Menu ENN Search
Changer la langue : English Français

L'état nutritionnel et la vulnérabilité des personnes âgées / personnes âgées (50 ans +)

Cette question a été affichée dans le forum de discussion Évaluation et Surveillance et a des réponses 10.

» Publier une réponse

Mary Manandhar

Consultant with HelpAge International

Utilisateur régulier

1 janv. 2012, 13:46

Ceci a été traduit automatiquement.

Happy New Year à des collègues-EN NET,
Je me suis récemment été engagé par HelpAge International (en partenariat avec NutritionWorks) d'écrire un module sur la nutrition chez les personnes âgées / personnes âgées (plus de 50 ans) en cas d'urgence à ajouter à la trousse de formation harmonisé (en HTP) pour le Groupe nutrition du Comité permanent interorganisations . Nous sommes désireux d'inclure des exemples pratiques récents dans le module - pour cela nous avons besoin de votre aide et des réponses à quelques questions.
Avez aucun de vous, et / ou de votre agence, avoir une expérience récente (depuis 2000) de l'expérience de l'évaluation de l'état nutritionnel et la vulnérabilité nutritionnelle des personnes âgées dans les situations d'urgence? Si oui:
a) S'il vous plaît décrire la façon dont l'état nutritionnel a été évalué et donner quelques informations sur le lieu et le contexte (par exemple, ce que des mesures ont été prises et pourquoi)
b) Quelles lignes directrices ou des codes de conduite, ont été utilisées pour l'évaluation?
c) Quels sont les enjeux et les défis se leva, et comment ont-ils été surmontés?
d) ont été évaluations de la vulnérabilité effectuées chez les personnes âgées?
Je serais très reconnaissant si vous pouviez fournir les coordonnées de la personne clé / s impliquer dans tout de ce travail pour le suivi, si nécessaire. S'il vous plaît également envoyer des copies des rapports de terrain pertinentes, des données ventilées ou études de cas pour moi à marymanandhar@gmail.com. Je peux fournir mon adresse postale pour toutes les copies des disques si nécessaire.
Un grand merci pour votre aide, et des réflexions générales sur ce sujet.

Mark Myatt

Utilisateur fréquent

1 janv. 2012, 23:31

Ceci a été traduit automatiquement.

Je viens de HelpAge soutenu par une évaluation des personnes âgées (réfugiés somaliens au Kenya).

Je vous écris ce que parfois les communications entre les différentes parties des organismes peuvent être pauvres (Je ne veux pas léger sur HelpAge).

Bref ...

(a) MUAC, œdème, et l'IMC. Les mesures ont été MUAC, poids, taille, demi-durée (DS). DS a été mesurée dans le cas où la hauteur n'a pas pu être mesurée (faiblesse, de cyphose, scoliose). Lorsque la hauteur était pas disponible, il a été estimé à partir de DS en utilisant une formule dérivée en utilisant une régression MCO (c.-à-height = coefficient de + constante * DS) en utilisant les données des répondants avec la hauteur et la DS. Définition de cas primaire était MUAC ou un oedème depuis IMC est connu à surestimer la malnutrition aiguë dans cette population (longues jambes avec des troncs courts).

(b) et (c) Vous devez contacter directement l'arpenteur HelpAge.

(d) Oui. Limited. Vous devez contacter directement l'arpenteur HelpAge.

De l'aide?

Pascale Delchevalerie

Nutrition Advisor MSF Belgium

Utilisateur régulier

2 janv. 2012, 08:53

Ceci a été traduit automatiquement.

Bonjour,
Nous avions une petite expérience pendant la crise de 2008 la nutrition en Ethiopie (Oromya et SNNP) régions: l'encontre de nos recommandations, l'équipe de terrain a insisté pour inclure les adultes aussi avec les critères de l'IMC (IMC <16) que par protocole national: le résultat était que le programme a été surchargé de santé mince personnes âgées ... Je pense que nous devons être prudents avec les critères de sélection anthropométriques, probablement certains critères cliniques complémentaires ou des antécédents de perte de poids récente pourraient être utiles ...

Mark Myatt

Utilisateur fréquent

2 janv. 2012, 14:44

Ceci a été traduit automatiquement.

Voilà une observation très intéressante.

Un faible IMC est associé à une morbidité accrue et la mortalité. Chez les femmes en âge de procréer, un faible IMC est associé à un risque accru d'avoir des bébés de faible poids de naissance. IMC est fortement corrélée à la fois grasse et la masse maigre, bien que la force de l'association varie avec l'âge, le sexe et l'origine ethnique.

La plupart des recherches se concentre sur l'utilisation de l'IMC pour estimer la prévalence de la malnutrition chronique chez les populations stables. Ceci est un rôle très différent de dépistage de la dénutrition aiguë de décider l'admission aux programmes d'alimentation complémentaire et thérapeutique. L'hypothèse dans les manuels d'ONG et de nombreux articles académiques que l'IMC est un indicateur approprié pour le dépistage de la dénutrition aiguë n'a pas été testé. Le seuil de l'IMC sévère (c. "Grade III») de la sous-alimentation chronique (IMC <16) peut ne pas refléter la gravité de la dénutrition aiguë nécessitant un traitement spécialisé. Des valeurs extrêmement faibles d'IMC ont été (par exemple) ont observé en Somalie pendant la crise 1992. Cela a suscité une révision à la baisse du seuil de l'IMC IMC <13 pour désigner émaciation sévère. Cette révision n'a pas tenu compte pour le long-jambes / court-tronc phénotype somalienne qui est un facteur explicatif important derrière les valeurs de l'IMC très faibles observées (voir ci-dessous). Ce seuil est donc. probablement trop bas et manque de sensibilité de recherche de cas.

Aussi bien la dénutrition aiguë et chronique présente comme un IMC faible, mais le processus conduisant à un faible IMC peut être aiguë ou chronique et l'examen d'une seule valeur IMC ne permet pas à ces deux conditions très différentes de différencier les uns des autres. En plus de ce problème majeur, il existe plusieurs autres problèmes associés à l'utilisation de l'IMC comme un indice anthropométrique. Ces problèmes sont discutés ci-dessous.

Nous devons être très prudent en utilisant l'IMC parce que des facteurs autres que l'état nutritionnel de déterminer l'importance fonctionnelle des valeurs de l'IMC. Le plus important d'entre eux est la forme du corps. La forme du corps est souvent déterminée par la hauteur d'assise à la position debout rapport de hauteur (SSR):

    SSR = Assis Hauteur / Hauteur permanent

Cet indice varie considérablement entre et au sein des populations. Les comparaisons internationales ont trouvé moyen SSR varier entre 0,48 (en aborigènes australiens) et 0,55 (au Japon). Cette gamme se traduit par des différences dans l'IMC en raison de la forme du corps seul de plus de 6 unités de l'IMC. Dans une population aborigène australienne, par exemple, la SSR a été trouvé à varier entre 0,41 et 0,53. Ceci est plus grande que la variation dans le monde en moyenne SSR et se traduit par des différences dans l'IMC de plus de 10 unités de l'IMC en raison de la forme du corps seul. Lorsque l'IMC est utilisé pour évaluer une personne (comme dans le dépistage pour l'admission à la SFP ou PTF), l'IMC calculé doit être ajustée en utilisant un facteur de correction en fonction de leur SSR. Cela nécessite une mesure supplémentaire (ie de hauteur d'assise) et plusieurs calculs supplémentaires (soit pour calculer la RSS et d'appliquer une correction à l'IMC calculé). Sans cet ajustement, la sensibilité et la spécificité des diagnostics basés sur les seuils de l'IMC peut être faible.

Autres facteurs influençant l'IMC sont variabilité diurne en hauteur, la variabilité diurne de poids, augmentation de l'erreur dans la mesure de la hauteur chez les personnes souffrant de malnutrition aiguë, la perte de hauteur pendant la famine, des problèmes avec oedèmes et ascite, les problèmes de mesure de la hauteur chez les personnes âgées, les problèmes de poids de grossesse et les femmes qui allaitent.

PB avec des signes cliniques semble être la meilleure option. L'utilisation du périmètre brachial à cet effet a été recommandé par le Forum des Nations Unies pour la nutrition en Juillet 2000 (voir cette ligne directrice).

Mary Manandhar

Consultant with HelpAge International

Utilisateur régulier

9 janv. 2012, 13:46

Ceci a été traduit automatiquement.


Les réponses à mon poste (1 janvier 2011) sur l'évaluation de l'état nutritionnel chez les personnes âgées / personnes âgées (plus de 50 ans) dans les situations d'urgence humanitaire.

Pour Mark Myatt: Salut - il est bon d'être de retour en contact, longtemps que les jours de LSHTM! Oui, je suis en contact avec l'arpenteur HelpAge travailler avec la population somalienne au Kenya. Ma question post En-net est principalement destinée à ceux qui travaillent avec les agences ne sont pas déjà axés sur les personnes âgées - sur les pratiques qu'ils utilisent, le cas échéant, pour évaluer les personnes âgées qui viennent dans leurs domaines et programmes.

En réponse à vos remarques sur l'IMC: Je suis d'accord que le choix doit se concentrer sur ce qui est le meilleur indicateur de signification fonctionnelle et la pertinence pour les adultes de plus de 50 ans, en particulier reflétant des fortes associations avec la baisse de la masse musculaire, et en prenant la forme du corps en compte. Vous reporter à «de nombreuses ONG manuels et de nombreux articles académiques prenant le point de vue que l'IMC est un indicateur approprié pour le dépistage de la dénutrition aiguë". Quels manuels ONG parlez-vous - je voudrais inclure une table dans le module de formation qui résume les lignes directrices de la pratique actuelle. Pourquoi pensez-vous que certaines agences optent (comme le commentaire de Pascale sur 2 janvier révèle) d'IMC chez les adultes plus âgés et non MUAC, comme recommandé par le Forum des Nations Unies pour la nutrition en Juillet 2000?

Pour Pascale Delchevaleries: Merci pour votre entrée. Je me demande si il ya des plus de détails sur cette expérience:
• Qui est «nous» dans votre exemple?
• Quelles ont été les recommandations que vous avez faites pour évaluer les personnes âgées qui ont ensuite été pas prises par l'équipe de terrain qui a un IMC <16 place.
• Quels critères cliniques complémentaires avez-vous recommandez / auriez-vous recommandé?
• Serait-il possible de voir cette expérience écrite comme un (entièrement crédité) étude de cas d'environ une demi-page pour une utilisation dans le module de formation?

Mark Myatt

Utilisateur fréquent

11 janv. 2012, 17:18

Ceci a été traduit automatiquement.

Je pensais lignes directrices nutritionnelles de MSF, un manuel OXFAM par Helen Young, les lignes directrices de l'ACF (qui ont même des seuils spéciaux pour les personnes âgées de plus de 50 ans et plus), et certains articles de Ferro-Luzzi et James. Je peux trouver ces:

Boelaert M, Davis A, B Le Lin, Michelet M, Ritmeijer K, Van Der Kam S et al. (1995) des lignes directrices sur la nutrition. 1ed.
Paris: Médecins Sans Frontières, Paris

Jeune H. (1992) de la pénurie alimentaire et la famine: l'évaluation et la réponse. Oxfam, Oxford

Ferro-Luzzi A, James WPT. (1996) la malnutrition des adultes: les techniques d'évaluation simples à utiliser en cas d'urgence. British Journal of Nutrition 75: 3-10

Mais je l'ai perdu la directive ACF ... elle liée à des critères d'admission pour l'entrée dans le programme d'alimentation et datée de la fin des années 1990.

La question "Pourquoi pensez-vous que certaines agences optent ... pour l'IMC chez les adultes plus âgés et non MUAC, tel que recommandé par le Forum des Nations Unies pour la nutrition en Juillet 2000?" est une question intéressante. Une situation similaire existe en ce qui concerne l'utilisation de W / H chez les enfants où la preuve favorise fortement MUAC. Certains disent qu'il est un amour de mesures compliquées pour le bien de complication lui-même, parce que «plus compliqué» est pris pour «plus scientifique», et parce qu'il place le locus de contrôle des admissions avec le programme plutôt que de la population. Le chercheur en sciences sociales Jeremy Freese écrit sur un ensemble spécial d'idées qui sont "plus ..." vampirique "que" empirique "- incapable d'être tué par une simple preuve - l'hypothèse semble donc logiquement convaincante qu'il devient facile de présumer qu'il doit être vrai, et de présumer que la littérature de sciences naturelles sur l'hypothèse est une avalanche de supporter sans problème les résultats ". Je pense que W / H et l'IMC appartiennent à cet ensemble d'idées. Le problème est que de nombreuses écoles de santé publique et de la nutrition (et de nombreux professeurs de la santé publique et la nutrition) ont poussé W / H et l'IMC (et poussé vers le bas MUAC) et ne sont pas disposés à se rétracter ou (si seulement ils!) Garder le silence sur le sujet. Les ONG sont également des organisations très conservatrices et beaucoup résistent programmation fondée sur des preuves et du Sport une marque «pas inventé ici" de l'ignorance. Quoi qu'il en soit ... Je ne suis pas la bonne personne à poser. Toute IMC-booster là-bas peut écrire pour nous faire savoir pourquoi ils continuent à essayer de fouetter ce cheval mort en particulier?

Claire Bader

Health Advisor SCI Sierra Leone.

Utilisateur régulier

12 janv. 2012, 13:15

Ceci a été traduit automatiquement.

Pas sûr que ce hangar est un peu de lumière sur la raison pour laquelle l'IMC est encore utilisé plutôt que le MUAC, mais il est souvent une question de ressources et de formation.

De nombreuses fois, dans plus de 1 pays, nous avons vu le personnel national travaillant dans les centres de santé ou des petits hôpitaux provinciaux face à un adulte sous-alimentées - adultes notamment les plus âgés ou avec le VIH - et les seuls outils disponibles à l'écran ou les évaluer sont un vieux jeu de balances et un ruban à mesurer. Ils n'y ont pas accès à des bandes ou des connaissances de convertir cm mesures en lectures PB PB.

Ce que je faisais trouver encourageant est que le personnel de santé ont essayé de fournir des soins en dépit d'un manque de ressources et de connaissances, et souvent caché l'adulte dans leur base ATPE programme pédiatrique.

Mark Myatt

Utilisateur fréquent

12 janv. 2012, 17:14

Ceci a été traduit automatiquement.

Merci pour cela. Je pense que tu as raison. Pensez-vous que cela pourrait être résolu par (par exemple) un supplément Field Exchange sur l'évaluation de la malnutrition chez les adultes? Cela pourrait être une version mise à jour de cette directive avec le nouveau matériel couvrant explicitement (par exemple) la surveillance de l'état nutritionnel dans les programmes / ARV VIH, la détection de la malnutrition dans les milieux cliniques, le dépistage, les enquêtes de prévalence, personnes âgées, PLWs, & c. Y at-il une demande pour ce genre de chose? Je serais heureux de vous aider avec cela.

Tamsin

Forum Moderator, ENN

Modérateur

12 janv. 2012, 18:42

Ceci a été traduit automatiquement.

De Ann Burgess:

Je soutiens très bien une version mise à jour du supplément SCN 2000 sur l'évaluation de la malnutrition chez les adultes. Et ce serait plus utile si elle pourrait couvrir à la fois comprendre et «plus» malnutritionin et d'inclure les femmes enceintes / allaitantes, les personnes âgées et les adolescents.

Tamsin

Forum Moderator, ENN

Modérateur

13 janv. 2012, 09:48

Ceci a été traduit automatiquement.

De Bradley Woodruff:

Inclusion des adolescents dans une mise à jour du supplément SCN sur l'évaluation anthropométrique des adultes est quelque peu problématique. En raison de l'évolution rapide de la hauteur et du poids au cours de la poussée de croissance et la maturation sexuelle, en comparant les résultats à partir d'une population spécifique à certains population de référence est difficile, et l'établissement d'un seul point de coupure définissant la malnutrition dans ce groupe d'âge en utilisant un indice anthropométrique ou la mesure est en grande partie impossible. Pour plus de détails, voir:

1. Woodruff BA, l'évaluation Duffield A. anthropométriques de l'état nutritionnel des populations adolescentes dans les situations d'urgence humanitaire. European Journal of Clinical Nutrition 2002; 56: 1108-1118.

ou

2. Woodruff BA, Duffield A. Évaluation de l'état nutritionnel des populations en situation d'urgence: les adolescents. Supplément RNIS, Juillet an 2000.

Claire Bader

Health Advisor SCI Sierra Leone.

Utilisateur régulier

14 janv. 2012, 17:27

Ceci a été traduit automatiquement.

Il ya certainement un besoin de plus de soutien à la zone de la dénutrition des adultes en général.

Je viens de terminer mon mémoire de maîtrise pour laquelle je me suis engagé une revue systématique de la littérature depuis 2000, d'identifier les obstacles au traitement de la dénutrition des adultes en situation d'urgence. Les conclusions sont en ligne avec ce que je l'avais connu au niveau du terrain au fil des ans et vraiment de centre autour de financement au sein de la nutrition étant oreille marquée pour les enfants, ce qui inclut le financement de la formation ainsi que des ressources et des enquêtes. Cela bloque l'inclusion des adultes et les résultats dans mon cas ci-dessus d'eux étant cachés dans les programmes pédiatriques si elles reçoivent aucun traitement. Il serait formidable de voir certains outils internationaux et programmes de formation disponibles, mais ils aurait besoin de venir avec une volonté des donateurs à accroître leur financement pour inclure les adultes.

Je l'ai déjà partagé la thèse entière avec Marie par rapport à son travail pour le module de personne âgée IASC, et je suis à explorer des options pour partager les résultats dans un format de papier plus court.

Si vous rencontrez des problèmes pour poster une réponse, veuillez contacter le modérateur à post@en-net.org.

Retour en haut de page

» Publier une réponse