Menu ENN Search
Changer la langue : English Français

COMMENT répondre aux demandes de SLM des personnes chargées d'enfants qui n'ont pas droit au Soutien SLM

Cette question a été affichée dans le forum de discussion Interventions pour l'alimentation du nourrisson et du jeune enfant et a des réponses 4.

» Publier une réponse

Isabelle Modigell

Independent IYCF-E Consultant

Utilisateur fréquent

10 juil. 2022, 22:40

Chers collègues,

Je recherche du matériel de formation, des expériences, des approches / techniques et vos recommandations sur COMMENT, en tant que conseiller ANJE, puis-je répondre aux demandes de préparations pour nourrissons de mères / soignants en situation d'urgence qui ne sont PAS éligibles pour recevoir des préparations pour nourrissons / BMS selon les critères d'admissibilité pré-établis?

En d'autres termes, en tant que conseiller ANJE travaillant dans le cadre d'une réponse ANJE-E qui comprend la fourniture ciblée et contrôlée de SLM aux soignants éligibles de nourrissons dépendants des SLM, COMMENT REFUSER un soignant inéligible d'une manière efficace, compatissante, respectueuse et minimise le stress des soignants?

QUE doit dire, faire et/ou prendre en considération un conseiller ANJE ?

Vos réponses seront utilisées pour éclairer l'élaboration du contenu d'une nouvelle formation pour les travailleurs de première ligne : CONSEILS SUR L'ALIMENTATION DU NOURRISSON INFORMÉS PAR LA SMSPS EN CAS D'URGENCE. La formation comprendra un module sur la façon de naviguer les problèmes délicats/complexes que les conseillers ANJE rencontrent couramment en situations d'urgence, par exemple, comment traiter les demandes de préparations pour nourrissons de femmes allaitantes qui ne sont pas éligibles au soutien SLM. (Notez que les refus passés ont entraîné des émeutes/manifestations dans les camps, la prise de BMS par la force et des menaces contre les agents de santé - bien que cela fasse partie d'un problème de communication/sensibilisation plus large, cela souligne l'importance pour les conseillers ANJE de répondre de manière appropriée). L'éthique et POURQUOI les mères qui allaitent demandent des SLM en cas d'urgence seront couverts, en plus de conseils de "savoir faire" en question ici.

Cette question est posée en sachant que fournir des préparations pour nourrissons pour faciliter le choix de la mère lorsque c''est susceptible de causer des dommages importants n'est ni considéré ni éthique (Gribble, 2014). Pour permettre une discussion ciblée, veuillez noter que je ne cherche actuellement pas à savoir si les préparations pour nourrissons doivent être fournies à toutes les mères touchées par une situation d'urgence qui en font la demande ou non.

Avec nos remerciements au Dr Karleen Gribble et au Dr Aunchalee Palmquist, dont le très bon article Facilitateurs de bonnes et de mauvaises pratiques dans la distribution de préparations pour nourrissons lors de la crise des réfugiés de 2014-2016 en Europe a inspiré cette question : "Le personnel médical et ceux qui fournissent un soutien nutritionnel doivent être dotés de compétences en conseil sur l'alimentation du nourrisson afin qu'ils soient en mesure de soutenir et d'aider de manière appropriée les mères et les soignants qui demandent du lait maternisé, y compris ceux qui sont refusés. Les stratégies utilisées en médecine pour éviter les prescriptions de médicaments non appropriés lorsqu'ils sont mal distribués peut être instructif (Wells & Cronk, 2020 ; Wyse et al., 2019)."

Avec un grand merci d'avance,

Isabelle

Maryse Arendt

IBCLC

Utilisateur régulier

12 juil. 2022, 15:56

il faudrait d'abord un dialogue de conseil avec la mère pour savoir pourquoi elle veut des substituts au lait maternel (SLM) ? Est-ce une question de prestige, un comportement perçu comme plus moderne, une perception de ne pas avoir assez de lait, le fait de ne pas avoir assez de lait, ou la peur de ne pas avoir assez de lait, des tabous sexuels, le partage des soins du nourrisson ou des absences programmées de la mère qui allaite........ .

De plus, l'insistance des mères à obtenir des SLM est liée au fait que la promotion des SLM est très écrasante et influencent les mères/parents et leur environnement !

Il serait utile d'avoir des packages "peu attrayants" sans marque à distribuer !

Il est nécessaire de corriger les mythes sur les SLM et d'obtenir des informations claires sur l'allaitement et le lait maternel avant que la demande de SLM n'émerge : "L'allaitement maternel a souvent été décrit comme gratuit. Il n'est pas gratuit. L'allaitement maternel nécessite des investissements pour surmonter les barrières sociopolitiques qui existent dans de nombreux pays par le biais d'approches et de pratiques efficaces décrites dans le deuxième article de la série Lancet Breastfeeding. Comme le montre le premier article de la série, les nourrissons, les enfants et les mères qui n'allaitent pas présentent un risque accru de mortalité et de morbidité. L'allaitement maternel est nutritionnellement, immunologiquement, neurologiquement, endocrinologiquement, économiquement et écologiquement supérieur aux substituts du lait maternel (BMS), et ne nécessite pas de contrôle de la qualité des mécanismes de fabrication, de transport, de stockage et d'alimentation." Citation de : https://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736(16)00103-3/fulltext

Daniel Takea

Public Health Nutritionst

Utilisateur régulier

13 juil. 2022, 17:10

Afin de répondre aux questions, nous devons, tout d'abord, considérer le type d'urgence, le lieu, le contexte du déplacement, tels que les antécédents socio-économiques, culturels, religieux et éducatifs. En tant que conseiller ANJE travaillant dans le cadre d'une réponse ANJE-E, notre approche de réponse à une urgence dans les pays en développement et développés varie. Lors d'interventions d'urgence complexes, en particulier dans les pays en développement, la disponibilité et l'accessibilité de base de services tels que : la santé et la nutrition, l'alimentation, l'EAH, l'abri, l'éducation et les moyens de subsistance sont mal desservies. Ainsi, les demandes de substituts au lait maternel (SLM) provenant de personnes chargées d'enfants non éligibles sont énormes, surtout si la fourniture de SML se fait sur le site de distribution alimentaire avec d'autres produits d'urgence, et si la valeur marchande des SLM est élevée. Cependant, si la fourniture des SLM est soutenue par un nutritioniste/responsable santé dans des établissements de santé et/ou BFHI avec une forte CCSC liée à la SANTÉ, les personnes chargées d'enfants réaliseront les critères d'éligibilité et renonceront efficacement à leurs demandes avec un savoir-faire.

Karleen Gribble

Adjunct Associate Professor, Western Sydney Uni

Utilisateur régulier

14 juil. 2022, 02:59

Salut Daniel,

Je suis d'accord avec vous que le fait d'avoir des organisations/personnels de santé/médicaux en charge des distributions des substituts au lait maternel est d'une grande aide pour permettre des distributions éthiques et conformes à l'OG-IFE.

Je pense qu'il est très utile pour les intervenants d'urgence et les organisations de savoir pourquoi les mères et les autres soignants demandent du lait maternisé afin de pourvoir les conseillers d'utiliser ces connaissances dans leur travail. Explorer pourquoi les femmes demandent des préparations pour nourrissons est donc d'une importance cruciale. Dans de nombreux cas, ce sera parce qu'elles croient qu'elles n'ont pas suffisamment de lait maternel pour le nourrisson et dans la plupart des cas, ce n'est pas le cas. Aider les femmes par le biais de conseils à évaluer avec précision leur situation peut éliminer tout besoin de refuser de fournir des préparations pour nourrissons. D'autres raisons de demande, telles que le désir d'obtenir un produit de grande valeur pour la revente ou lorsque la demande provient d'une aspiration à l'alimentation maternisée, nécessiteront une réponse de conseil différente.

Rukhsana Haider

TAHN Foundation

Utilisateur régulier

14 juil. 2022, 06:06

Salut. J'apprécie les suggestions de Daniel et Karleen sur la façon dont les personnes chargées de nourrissons qui demandent du lait maternisé doivent être traités. Nous devons être très attentifs à ce qu'en plus de conseiller de manière appropriée la personne qui s'occupe de l'enfant, d'identifier ses préoccupations et la raison de sa demande de manière empathique, une évaluation pratique de sa capacité à allaiter de manière adéquate ou non, soit fournie par des conseillèrs en allaitement qualifiées. J'ai rencontré 3 raisons principales pour demander des préparations pour nourrissons dans de tels cas ; 1) anxiété, stress/dépression à cause de la catastrophe, déplacement de la maison et/ou perte de vies/bétail, biens ménagers, 2) perception ou insuffisance réelle de lait en raison de ce qui précède, et 3) manque d'intimité pour allaiter dans les refuges. Il y a une 4e raison, que nous n'aimons peut-être pas accepter, c'est que de nombreux demandeurs/destinataires de préparations pour nourrissons (ou d'autres aliments pour bébés) veulent les obtenir pour les vendre sur le marché (j'ai vu des paquets d'ATPE ouvertement en vente sur les marchés).

Si vous rencontrez des problèmes pour poster une réponse, veuillez contacter le modérateur à post@en-net.org.

Retour en haut de page

» Publier une réponse