Menu ENN Search
Changer la langue : English Français

Dernières directives recommandées pour la conduite d’évaluations nutritionnelles rapides

Cette question a été affichée dans le forum de discussion Évaluation et Surveillance et a des réponses 1.

» Afficher une réponse

Anonyme 24408

Utilisateur régulier

5 juil. 2019, 22:50

Quelqu'un pourrait-il indiquer quelles sont les dernières directives recommandées pour la conduite d’évaluations nutritionnelles rapides? Le contexte est pour des communautés affectées par des conflits, récemment déplacées et les hôtes.

Mark Myatt

Utilisateur fréquent

8 juil. 2019, 12:43

Je ne sais pas si les "lignes directrices recommandées" sont généralement acceptées. SMART a une méthode. Ceci est une version réduite de la méthode SMART standard. Ce qui me préoccupe avec cette approche est que l'utilisation de l'échantillonnage PPS nécessite des listes à jour des groupements de personnes et de leurs populations. Dans certains contextes, nous allons peut-être perdre certains groupements et en créer de nouveaux. Nous aurons du mal à obtenir des calculs de populations précises lorsque le déplacement a eu lieu ou est en cours.

Il y a plusieurs façons de contourner cela ...

Vous pouvez faire des efforts pour identifier de nouveaux groupements. Vous pouvez le faire par moyens d'interviews avec des sources clés. J'ai également recours à l'observation aérienne (avion léger / hélicoptère ... Je suppose que les drones pourraient être utilisés maintenant mais je n'ai aucune expérience de leur utilisation) ou à de NOUVELLES images satellite (les images Google Earth peuvent être vieilles de plusieurs années, même si Google prétend le contraire, et les images peuvent être rétrogradées dans des contextes conflictuels pour éviter que les belligérants ne les utilisent).

PPS travaillera avec des tailles relatives de population. Vous pourrez peut-être avoir une idée des classes des groupements (petits, moyens, grands) et les utiliser en tant que "populations". C’est une solution" simple ", mais il vaut mieux, à mon avis, faire cela plutôt que d’utiliser des données anciennes sur la population. Une autre solution consiste à utiliser la méthode d'évaluation rapide (RAM), qui utilise un échantillon spatial et des pondérations par population lors de l'analyse des données. Dans ce cas, les données sur la population sont vérifiées par la collecte de données sous forme de comptages de toits ou de portes multipliés par la population moyenne sous chaque toit / chaque porte (que nous recueillons comme partie de l’enquête). La méthode RAM a été développée avec l’UNICEF pour une utilisation dans les régions du Soudan touchées par le conflit.

J'espère que cela vous sera utile.

Si vous rencontrez des problèmes pour poster une réponse, veuillez contacter le modérateur à post@en-net.org.

Retour en haut de page

» Afficher une réponse