Menu ENN Search
Changer la langue : English Français

Proportion d’œdèmes parmi les cas de MAS

Cette question a été affichée dans le forum de discussion Évaluation et Surveillance et a des réponses 4.

» Afficher une réponse

Anonyme 24408

Utilisateur régulier

28 juin 2018, 20:26

Les résultats des enquêtes nutritionnelles ont-ils conclus que les cas d'œdèmes étaient de 50% ou plus du total des cas de MAS? Est-ce possible dans un pays comme la RDC?

Mark Myatt

Epidemiologist at Brixton Health

Utilisateur fréquent

29 juin 2018, 15:29

La MAS est un ensemble de conditions. Nous pourrions les appeler "émaciation sévère" et "kwashiorkor". Parfois, elles se produisent en même temps chez le même enfant sous forme d'une condition qui était connue sous le nom de « kwashiokor marasmique ». Le kwashiorkor fait preuve d'une forte hétérogénéité spatiale (fragmentation) à tous les niveaux. Des travaux récents (sous presse - j'indiquerai un lien ici quand ils seront publiés) montrent que le kwashiorkor et le kwashiorkor marasmique représentent environ 33% de la MAS en RDC. Il s'agit d'un chiffre moyen provenant d'un grand nombre d'enquêtes (264 enquêtes, 227 390 enfants), de sorte que 50% ou plus ne serait pas inattendu, en particulier en raison du niveau de fragmentation prévalent.

Anonyme 24408

Utilisateur régulier

11 juil. 2018, 17:27

Merci beaucoup pour votre réponse. Certaines enquêtes en RDC mesurent uniquement la prévalence de la MAS par P-H z-score, sans évaluation de l'œdème. Afin d'estimer le fardeau de la MAS annuelle (y compris toutes ses conditions), pourrait-on «ajuster» la prévalence de l'émaciation grave pour tenir compte des cas d'œdème? Si oui, quel ajustement recommanderiez-vous ?
Merci également de mentionner le travail récent qui a été effectué. Je vais garder un oeil sur le lien une fois que vous l'aurez posté.

Mark Myatt

Epidemiologist at Brixton Health

Utilisateur fréquent

12 juil. 2018, 10:15

La plupart du temps, les enquêtes telles que le DHS et MICS ne collectent pas intentionnellement les signes d'œdème (c'est-à-dire qu'il n'y a pas d'espace sur les formulaires de collecte de données pour cela). Les enquêtes SMART collectent les signes d'œdème. Je suis surpris que dans un pays comme la RDC où le kwashiorkor est relativement commun, les signe d'œdème ne soient pas systématiquement collectés.

Le calcul du fardeau annuel de la MAS à partir de la prévalence n'est pas simple. Cela n'est devenu un sujet d'intérêt que depuis l'adoption du modèle de prestation CTC/CMAM qui permet une couverture considérablement accrue par rapport au modèle de prestation de soins aux patients hospitalisés en établissement. Un certain nombre de méthodes ont été essayées par un certain nombre d'équipes différentes. Une équipe basée à Harvard est en train d'évaluer les différentes méthodes. Cela étant dit ... l'estimation du fardeau annuel de la prévalence nécessite des estimations de prévalence précises et exactes. Il y a un certain nombre de problèmes ici avec les méthodes d'enquête, mais ces problémes ne sont pas pertinents à votre question.

Il est souhaitable et possible de corriger les estimations de prévalence en amtière d'échec de la collecte et de l'analyse des données sur la base des signes d'œdème. Les informations que j'ai données dans mon post précédent ne sont pas très utiles ici car elles étaient basées sur la définition de cas de PB <115 et il est possible d'avoir :

    WHZ <-3 seulement
    WHZ <-3 et œdème
    Œdème seulement


Vous aurez des prévalences pour les deux premières définitions de cas à partir des enquêtes que vous mentionnez, mais elles n'auront pas de prévalence pour œdème uniquement.

J'ai regardé la base de données d'enquêtes que j'ai à remettre et dans les 266 enquêtes en provenance de la RDC (n = 226 767 enfants) j'ai trouvé :

    WHZ <-3 1.78% : Ce que vous avez dans les enquêtes
    WHZ <-3 ou œdème 2,65% : TOUS MAS


Le facteur correctif serait :

    K = 2,65 / 1,78 = 1,49


Je vérifie juste ...

    1,78 * 1,49 = 2,65


Notez que ceci est pour la définition de cas WHZ (score Z Poids/Hauteur) et ignore le PB. Malheureusement, les enquêtes DHS et MICS (et certaines enquêtes SMART) ne collectent pas le PB, ce qui rend ces enquêtes inutilisables pour l'évaluation du fardeau des programmes CMAM.

J'espère que cela vous sera utile.

Anonyme 24408

Utilisateur régulier

20 juil. 2018, 12:33

Merci beaucoup - très utile

Si vous rencontrez des problèmes pour poster une réponse, veuillez contacter le modérateur à post@en-net.org.

Retour en haut de page

» Afficher une réponse