Menu ENN Search
Changer la langue : English Français

SQUEAC/analyse des données de suivi quantitatif de routine Stade I SQUEAC

Cette question a été affichée dans le forum de discussion Evaluation de la couverture et a des réponses 1.

» Afficher une réponse

Anonyme 5324

Nutrition Officer

Utilisateur régulier

5 oct. 2018, 13:06

Chers tous,

Nous prévoyons de mener une enquête sur la couverture SQUEAC dans l'un des camps de réfugiés afin d'estimer la couverture des réponses et d'identifier les services BB. Pour identifier les cas, le PB et le rapport poids-âge ont été utilisés, avec les seuils suivants pour la MAS et MM. MAS : soit un PB <115 mm et un rapport Poids-âge <-3z score et n'importe quel grade d'oedème qui prend le godet. MM : soit un MUAC ≥115 mm - <125 mm et un rapport Poids-âge ≥-3Zscore - <-2z, et pas d'oedeme qui prend le godet.

La recherche de cas est active en utilisant des volontaires de la communauté déployés et ces volontaires utilisent uniquement le PB, pas le rapport Poids-âge. Ainsi, tout enfant identifié de <125 mm par des volontaires de la communauté a été référé vers des centres de nutrition sans tenir compte du rapport poids-âge à ce niveau là de sensibilité des communautés. Cependant, comme le PB et le rapport Poids-âge n’ont pas de corrélation exacte, le «PB élevé» est appliqué depuis deux ans. Cela signifie que les jeunes enfants (de 6 à <24 mois) et les plus âgés (de 24 à 59 mois) dont le PB est <140 mm et <150 mm, respectivement, font référence au centre de nutrition pour pouvoir mesure le poids en fonction de l'âge. Avec cette procédure, plus de 60% des cas admis sont basés sur le rapport Poids-âge, le reste étant dû au PB et à un œdème. En outre, les PB et rapport Poids-âge sont utilisés pour identifier les cas de patients ayant quitté le programme comme guéris et d’autres types de résultats du programme.

Dans de tels contextes d'implémentation de programme, quand le PB et le rapport Poids-âge sont applicables pour identifier et surveiller les cas, lors de l'analyse des données de suivi quantitatif de routine du stade I SQUEAC, devons-nous analyser les données d'admission et de sortie séparément en fonction de la méthode de détection des cas pendant l'admission et la sortie ? Cela signifie d'analyser les personnes admises par PB (et / ou rapport Poids-âge) pour le premier groupe et celles admises uniquement via le rapport Poids-âge (et non pas MAS par PB) pour le deuxième groupe.

En bref, savoir s’il existe des différences de performance entre PB et rapport Poids-âge (comme guérir, ou défaillance, durée du séjour (pour les deux 'guérir' et 'défaillance'), l’âge et autres), nous aidera à mieux comprendre sur les services BB?

Meilleures salutations,

Lio

CMAM Advisor

Expert

9 oct. 2018, 09:00

Cher anonyme,
Je pense qu’il n'y a pas de mal à analyser les indicateurs de performance en fonction des critères d’admission. Cependant, je ne suis pas sûr que cela vous renseigne beaucoup sur les problèmes de couverture, étant donné que les enfants participant au programme sont couverts. Cependant, cela pourrait vous donner des indices sur la différence potentielle entre certains indicateurs comme la mortalité ou le taux de défection. Si tel est le cas, vous pouvez alors en chercher les raisons. Personnellement, je n'ai jamais fait la différence entre les indicateurs de performance basés sur les critères d'admission, mais il sera intéressant de voir si vous soulignez une différence et quelle en est la raison.
Ce qui me préoccupe vraiment, c’est votre méthode de présélection / admission dans laquelle vous déclarez avoir au moins 40% de rejet. Je ne sais pas dans quel pays votre programme IMAM est mis en place, mais c’est la première fois depuis des années que j’entends dire qu’un dépistage / admission en deux étapes est toujours utilisé (avec un seuil de PB élevé pour obtenir le ration Poids-taille). Cette procédure est bien connue pour «annihiler» la couverture et cela en raison de l’élément «rejet» qui déplait aux gens, suscite une mauvaise opinion du programme et les gens hésitent à ramener l’enfant dans l'établissement dispensant des soins à l'enfant,  même si son état nutritionnel se détériore. Cette pratique était l'une des premières interdites lors de la mise en œuvre de la PCMA. Dans de nombreux pays, le rapport Poids-taille est également un critère d'admission, mais il s'agit d'une «admission indirecte», car ce critère d'admission n'est accepté qu'au niveau de l'établissement de soins (qui s'applique principalement aux enfants qui ne remplissent pas les conditions requises pour être admis via PB). En fait, ce que je dis, c'est que je pense que vous devriez effectivement entreprendre une enquête de couverture et que ce qui sera important pour les analyses est 1) l’estimation de la couverture et, plus important encore, 2) les obstacles à l’accès aux soins. Je ne serais pas surpris que votre couverture soit faible et que le rejet soit le principal obstacle.

Si vous rencontrez des problèmes pour poster une réponse, veuillez contacter le modérateur à post@en-net.org.

Retour en haut de page

» Afficher une réponse