Menu ENN Search
Changer la langue : English Français

Échec du traitement multiple de la PTF - que faire?

Cette question a été affichée dans le forum de discussion Prise en charge de la malnutrition aiguë/émaciation et a des réponses 3.

» Publier une réponse

Brent Scharschmidt

Malnutrition Coordinator

Utilisateur régulier

10 sept. 2009, 09:05

Ceci a été traduit automatiquement.

Dans notre programme, nous avons un âge de la jeune fille de 18 mois qui a saisi deux fois le programme d'alimentation thérapeutique (plus récemment son périmètre brachial est de 10,5, la FMH Z-score indisponible). La première fois qu'elle a reçu deux mois de traitement avec une amélioration minimale, la deuxième fois qu'elle a été envoyée à une clinique de référence et déchargée au bout de 5 jours sur la base de la FMH Z-scores, même si son périmètre brachial est encore en dessous de 11cm au moment de la décharge. Nous avons juste trouvé qu'elle est tombée à MUAC = 10.5cm qui est sévère par rapport aux normes de notre programme. Renvoi est pas une option plus en raison de la réticence de sa famille.

Ma question est: est-il autorisé à entrer en elle dans le programme d'alimentation complémentaire (une ration sèche reçu hebdomadaire) ou si elle sera ré-entré en alimentation thérapeutique? Il nous semble un cas de retard de croissance, comme pas d'autres problèmes sous-jacents ont été trouvés, sauf présumés problèmes de santé mentale chez la mère qui l'empêche de prendre soin (alimentation, le nettoyage de l'enfant, etc.).

Mark Myatt

Utilisateur fréquent

11 sept. 2009, 18:08

Ceci a été traduit automatiquement.

Difficile.

Avez-vous essayé deuxième antimicrobiens de ligne & c.?

Dans les programmes de la CCT, nous essayons de recruter des mères qui ont été à travers le programme et de montrer la volonté d'aider les nouvelles mères spontanément. Ils deviennent bénévoles communautaires et leur travail est (1) la recherche de cas et d'aiguillage et (2) l'encadrement des nouvelles mères. Je suggère que vous voyez si vous pouvez recruter un voisin ou de la famille pour aider à cette mère de problème et de l'enfant.

Je pense que cet enfant ne sera pas bien faire dans la SFP.

Juste mon tuppence.

Tarig Abdulgadir

CMAM Specialist / UNICEF

Utilisateur régulier

13 sept. 2009, 07:28

Ceci a été traduit automatiquement.

Cher,

Le défaut de répondre à une alimentation thérapeutique est vraiment difficile de PTF et il peut être multifactorielle et en fonction de la zone operatioanl, notre expérience du Darfour dans de tels cas, nous pensons à propos de maladies chroniques comme la tuberculose, il est manifeste que lentement ou pas du tout la réponse à thérapeutique alimentation (gain minime ou très peu de poids) ces caractéristiques inverse remarquablement quand ils reçoivent un traitement tuberculeuse anti- (diagnostic de la tuberculose chez l'enfant malnutri nouveau peut être défi, mais note spécialement conçu pour que je pense), de nombreuses fois la raison derrière l'absence de réponse peut être difficile à diagnostiquer et il est donc peu probable que cet enfant peut benifit du SFP, ma suggestion est de réadmettre la PTF, ont bilan médical senior pour l'enfant et nous pouvons demander à la famille d'apporter un peu l'un avec la mère de l'aider à prendre soin du bébé

Cécile Bizouerne

Psychologist in Action Contre la Faim France

Utilisateur régulier

14 sept. 2009, 18:01

Ceci a été traduit automatiquement.

Comme je suis psychologue, je vais répondre plus sur le côté des aspects psychosociaux et non sur les problèmes médicaux déjà en surbrillance. Pas facile de faire des suggestions, sans plus d'informations. Dans certains des projets ACF, nous avons l'habitude de travailler avec les intervenants psychosociaux dans le cadre de l'équipe de la PCMA. Ils soutiennent les mères souffrant de détresse psychologique et renforcent la relation mère-enfant par le biais de visites à domicile et pendant le temps de la consultation sur le site du Bureau du Procureur. Si vous croyez que la mère d'avoir des difficultés de santé mentale pour prendre soin de son enfant, comme proposé précédemment, une invitation du reste de la famille ou des voisins pourrait être utile pour:
1 / mieux identifier si i) la mère a un problème de santé mentale, ii) l'enfant a des difficultés spécifiques en termes de psychomoteur et ou le développement psychologique, iii) les problèmes spécifiques de la relation mère / enfant (par exemple, la mère ne veut pas l'enfant ou un enfant issu d'un viol, etc ...),
2 / en essayant de trouver des solutions alternatives avec la famille: donner un soutien spécifique à la mère ou de trouver quelqu'un pour prendre soin de l'enfant.

Je ne sais pas dans quel pays votre projet est mis en œuvre et si la collaboration et / ou échanges de pratiques avec les équipes d'ACF sont aussi possibles.

Si vous rencontrez des problèmes pour poster une réponse, veuillez contacter le modérateur à post@en-net.org.

Retour en haut de page

» Publier une réponse