Menu ENN Search
Changer la langue : English Français

Counselling ANJE par téléphone

Cette question a été affichée dans le forum de discussion Programmes de nutrition dans le contexte du Covid-19 et a des réponses 8.

» Afficher une réponse

Mirza Faris

Consultant-Urban Nutrition Field Operation/UNICEF

Utilisateur régulier

12 juil. 2020, 18:21

Quelqu'un peut-il partager leurs expériences récentes de counseling ANJE par téléphone? Je développe une modalité de Conseil en nutrition en contexte urbain. En tant que nouveau programme, j'examine si une Évaluation Complète serait vraiment nécessaire avec les personnes chargées d'enfants âgés de 0 à 23 mois (sauf pour les cas de malnutrition aiguë) pour les consultations par téléphone. D'aprés vos expériences, le personnel est-il confronté à des difficultés pour expliquer l'attachement et le positionnement ? Merci d'avance.

Tamsin Walters

en-net moderator

Modérateur

13 juil. 2020, 16:24

Cher Mirza,

Le GTAM et d'autres partagent des expériences sur les adaptations à distance pour ces programmes, vous pouvez donc trouver des ressources utiles dans les liens de cet article : https://www.en-net.org/question/3967.aspx

Cependant, le conseil téléphonique semble avoir relativement moins figuré dans les messages sur en-net, donc j'espère que les personnes voudront bien partager leurs expériences ici aussi.

Salutations,

Tamsin

Rukhsana Haider

Chairperson, TAHN Foundation

Utilisateur régulier

16 juil. 2020, 14:56

Bonjour Mirza Faris,

Pourriez-vous partager votre adresse e-mail ? Je vais ensuite essayer de vous connecter avec un ami qui utilise Skype pour des consultations vidéo pendant cette pandémie. Personnellement, je pense qu'il y a plusieurs limites au conseil par téléphone - surtout si l'on ne peut pas observer la mère et le bébé pendant l'allaitement.

Bonne chance!

Mirza Faris

Consultant-Urban Nutrition Field Operation/UNICEF

Utilisateur régulier

16 juil. 2020, 15:32

Chère Tamsin,

Merci beaucoup pour le lien sur les ressources. Ce sera utile ??. J'espère que le conseil en nutrition téléphonique se révélera non seulement utile pour la mère enceinte ou allaitante pendant la pandémie, mais aussi pour les personnes chargées des soins d'un enfant MAS / MAM qui ne peuvent pas aller au centre de traitement et bénéficier de conseils.

Mirza Faris

Consultant-Urban Nutrition Field Operation/UNICEF

Utilisateur régulier

16 juil. 2020, 15:36

Cher Rukhsana Haider,

Merci beaucoup pour partager cet avis précieux. Ce serait formidable de consulter la personne dont vous parlez.

Mon adresse e-mail est indiquée ci-dessous :

mirzafaris001@gmail.com.

Salutations,

Faris

Karleen Gribble

Utilisateur régulier

17 juil. 2020, 05:49

Salut Faris,

J'ai fourni des conseils téléphoniques avec l'Australian Breastfeeding Association pendant une décennie. Comme vous n'êtes pas en personne avec la mère / ou la personne qui s'occupe de l'enfant lors de la session de conseil téléphonique, cela rend les compétences de conseil, y compris l'empathie plus importante, ce qui signifie que la formation des conseillers est très importante. Si les conseillers sont qualifiés, une forme naturelle d'évaluation est possible. Je m'attendrais à ce que toute conversation commence par demander à la mère quelles sont ses préoccupations et que la conversation en découle pour évaluer à quel point les choses vont bien ou mal pour l'enfant. Une fois que le rapport avec la mère est établi par la communication de l'empathie, les mères et les soignants se sentent à l'aise de répondre à toutes les questions que le conseiller pourrait avoir. De nombreuses questions peuvent trouver une réponse naturaliste lorsque la mère parle de ses préoccupations. Les besoins émotionnels de la mère sont vraiment importants et s'ils sont bien pris en considération et soutenus, les résultats sont bien meilleurs car la femme fait confiance au conseiller et est disposée à répondre aux questions / à fournir des informations. Commencer une conversation avec une liste de questions pour évaluer la situation peut ne pas fonctionner correctement si la mère n'est pas disposée à participer à l'appel, ni une solution pour obtenir des informations de qualité.

Il est plus difficile d'évaluer le positionnement et l'attachement sans pouvoir voir l'enfant, mais cela peut être fait. Il s'agit d'aider la mère à décrire ce qui se passe. En fait, il peut être très stimulant pour les mères de pouvoir identifier ce qui se passe pour elles à travers une conversation. Vous devez vous renseigner sur des choses comme la douleur, à quoi ressemble le mamelon après que le bébé se détache du sein, la quantité de mamelon et de sein dans la bouche du nourrisson et la position du corps du bébé (le bébé est-il connecté ventre à ventre). Les informations sur la production d'exréments (pipi et caca) fournissent également des indications sur la façon dont le bébé se nourrit et donc sur l'attachement. Si le bébé allaite pendant l'allaitement, il est possible de poser des questions à la femme et de faire des ajustements. Par exemple, si elle dit qu'elle a mal lors de l'allaitement et que le bébé n'est pas dans la position ventre à ventre, nous pouvons lui demander si elle aimerait essayer de rapprocher son bébé de son corps et lui demander ensuite si c'est ainsi moins douloureux - si c'est le cas, cela indique que ce changement de position a amélioré les choses.

L'Australian Breastfeeding Association a constaté une augmentation de la demande de conseils téléphoniques avec COVID-19, car les mères n'ont pas pu ou n'ont pas voulu obtenir des soins médicaux en face à face. J'ai un document à ce sujet qui devrait être disponible la semaine prochaine. Les mères ont eu besoin de plus de réconfort que d'habitude. ABA a publié des ressources pour les professionnels de la santé sur l'évaluation de l'alimentation sans la capacité de peser qui peuvent être utiles https://abaprofessional.asn.au/assessing-newborn-intake-in-the-context-of-covid-19/

Il est possible de fournir un support qui aide à résoudre les problèmes considérés comme complexes. J'ai aidé une femme qui était une réfugiée détenue dans un camp de Nauru à réévaluer sa technique d'attachement par téléphone. Je pense que c'est une forme sous-utilisée de soutien dans les situations humanitaires. Je pense qu'un avantage potentiel de l'utilisation du counseling par téléphone est qu'il peut être possible d'avoir des conseillers plus qualifiés et que cela peut compensera le fait de ne pas pouvoir être là en personne.

J'espère que ceci est utile.

Karleen Gribble

Renee

Utilisateur régulier

17 juil. 2020, 08:43

Salut Faris,

J'ai assisté plus de 2 000 mères qui allaitent par des conseils téléphoniques sur l'allaitement maternel via le National Breastfeeding Helpline de l'Australian Breastfeeding Association. Comme l'a souligné Karleen, une formation adéquate des conseillers de soutien par des pairs est cruciale. Les conseillers(ères) de l'Australian Breastfeeding Association reçoivent une formation approfondie avant de répondre aux appels du service d'assistance téléphonique sur l'allaitement. L'un des aspects les plus importants de leur formation consiste à acquérir diverses compétences de conseil telles que l'empathie, l'écoute active et un regard positif inconditionnel. Ces compétences aident à développer des relations avec les mères soutenues par les conseillers et cela les aident à se sentir à l'aise pour pouvoir partager leurs préoccupations avec la conseillère avec un suivi de questions ouvertes.

Bien que l'évaluation du positionnement et de l'attachement (P&A) soit plus difficile lorsqu'effectuée par téléphone, il existe encore des aspects importants qui peuvent être discutés et améliorés. Avant de passer aux questions de P&A, il est souhaitable que la conseillère ait déjà établi les préoccupations de la mère et déterminé si des conseils pour améliorer le P&A sont susceptibles d'être bénéfiques. Si tel est le cas, la conseillère peut demander à la mère de décrire divers facteurs tels que: Comment rapproche-t-elle son bébé du sein (par exemple, la mère déplace-t-elle son sein vers le bébé ou l'inverse? ou s'agit-il d'une approche dirigée par la mère) ? La mère laisse-t-elle son sein naturellement où il tombe lorsqu'elle rapproche son bébé de son sein? Où sont placés les bras de son bébé lorsqu'il est attaché (sont-ils entre le corps de la mère et celui de bébé, ce qui impliquerait que le bébé n'est pas attaché aussi bien qu'il le devrait) ? Quelle est la position de la mère lorsqu'elle rapproche son bébé de son sein (debout, inclinée en arrière, penchée en avant?) ? À quoi ressemble l'allaitement (et des questions de suivi sur toute douleur qu'elle pourrait ressentir) ? Y a-t-il des vêtements entre la mère et son bébé qui empêchent son bébé d'être attaché aussi profondément (par exemple, un soutien-gorge retroussé) ? Son bébé est-il assez proche que ses joues touchent son sein ? Le menton de son bébé touche-t-il sa poitrine ? Le corps entier de son bébé est-il aligné et non pas contorsionné ? À quoi ressemble son mamelon lorsque son bébé se détache du sein? De plus, comme Karleen l'a indiqué, les mères peuvent se sentir positives si elles deviennent ainsi en mesure de déterminer comment elles peuvent améliorer leurs P&A par les conseils tierces.

En plus de parler de P&A, il est courant que les conseillers posent des questions sur ce que les mères voient dans les couches de leur bébé, car cela fournit des informations sur l'adéquation de l'apport au bébé.

La plupart des appels que j'ai reçus sur la ligne d'assistance à l'allaitement maternel visaient à rassurer les mères sur le fait qu'elles font "tout ce qu'il faut comme il faut", et donc, la connaissance d'un conseiller sur ce qui est normal est très importante et c'est quelque chose auquel leur formation ABA les prépare très bien.

J'espère que cela vous sera utile.

Renee Kam

Mirza Faris

Consultant-Urban Nutrition Field Operation/UNICEF

Utilisateur régulier

18 juil. 2020, 12:45

Chères Karleen & Renee,

Merci pour tant d'informations utiles. Ce sera certainement une aide précieuse pour les conseillers. Oui, la formation des conseillers et la sensibilisation de la communauté sur la disponibilité du service seront cruciales pour une mise en œuvre réussie. Une fois qu'ils effectueront pratiquement les tâches, je continuerai à vous solliciter pour plus de commentaires et de suggestions sur les défis rencontrés.

Nous garderons le contact,

Faris.

Karleen Gribble

Utilisateur régulier

19 juil. 2020, 05:51

Salut Faris,

Vous êtes bienvenu. Veuillez envisager de collecter des informations sur la mise en œuvre de ce projet et d'évaluer son bon fonctionnement. Ces informations seront précieuses pour votre organisation et (si elles en font un rapport) pour d'autres.

Sincères amitiés

Karleen

Si vous rencontrez des problèmes pour poster une réponse, veuillez contacter le modérateur à post@en-net.org.

Retour en haut de page

» Afficher une réponse