Menu ENN Search
Changer la langue : English Français

Examples of cash/voucher programming for BMS

Cette question a été affichée dans le forum de discussion Interventions pour l'alimentation du nourrisson et du jeune enfant et a des réponses 6.

» Publier une réponse

Alice Burrell

MAMI Advisor - Save the Children

Utilisateur fréquent

25 oct. 2021, 14:54

Quelqu'un a-t-il des études de cas ou des exemples, à partager, de programmes de substituts du lait maternel aux nourrissons dépendants du BMS réussis, en utilisant des bons ou de l'argent liquide ?

Merci d'avance !

Liya Assefa

GOAL Global/ Ethiopia

Utilisateur régulier

17 nov. 2021, 06:21

Bonjour,

Pour les besoins en substituts du lait maternel (SLM), GOAL Ethiopia fournit Liptomil, aux mères qui ne sont pas en mesure d'allaiter et aux orphelins. Au centre MAMI, nous leur montrons comment préparer, nourrir et conserver. J'ai partagé une étude de cas de notre expérience Gambela MAMI ci-dessous.

Soutien réussi du programme de substituts du lait maternel aux nourrissons dépendants des substituts du lait maternel dans le cadre du programme Gestion des nourrissons de moins de six mois et de leurs mères à risque nutritionnel (MAMI)

Depuis 2014, GOAL facilite les services de nutrition dans deux grands camps de réfugiés, à savoir Tierkadi et Kule dans la région de Gambella avec une population de plus de 100 000 réfugiés sud-soudanais.

L'allaitement maternel est largement accepté par la population réfugiée, cependant, on compte un certain nombre de nourrissons nécessitant une alimentation artificielle assistée. Ces nourrissons sont très vulnérables et nécessitent une protection et un soutien urgents et ciblés car ils sont à risque de morbidité et de mortalité. Dans le programme de nutrition complet de GOAL, il existe des procédures opérationnelles claires pour la façon de gérer des substituts au lait maternel et comment soutenir les nourrissons nourris artificiellement.

Les substituts du lait maternel (SLM) ne sont fournis qu'aux nourrissons de 0 à moins de 6 mois dont le besoin a été établi par une évaluation individuelle qualifiée. Les critères d'utilisation des SLM sont les suivants :

• Nourrissons de 0 à < 6 mois qui ne sont pas allaités et pour lesquels la relactation ou l'allaitement au sein n'est pas possible. Cela peut inclure des nourrissons orphelins ou abandonnés ou des nourrissons qui n'ont jamais été allaités.

• Nourrissons de 0 à <6 mois qui reçoivent une alimentation mixte alors qu'ils sont soutenus pour passer à l'allaitement exclusif. Dans ce cas, les SML sont utilisés temporairement (pour un maximum de 2 mois) pendant que la mère/ou le soignant relactue ou rétablit l'allaitement exclusif.

• Dans des situations exceptionnelles où la mère et/ou l'enfant ont un problème de santé, et sont incapables d'allaiter et l'allaitement au sein n'est pas possible.

En 2014, pendant la guerre au Soudan du Sud, Nyarek Chuol et son mari ont fui le Soudan du Sud avec leurs enfants et se sont réfugiés dans le camp de réfugiés de Tierkidi. En 2020, Nyarek était enceinte, alors qu'elle était prête à accoucher, elle s'est rendue au centre de santé du camp de réfugiés de Tierkadi. Pendant le travail, elle a connu des complications obstétricales et a été référée à l'hôpital de Jimma, où elle a donné naissance à une petite fille en bonne santé nommée Nyabum. Après un séjour de sept jours à l'hôpital, elle a été renvoyée au camp de réfugiés avec son bébé, cependant, elle est redevenue malade après quinze jours et a été référée au centre de santé, où elle a été admise et traitée pour sa maladie mais, le cinquième jour, Nyarek Chuol est décédé, en novembre 2020 au centre de santé.

Après la mort de Nyarek, la grand-mère s'est occupée du nourrisson, mais elle n'a pas été en mesure d'allaiter, de relacter ou de se permettre d'acheter du lait en poudre. Ainsi, GOAL a soutenu le nourrisson avec des substituts du lait maternel. Les conseillers GOAL ont conseillé quotidiennement la grand-mère de Nyabum au centre de nutrition sur la préparation, l'alimentation et la conservation du lait jusqu'à ce qu'elle soit en mesure de préparer elle-même le lait maternisé pour Nyabum. Ensuite, la grand-mère a reçu du lait maternisé à utiliser à la maison et elle a été suivie quotidiennement chez elle par les agents de sensibilisation communautaire de GOAL et elle est retournée tous les trois jours au centre de nutrition pour évaluation et pour le réapprovisionnement en lait et en matériel.

Nyabum a maintenant un an, elle pèse maintenant 7,4 kg, la taille est de 68 cm pour un PB de 13 CM et le poids pour Ht Z-score => -2. GOAL continue de soutenir Nyabum avec la thérapie par le jeu et dans le programme d'alimentation complémentaire Blanket et sa grand-mère dans le programme de bons d'alimentation frais. Elle est heureuse et satisfaite dans cet environnement difficile, loin de la maison natale de sa famille.

Karleen

Utilisateur régulier

17 nov. 2021, 09:30

Très bel exemple. Merci pour le partage.

Ann Burgess

Editor of a medical journal

Utilisateur régulier

17 nov. 2021, 10:22

Liya - pourrions-nous utiliser votre histoire de Nyarek Chuol et de son bébé comme une brève histoire de cas dans le South Sudan Medical Journal - voir http://www.southsudanmedicaljournal.com/?

Si oui, pouvez-vous m'envoyer un e-mail à annpburgess AT gmail.com ?

Merci Anne

Andrea García

Nutrition Coordinator/Save the Children

Utilisateur régulier

17 nov. 2021, 23:26

Bonjour Alice


Dans le cas de la Colombie, nous n'avons pas d'expérience particulièrement réussie, cependant, notre conseiller mondial ANJE-E nous a suggéré de partager l'expérience que nous avons eue.
En principe nous avions prévu que les femmes diagnostiquées séropositives qui étaient interdites d'allaiter (par la politique publique du pays) et qui n'avaient pas accès au système de santé, qui de par la loi, délivre les substituts au lait maternel pendant 12 mois, pourraient être ciblées pour appliquer le caractérisation du programme d'assistance monétaire polyvalent actuellement mis en œuvre par SC.

Comme elles seraient pleinement identifiées, le montant du transfert serait majoré, puisque le transfert actuellement assuré par le programme est trop faible pour pouvoir accéder au substituts au lait maternel. Dans le plan, ces bénéficiaires de transferts supplémentaires seraient accompagnés par l'équipe de nutrition du territoire où se trouvent les mères, pour assurer le suivi de la préparation, de l'hygiène et de l'approvisionnement.

Malheureusement, nous n'avons pas pu convaincre le consortium avec lequel nous avons mis en œuvre le programme d'assistance monétaire polyvalent de plaider auprès des autorités nationales, qui ont limité la valeur des transferts du programme d'urgence, pour l'assimiler à celui des programmes de protection sociale du pays.

Je sais que ce n'est pas une expérience réussie, mais comme Isabelle l'a mentionné, cela peut peut-être être utile dans la planification que vous faites.

Salutations

Rukhsana Haider Rukhsana

TAHN Foundation

Utilisateur régulier

19 nov. 2021, 13:13

Tout d'abord, je tiens à remercier Liya d'avoir partagé les critères clairs de GOALS pour le programme de supplémentation SLM. Très clair!

La réponse d'Andrea, bien que peu fructueuse, est également utile à connaître. Nous devons apprendre à faire mieux.

Alice Burrell

MAMI Advisor - Save the Children

Utilisateur fréquent

19 nov. 2021, 14:01

Merci Andrea et Liya d'avoir partagé vos expériences.

Nous n'avons pas encore été en mesure d'identifier d'exemples réussis d'utilisation de bons ou d'espèces dans la programmation SLM, je me demande si cela a déjà été fait !

Je me demande si, même si ce n'est pas fait directement, la programmation en espèces a été réalisée dans un contexte avec des nourrissons dépendants du SLM prédominemment et a inclus une considération sur le SLM dans la conception, par exemple, en veillant à ce que les ménages recevant de l'argent comptant avec des nourrissons dépendants du SLM soient identifiés et aidés avec les conseils et le soutien requis pour explorer des méthodes d'alimentation alternatives et plus sûres et/ou minimiser les risques associés à l'utilisation des SLM.

Si vous rencontrez des problèmes pour poster une réponse, veuillez contacter le modérateur à post@en-net.org.

Retour en haut de page

» Publier une réponse