Menu ENN Search
Changer la langue : English Français

Disconnection between CHVs screening and SMART surveys?

Cette question a été affichée dans le forum de discussion Evaluation de la couverture et a des réponses 2.

» Afficher une réponse

Tammam Ali

Deputy Executive Director/BFD

Utilisateur régulier

3 mars 2019, 12:08

Chers tous,
Imaginons que nous travaillions dans un district et que le programme de PCMA dure un an. Le nombre total d'établissements de santé (HFs) dans le district est de 20 et notre programme ne cible que 10 d'entre eux. Imaginez que nous procédions à un dépistage nutritionnel (étude combinée PB et Poids / Taille) de manière à ce que tous les enfants fassent l'objet d'un dépistage dans la population desservie par les 10 établissements de santé (HFs).
Par exemple :
1. Le nombre total d'enfants de moins de cinq ans est de 3 124
2. Le total d'enfants MAS est de 25
3. Le total d'enfants MAM est de 450
4. Le nombre total d'enfants normaux est de 2 649

Selon la définition de la prévalence (nombre de personnes dans l'échantillon avec la caractéristique / nombre total de personnes dans l'échantillon)
alors :
- La prévalence MAS est de 0,8
- La prévalence de MAM est de 14,4

J'ai comparé cela à notre enquête SMART et j'ai trouvé que les taux de MAS et de MAM dans ce district (tous les 20 HF) étaient de 0,6 et 9,4, respectivement.
- Pensez-vous que notre calcul est élevé en raison de nouveaux cas actuellement (cas de type incidence) non inclus dans l'enquête SMART (méthode basée uniquement sur la prévalence)?
- Voyez-vous une déconnexion entre nos données de programme et l'enquête SMART en dépit de la taille différente de population (dans nos 10 FF ciblés, on compte seulement 3124 moins de 5 ans)
- En termes de mesure et d'étude d'impact, pensez-vous qu'il est facile de mesurer l'impact de notre étude de programme ou des résultats de l'enquête SMART ?
Salutations

Sameh Al-Awlaqi

Public Health and Nutrition Consultant

Utilisateur régulier

3 mars 2019, 16:33

Salut Tammam,

Vous aurez besoin d'un comparateur similaire (enquêtes SMART précédentes) pour établir une comparaison. Dans votre cas, je suppose que le dépistage nutritionnel n’est pas identique à SMART en termes de méthodologie.

En ce qui concerne la prévalence de la malnutrition MAS / MAM dans les enquêtes SMART, vous devez vérifier l’intervalle de confiance (IC) et l’effet de calcul pour en expliquer la prévalence. Si j'étais responsable de ce projet, je ne tirerais pas de conclusions sur l'impact de votre projet uniquement à partir des données que vous avez fournies. Pour m'aider à le faire, j'aurais besoin d'un enregistrement des tendances d'admission au programme et des indicateurs de performance au fil du temps, et de comparer les rapports SMART répétés. Ces données, parmi d'autres indicateurs, doivent être analysées dans le cadre de l'impact souhaité sur le programme, défini lors de la création du projet (structure logique du programme).

Je me cite ci-dessous - vous pourriez trouver le commentaire pertinent à votre cas :

"Vous pouvez vérifier s’il existe une signification statistique entre la prévalence des deux enquêtes en utilisant la calculatrice statistique CDC pour les deux enquêtes. Elle est fournie avec le programme de formation SMART (formation des managers). Veuillez consulter les annexes qui se trouvent sur le site Web de la méthodologie SMART. La différence, comme mes collègues l’ont indiqué ci-dessus, sera principalement basée sur l’interprétation de la valeur de p. Le chevauchement des intervalles de confiance (IC) est une autre façon de procéder.

Lorsque vous faites des comparaisons, vous devez prendre en compte d’autres circonstances, telles que la saisonnalité, la taille de l’échantillon, l’effet de conception, d’autres carences nutritionnelles, le statut des moyens de subsistance ou d’autres interventions sanitaires dans la région, si les services de PCMA ont augmenté ou non depuis la dernière enquête, ou si il y a eu une épidémie de diarrhée aqueuse aiguë depuis la dernière enquête, etc. Vous souhaiterez sans doute parler aux professionnels de santé et aux membres de la communauté pour avoir des éléments pour votre interprétation.

J'ai travaillé sur les enquêtes SMART et la PCMA au Darfour et au Yémen. Je sais que parfois, vous vous sentez obligé (e) de trouver et de signaler les progrès réalisés à propos de l'état de la nutrition des enfants dans les zones de votre programme pour satisfaire les donateurs. Les rapports SMART, lorsqu'ils ne sont pas cohérents dans le temps, peuvent être source de confusion et de frustration. Toutefois, lorsque vous examinez les indicateurs de programme, les tendances et les performances en matière d’admission, vous devez savoir si votre intervention porte ses fruits ou si elle nécessite quelques améliorations. Dans tous les cas, interprétez vos conclusions SMART en fonction de votre contexte; votre équipe de terrain et vous-même pourrez dire si la situation en matière de nutrition s'aggrave. "

Veuillez consulter le fil de discussion https://www.en-net.org/question/3557.aspx pour plus de détails.

Salutations,

Sameh

Tammam Ali

Deputy Executive Director/BFD

Utilisateur régulier

5 mars 2019, 07:26

Cher Dr. Sameh,
J'apprécie votre discussion et votre analyse pertinente. Au Yémen et dans les districts où sont situés nos projets, les enquêtes SMART ne sont généralement pas effectuées régulièrement. En tant que partenaires, vous ne pouvez pas effectuer d’enquête SMART pour certains districts d’un même gouvernorat. L'enquête ne peut être menée que pour l’ensemble du gouvernorat.
Je suggère aux ONG de faire l'évaluation (dépistage massif des enfants de moins de 5 ans et des handicapés) en rapport au score de consommation alimentaire dans le district ciblé. L'ONG peut ainsi obtenir des bases de référence sérieuses pour les enfants de moins de 5 ans et les handicapés concernés, et peut facilement suivre leurs progrès dans la région en question . Je pense que même l'impact peut être facilement surveillé.
Salutations

Si vous rencontrez des problèmes pour poster une réponse, veuillez contacter le modérateur à post@en-net.org.

Retour en haut de page

» Afficher une réponse