Menu ENN Search
Changer la langue : English Français

Demande d'informations pour l'approche MAMI

Cette question a été affichée dans le forum de discussion Prise en charge des nourrissons de moins de six mois, petits et à risque nutritionnels, et de leurs mères (MAMI) et a des réponses 1.

» Publier une réponse

Andrianarivo Andriamisaina Toky Tsilavina

CRS

Utilisateur régulier

12 mai 2021, 16:45

Bonjour, j'aimerais demander si, quand la prise en charge communautaire des nourrissons malnutris est impossible; alors, est-ce que le projet pourra addresser tous les autres facteurs qui pourraient entraver la bonne croissance de ces nourrissons et assurera ègalement le soutien psychologique des ménages lors du traitement a l’hopital.  Est-ce que cela modifie la vision de l’approche qui vise à combiner à la fois la prise en charge et la prévention ? Dans ce cas pouvons-nous toujours avancer dans ce sens ou quels seraient vos recommendations ?

Est-ce qu’il y a une difference entre C-MAMI et MAMI tout court ?

Alice Burrell - MAMI Advisor, TST of GNC TA & Save the Children

MAMI Advisor, TST of GNC TA & Save the Children

Expert

17 mai 2021, 13:18

Bonjour,

C'est la situation à laquelle nous sommes confrontés dans un certain nombre de pays en raison des directives nationales recommandant toujours des soins hospitaliers pour tous les nourrissons de moins de 6 mois identifiés comme émaciés.

Cependant, cela ne change pas l'approche MAMI. Même si les nourrissons de moins de 6 mois qui répondent aux critères d'émaciation doivent être hospitalisés pour se conformer aux directives nationales, l'approche MAMI peut toujours prendre en charge d'autres nourrissons "petits ou à risque sur le plan nutritionnel" de moins de 6 mois grâce à des interventions ambulatoires. Par exemple, si nous regardons les nourrissons qui ont un score z Poids/Longueur (WLZ) > -3,0, mais qui sont nés avec un poids insuffisant à la naissance, ou ont une difficulté d'alimentation modérée ou qui ne prennent pas un poids adéquat (selon les tableaux de suivi de la croissance), ces nourrissons ne seraient pas admis au traitement émaciation des patients hospitalisés MAIS ils sont quand même à risque sur le plan nutritionnel et bénéficieront d'un soutien supplémentaire. C'est l'aspect préventif qui est si critique dans l'approche MAMI. Nous ne nous concentrons pas seulement sur l'émaciation, mais sur les nourrissons "petits ou à risque sur le plan nutritionnel'', qui comprend un groupe beaucoup plus important de nourrissons, dont beaucoup peuvent être pris en charge par le package de soins ambulatoires MAMI (veuillez vous référer à MAMI Care Pathway récemment publié).

Pour les nourrissons qui doivent être hospitalisés en raison du respect des protocoles nationaux, vous pouvez toujours vous concentrer sur l'amélioration du soutien fourni dans l'établissement hospitalier - au-delà du simple soutien alimentaire, comme c'est souvent le cas. Tout d'abord, en effectuant une évaluation MAMI complète de la mère / du soignant et du nourrisson lors de leur admission, cela aidera à identifier tous les facteurs de risque et les défis qui se posent. Ensuite, fournir un ensemble de soins pour y remédier, qui peuvent inclure les soins médicaux, l'ANJE, la santé mentale, entre autres. Et surtout, essayer d'établir un moyen pour que la mère et l'enfant reçoivent des soins continus après la sortie.

Et enfin, il n'y a aucune différence entre C-MAMI et MAMI. C-MAMI est l'ancien nom. C-MAMI a été changé en MAMI car il était confondu avec CMAM. Ils font tous deux référence à la prise en charge des nourrissons de moins de 6 mois et de leurs mères à risque nutritionnel par le biais d'interventions communautaires.

J'espère que cela a répondu à vos questions.

Alice Burrell

Si vous rencontrez des problèmes pour poster une réponse, veuillez contacter le modérateur à post@en-net.org.

Retour en haut de page

» Publier une réponse