Menu ENN Search
Changer la langue : English Français

Couverture Unique pour Programmes MAM

Cette question a été affichée dans le forum de discussion Evaluation de la couverture et a des réponses 4.

» Afficher une réponse

Ben Allen

Tech RRT Deputy Program Director

Utilisateur régulier

5 juil. 2019, 12:02

Chers membres de la communauté,

Est-ce que quelqu'un sait utiliser la Couverture Unique pour les cas de MAM?

J'imagine que la durée d'un cas non traité et la durée du séjour doivent être appropriés pour les cas de MAM. Nous pouvons connaître la durée du séjour à partir de données de routine. Mais comment pouvons-nous connaître la durée d'un cas non traité? Les données pour la MAS proviennent de données historiques, je serais surpris qu’il en existe pour la MAM.

Ou peut-être qu'en l'absence de cette information, il est conseillé d'utiliser l'estimateur ponctuel imparfait.

Toutes les suggestions seraient très utiles car je soutiens un programme d'estimation de la couverture de MAM dans un camp parallèlement à la couverture de SAM.

Merci d'avance

Ben

Mark Myatt

Utilisateur fréquent

5 juil. 2019, 14:49

Je pense que ce n'est pas une bonne idée de choisir l'un plus que l'autre (c'est-à-dire une couverture ponctuelle ou périodique). Le meilleur choix dépendra du contexte ...

Si le programme a une bonne recherche de cas et un bon recrutement, de courtes durées de séjour et de faibles niveaux de défaillance, alors l’estimateur de couverture de période sera probablement l’estimateur le plus approprié.

Si le programme présente un dépistage et un recrutement médiocres, de longues durées de séjour dues à une présentation et / ou une admission tardives et des niveaux de défaillance élevés, alors l'estimateur de la couverture ponctuelle est probablement l'estimation la plus appropriée.

Les estimateurs ponctuels et périodiques mesurent différentes choses ...

La couverture en points reflète la capacité d'un programme à rechercher et à recruter des cas. L'estimateur de la couverture en points ne tient pas compte du nombre de cas en cours de rétablissement et ne reflète donc pas directement la capacité du programme à conserver les cas de l'admission à la guérison. Cela signifie que cela peut donner une image trompeuse (c'est-à-dire biaisée vers le bas) de la performance du programme. Ceci est un problème particulier avec les programmes qui recrutent des cas très tôt après avoir satisfait aux critères d'admission et qui sont susceptibles de traiter un grand nombre de cas de convalescence. Dans ces programmes, l’estimateur de couverture en points «pénalisera» les bonnes performances.

La période couverte doit refléter la capacité d'un programme à rechercher, recruter et [b] conserver des cas. L'estimateur de couverture de période reflète bien la capacité du programme à retenir les cas d'admission jusqu'à la guérison, mais a tendance à surestimer les performances du programme car le dénominateur n'inclut pas les cas en convalescence qui ne font pas partie du programme. L'estimateur de couverture de période surestime également la performance du programme lorsque des cas sont conservés dans un programme après avoir satisfait aux critères de décharge.

L'estimateur de couverture unique tente de corriger ces biais tout en maintenant la compatibilité avec les méthodes existantes et en permettant des comparaisons historiques. Il repose sur une estimation du rapport entre la durée moyenne d'un épisode non traité et la durée moyenne d'un épisode traité.

Pour les cas de MAS, nous nous sommes appuyés sur des estimations publiées, mais des méthodes d'estimation de la charge de travail ont été développées ces dernières années, ce qui nous permet d'estimer la durée moyenne d'un épisode non traité. Nous pouvons utiliser les deux approches pour la MAM.

SURPRISE!!! Voici quelques estimations publiées de la durée d’un épisode de MAM non traité.

J'espère que cela pourra vous être utile.

Ben Allen

Tech RRT Deputy Program Director

Utilisateur régulier

28 juil. 2019, 23:14

Cher Mark,

Merci beaucoup pour cette explication. Le document que vous fournissez donne un lien entre la longueur de MAM non traitée indiquée pour P / H (75-81 jours) et PB (101-116 jours).

Les données dont nous disposons sur la durée de séjour d'un cas traité (42 jours) ne sont pas désagrégées par P / H et PB. Quelle valeur recommanderiez-vous d’utiliser comme facteur de correction ?

Merci beaucoup

Ben

Mark Myatt

Utilisateur fréquent

29 juil. 2019, 09:13

Si vous avez des entrées ventilées par type, vous pouvez utiliser une moyenne pondérée, si (par exemple) vous avez 70% admis par PB et 30% admis par z score P/T, vous pouvez utiliser quelque chose comme cela :

LOS = 0,7 * (101 + 116) / 2 + 0,3 * (75 + 81) / 2 = 99,35


Notez que les deux définitions de cas se chevaucheront (généralement dans une mesure considérable). Le PB correspond généralement à la définition de cas sévère car il a tendance à être associé des faible indices âge-taille, poids-âge, poids-taille, et à une faible masse de tissus périphériques. Le PB est également plus fortement associé à la mortalité que de z score P/T. Je pense que je traiterais PB  < 115 mm et P/T < -3 comme des admissions PB.

Si vous ne disposez pas de données d'admission désagrégées, vous pouvez effectuer une petite extraction d'enregistrements pour obtenir une proportion estimée dans chaque classe. Vous pouvez extraire des données pour obtenir une durée de séjour moyenne pour chaque type d'admission, mais cela conduirait probablement à une analyse plus compliquée de la couverture.

J'espère que cela vous sera utile.

Ben Allen

Tech RRT Deputy Program Director

Utilisateur régulier

12 août 2019, 01:00

Merci Mark pour tout cela, très utile et très apprécié.

Si vous rencontrez des problèmes pour poster une réponse, veuillez contacter le modérateur à post@en-net.org.

Retour en haut de page

» Afficher une réponse