol-West-Africa-Golden-Grellety-2012-eng.pdf (english Version - 2.9MB) et la version française at http://www.cmamforum.org/Pool/Resources/Exemplaire-protocole-PCIMA-l%27Afrique-l%27ouest-Golden-Grellety-2012-fr.pdf (3.2 mb).

Lorsque nous effectuons des évaluations, nous visitons normalement les services pour adultes (médicaux, chirurgicaux et O & G) des hôpitaux locaux - et de prendre des mesures MUAC sur les patients - les résultats sont choquants! plus de la moitié des patients que nous trouvons sont sévèrement malnutris et personne ne fait rien à ce sujet! Va de même pour les adolescents et les jeunes - en Éthiopie, nous avons même trouvé des adolescents avec un périmètre brachial inférieur à 110mm croupissent sans traitement - et beaucoup des adultes eu kwash ainsi. Il est tout à fait erroné de limiter le traitement pour les jeunes enfants seuls pour toute personne qui a pris un serment d'Hippocrate.

Il n'y a pas beaucoup publié sur ces patients dans les pays pauvres - mais beaucoup dans la littérature de l'anorexie mentale et la prise en charge des personnes âgées dans les pays occidentaux - mais ils ne pas utiliser les sortes de protocoles que nous avons développés pour la SAM et MAM. Je vous souhaite tout le meilleur et espère que vous allez partager vos expériences.
à votre santé
Mike

Pascale Fritsch

HelpAge International

Utilisateur régulier

17 oct. 2012, 09:04

Ceci a été traduit automatiquement.

Merci beaucoup à vous deux, très utile!

Pascale Fritsch

HelpAge International

Utilisateur régulier

17 oct. 2012, 09:32

Ceci a été traduit automatiquement.

Désolé, je dois retourner à cette ...

Mike, je l'ai jeté un oeil à vos directives, et il est similaire à ce que C Navarro recommande pour ACF, avec 8 sachets de ATPE (4000kcal) par jour pour un adulte de 40 jusqu'à 60 kg ... Ce qui en fait autour de 66 à 100 kcal / kg ...
Serait-il logique de recommander un montant total de 100 kcal / kg / jour à l'aide alimentaire mixte: la nourriture locale, plus ATPE?
Ou, comme le mentionne Gwyneth, autour 3,000kcal / jour?
Un calcul basé sur le taux métabolique et le gain de poids serait plus précis, mais je suis à la recherche de lignes directrices qui sont faciles à apprendre et mettre en œuvre ...

Michael Golden

retired

Utilisateur régulier

17 oct. 2012, 17:59

Ceci a été traduit automatiquement.

Le tableau indique le montant de la masse supérieure (arrondi) de la gamme de poids 40-60kg et a d'abord été conçu pour la gestion des patients hospitalisés.
Il pourrait être utile de couvrir une partie de la théorie. Dans l'état de malnutrition, il existe deux principales considérations concurrentes. Premièrement, il ya l'adaptation réductrice selon laquelle les processus métaboliques sont réduits (environ un tiers) et de l'activité réduite qui signifie qu'ils peuvent survivre sur l'apport beaucoup moins par kilo au prix de la fonction compromettre. La deuxième est qu'ils perdent de manière disproportionnée plus de graisse et de muscle - faible consommation d'énergie tissus que cerveau, le cœur, etc. Ce changement dans la composition corporelle signifie que chaque kilo de corps a une proportion plus élevée de tissu nécessitant haute-énergie et si les tissus ne l'ont pas ont adaptation réductrice l'exigence d'énergie serait beaucoup plus élevé que la normale pour maintenir le poids corporel; Souvent, ces deux facteurs presque équilibrer. Mais pendant le traitement nous nous attendons à l'inversion des changements physiologiques qui aura lieu longtemps avant le muscle et la graisse sont repleted. Donc, pour la première semaine après le début du traitement il ya une augmentation du besoin en maintenance. Maintenant malnutrition personnes âgées ont un BMR d'environ 25kcal / kg / j, voire moins (ce qui est inférieur à la normale personnes âgées d'environ 30kcal) - ce qui augmente à environ 35kcal / kg / j pendant la réalimentation. (note dans la "normale" personnes âgées il ya généralement une réduction de l'activité physique - économie d'énergie - pondérées par une réduction des tissus adipeux et le muscle - faisant de chaque kilo besoin plus d'énergie - de sorte que cette exigence de personnes âgées en bonne santé de l'énergie ne change pas beaucoup de celle de un adulte plus jeune) Par ailleurs, il est le changement dans la composition du corps qui représente la quasi-totalité de la plus grande exigence des enfants -. chacun de leurs kilos a une relativement grande proportion de cerveau et d'autres de haute énergie nécessitant tissus - la consommation de chaque gramme de les différents types de tissus est pratiquement la même dans les enfants, les adultes et les personnes âgées (et dans différentes espèces animales) chez l'homme et l'incrément de l'énergie nécessaire à la croissance normale est relativement faible (environ 5kcal / kg / j). Autres considérations qui contribuent à la variabilité individuelle / incertitude sont la quantité d'activité physique qui est pris (beaucoup plus à la maison que comme une hospitalisation), la quantité de malabsorption, fièvre / infection et des choses telles que la fonction thyroïdienne (carence en iode), etc.
En tout cas, nous prenons 35kcal laissons / kg que l'obligation d'entretien. Si nous multiplions ce par 1,7 (de la même rémunération que nous utilisons chez les enfants) nous nous retrouvons avec 60 kcal / kg / j - qui devrait conduire à un gain de poids d'environ 5 g / kg / j si elle est tous pris. Cela signifie qu'une personne aurait besoin de 40 kg environ 2400 et un 60 kg environ 3600kcal.kg.d pour atteindre ce taux de gain de poids (le facteur de 5kcal ci-dessus pour donner un entretien g gain de poids est dérivé d'expériences sur les enfants - et dépend si ils font la graisse ou de tissus maigres principalement - il devrait être le même pour les adultes).
En Jamaïque, nous avons étudié certains adultes avec SAM; ils ont pris du poids que les patients hospitalisés à peu près au même rythme que les enfants (14g / kg / j) sur le même régime alimentaire si elles ont pris ce qui a été prescrit exclusivement, avec le même coût énergétique de dépôt de tissu, et une exigence de l'énergie de l'entretien d'environ 35kcal / kg.
Voilà pour la théorie - pas utile d'un point de vue programmatique Je suis d'accord. Essayons donc et être plus pratique.
Presque tous les adultes ne aiment vraiment de ne pas prendre l'ATPE exclusivement pour des périodes prolongées (même pour quelques jours) et de la demande alimentaire normal, même comme dans-patients - ce sera encore plus problématique en ambulatoire. Même avec de jeunes enfants dans OTP il est généralement vaste partage et d'autres aliments prises (si 170kcal / kg / j est tous pris le taux de gain de poids serait 14g / kg / j - avec 200kcal / kg / j il serait 20g / kg / j - cela n'a jamais atteint - et à partir de ces calculs, nous pouvons déterminer la quantité d'énergie qui est prise - à rwg de 5g / kg / j, ce sera environ 125kcal / kg / j - dont certains seront la nourriture normale et certains de l'ATPE). Il ya plusieurs problèmes avec le mélange des régimes: d'abord, si la nourriture "normal" qui est nutritionnellement inappropriées pour la réhabilitation est pris avec l'ATPE le mélange obtenu est déséquilibrée en termes de nutrition nécessaire pour la récupération physiologique rapide; Deuxièmement, il peut rester non corrigées carences en éléments nutritifs essentiels; Troisièmement, les anti-nutriments dans la nourriture normale inhibent l'absorption d'une partie des nutriments essentiels dans l'ATPE. Pour cette raison, l'ATPE doit être pris entre les repas et non utilisé comme une sauce avec l'agrafe (comme certains le suggèrent). Il ya un réel besoin pour un plus fade, moins sucré, acceptable adultes ATPE (et peut-être OPT-ATPE) qui est re-formulé pour tenir compte étant pris avec, mais à un moment différent de la nourriture normale - heureux de discuter avec ceux qui sont intéressés à tester ces modifications.
En tout cas, vous avez raison de penser "quel est le point de donner de grandes quantités de (coûteux) ATPE aux adultes quand ils ne vont pas prendre beaucoup de lui." Cela ouvre une toute nouvelle discussion sur les raisons et la nécessité plusieurs pour les patients de partager l'ATPE - heureux de poster mes pensées à ce sujet si les lecteurs sont intéressés.
En tout cas, il ya très peu d'expérience avec l'alimentation des patients malnutris âgés dans le contexte de l'aide humanitaire - nous avons un "point de départ" à partir des données limitées et des considérations théoriques - maintenant, je serais ravie d'être en mesure de préciser les recommandations fondées sur des données réelles et des preuves. Je vous exhorte à documenter votre programme, analyser les données et écrivez pour ENN ou ailleurs.
Mike

Pascale Delchevalerie

Nutrition Advisor MSF Belgium

Utilisateur régulier

18 oct. 2012, 09:58

Ceci a été traduit automatiquement.

Salut Pascale,
Nous sommes actuellement confrontés aussi la malnutrition dans plus de 5 et notamment les personnes âgées dans les camps de réfugiés au Soudan du Sud. Comme vous le dites, les gens ne sont pas capables de manger plus de 3 à 4 sachets de ATPE par jour. Voir ci-dessous, le protocole que nous utilisons pour ATFC. Nous fournissons 2 000 Kcal / jour, compte tenu qu'ils obtiendront le reste par la nourriture de la famille (Nous proposons finalement à mélanger ATPE différent pour améliorer l'acceptabilité).

Phase 2
- Adolescents: minimum kcal / kg / jour, 100 jusqu'à 3000 kcal / jour
- Adultes: minimum 80 kcal / kg / jour, jusqu'à 3000 kcal / jour
- Personnes âgées: minimum 70 kcal / kg / jour, jusqu'à 3000 kcal / jour

5.2 protocole diététique - ambulatoires

Dès que le patient récupéré de conditions médicales et a bon appétit, il / elle peut être envoyer à la maison et poursuivre sa / son traitement dans ATFC. Il / elle devrait donc recevoir:


PB> 170 et <185 mm: 3 PPN / jour ou 2 PPN + 2 BP5 *
ou BP100: 5 bars / jour ou 3 bars + 2 BP5
PB = 170 mm: 4 PPN / jour ou 3 PPN + 2 BP5
ou BP100 7 bars / jour ou 5 barres + 2 BP5
Ration familiale: BP5: 6 boîtes / semaine
* D'améliorer la conformité

Nous avons commencé il ya seulement quelques semaines, donc je ne avez pas encore beaucoup de données pour évaluer les résultats.

Espérons que cela aide

Claire Bader

Health Advisor SCI Sierra Leone.

Utilisateur régulier

18 oct. 2012, 10:14

Ceci a été traduit automatiquement.

Salut Pascale,

Lecture à travers les grandes réponses et discussions ici, cela souligne à nouveau la nécessité de développer un «adulte ATPE acceptable» et des protocoles sur cette base, plutôt que de l'échelle en place de traitements pédiatriques.

En attendant (et malheureusement pas testé par la recherche valide) soins des personnes âgées atteintes de malnutrition pourrait être basé autour de quelques jours de traitement de chargement avec ATPE et l'encouragement de 3 repas normaux avec des collations de ATPE à assurer au moins le gain de poids et que le les adultes continuent à adhérer au traitement. Cela a bien fonctionné dans quelques programmes de soutien nutritionnel VIH je l'ai travaillé.

L'autre question importante est celle des micronutritients et il pourrait être intéressant d'ajouter l'utilisation d'un produit de type arrose de repas par jour, afin de commencer à traiter de ce côté de leurs déficits nutritionnels.

Claire

Pascale Fritsch

HelpAge International

Utilisateur régulier

18 oct. 2012, 11:00

Ceci a été traduit automatiquement.

Merci à tous, très instructif ... il souligne certainement la nécessité de la recherche, des protocoles et des lignes directrices adaptées ...
Pascale, à propos de la phase ambulatoire, conseillez-vous aux personnes âgées à manger de la nourriture normale en supplément à leur ration PPN ou BP, ou sont les rations censé être la seule chose qu'ils mangent?

Pascale Delchevalerie

Nutrition Advisor MSF Belgium

Utilisateur régulier

19 oct. 2012, 10:01

Ceci a été traduit automatiquement.

Nous leur disons de manger entre les repas ce de la famille, ils sont censés manger aussi 750-1000 kcal par repas de famille.

Si vous rencontrez des problèmes pour poster une réponse, veuillez contacter le modérateur à post@en-net.org.

Retour en haut de page

» Publier une réponse