Menu ENN Search
Changer la langue : English Français

Publier une réponse: Use of traditional GALACTAGOGUES in breastfeeding support during emergencies - yes or no?

L'utilisation d'en-net est sujet aux conditions générales .

Je recherche des avis et des expériences sur l'utilisation des galactagogues traditionnels (aliments, boissons ou herbes stimulant le lait traditionnellement consommés par les mères en post-partum) dans le cadre du soutien à l'allaitement fourni lors des interventions d'urgence humanitaire.

À VOTRE AVIS : S'agit-il de croyances culturelles inutiles auxquelles il faut s'attaquer parce qu'elles détournent l'attention de méthodes éprouvées pour augmenter la production de lait / érodent la confiance des mères dans leur capacité à allaiter leur bébé avec succès lorsque le galactagogue en question n'est plus disponible en raison de l'urgence ? OU s'agit-il de connaissances indigènes précieuses avec lesquelles nous devrions travailler, tout en cherchant à identifier et à corriger la cause de la faible production de lait et en partageant le fait que l'allaitement fréquent/l'extraction du lait est vitale pour augmenter la production de lait ? Ou avez-vous une opinion complètement différente?

Je serais très intéressé d'avoir de vos nouvelles :

  • Examinez-vous l'utilisation traditionnelle des galactagogues naturels lors des évaluations des besoins en ANJE-E et/ou discutez-vous de ces pratiques lors de la formation des conseillers en allaitement en cas d'urgence ?
  • Dans les contextes d'urgence dans lesquels vous travaillez, connaissez-vous des aliments, des boissons ou des herbes (galactagogues) qui sont traditionnellement consommés par les nouvelles mères pour soutenir la production de lait maternel ? Existe-t-il des preuves à l'appui de leur utilisation?
    • Si oui, l'accès à ces galactagogues traditionnels a-t-il été perturbé par l'urgence, et quel impact - le cas échéant - avez-vous vu cela avoir sur les résultats de l'allaitement / la confiance des mères dans leur capacité à allaiter leur bébé ?
  • Si votre approche a été de conseiller aux mères que les galactagues ne sont pas importantes/recommandées, comment cela a-t-il été reçu et quel impact - le cas échéant - avez-vous observé ?
  • Si votre approche a été de faciliter l'accès aux galactagogues traditionnels, comment avez-vous fait cela, comment cela a-t-il été reçu et quel impact - le cas échéant - avez-vous observé ?

Vos contributions seront utilisées pour informer Save the Children's IYCF-E Curriculum qui sera bientôt disponible à l'extérieur pour former les planificateurs, les gestionnaires et les conseillers du programme ANJE-E.

J'ai hâte d'entendre vos pensées!

Merci,

Isabelle

------

Nota bene :

J'ai pu trouver une publication mentionnant les galactagogues dans des contextes d'urgence. Étudiant le Népal post-séisme, De Young et al. (2018) ont identifié le jwano comme une épice traditionnellement utilisée pour stimuler la lactation chez les mères népalaises. Lorsqu'ils ont demandé à une mère si elle mangeait de la soupe jwano pour faciliter la lactation, elle a répondu en disant qu'il n'y aurait pas d'autre moyen de produire du lait humain : « Si je ne mange pas de soupe [jwano], comment puis-je faire du lait ? ” Les auteurs ont recommandé que "l'utilisation d'épices spécifiques (jwano) pour augmenter la lactation devrait être envisagée dans le soutien et les interventions lors de la reprise après sinistre, même si le mécanisme consiste en partie à modifier les perceptions d'une faible production de lait". Êtes-vous d'accord?

Une revue Cochrane publiée en 2020 conclut : "En raison de preuves extrêmement limitées et de très faible certitude, nous ne savons pas si les galactagogues ont un effet sur la proportion de mères qui ont continué à allaiter à 3, 4 et 6 mois... Il y a des des preuves issues d'analyses de sous-groupes que les galactagogues naturels peuvent être bénéfiques pour le poids du nourrisson et le volume de lait chez les mères ayant des nourrissons nés à terme en bonne santé, mais en raison de l'hétérogénéité substantielle des études, de l'imprécision des mesures et des rapports incomplets, nous sommes très incertains quant à l'ampleur de l'effet. ..Des ECR de haute qualité sur l'efficacité et l'innocuité des galactagogues sont nécessaires de toute urgence."

Dans leur livre " Making More Milk ", Diane West et Lisa Marasco écrivent que " dans tous les pays et toutes les cultures, les mères allaitantes ont pris des aliments ou des herbes spéciaux pour apporter un approvisionnement important ou stimuler un retard. Ces pratiques traditionnelles sont soutenues par des siècles d'expérience et continuent d'être transmis d'une génération à l'autre. Le soutien scientifique aux connaissances traditionnelles a pris du retard et des professionnels sceptiques ont soutenu qu'"il n'y a pas de recherche" ou "il n'y a aucune preuve que les galactagogues fonctionnent", mais ce n'est tout simplement pas vrai...........la qualité des nouvelles recherches continue de s'améliorer, alors restez à l'écoute pour des mises à jour sur "où sont les preuves ?"

West & Marasco poursuivent en identifiant des herbes telles que la camomille qui peuvent aider à la relaxation, et en soutenant que le réflexe d'éjection du lait maternel puisse être inhibé par le stress (comme on le voit en cas d'urgence).

Veuillez partager les publications qui pourraient vous intéresser, en particulier celles qui couvrent des contextes d'urgence.

 

S'il vous plaît donnez votre nom exact

Votre email ne sera pas affiché sur le site internet
Optionnel

Votre question sera approuvée manuellement avant d'être publiée sur le site internet. Nous nous réservons le droit de supprimer tout message inapproprié.