Menu ENN Search
Changer la langue : English Français

SQUEAC et Nomads

Cette question a été affichée dans le forum de discussion Evaluation de la couverture et a des réponses 3. Rassurez-vous de laisser le sujet inchangé Répondre par email.

» Afficher une réponse

Freddy H.

Utilisateur régulier

26 oct. 2012, 13:58

Ceci a été traduit automatiquement.

Chers tous,

Nous avons récemment achevé une deuxième enquête SQUEAC dans une région au Tchad.
Nous avons trouvé une couverture de 5 points de moins que la couverture précédente. Nous émettons l'hypothèse que l'une des raisons de cette diminution de covergae est la forte présence des nomades pendant la période d'enquête (pluies de l'écart saison / de la faim) par rapport à la période précédente que SQUEAC a été entrepris (après la récolte / post écart de la faim). En effet, les nomades représentent plus de 40% de la population dans cette région et l'enquête a échoué à recueillir des données sur le mode de vie des mères interrogées. Nous vous recommandons vivement pour la prochaine SQUEAC pour recueillir des données sur le mode de vie des mères interrogées dans le but de réaliser des analyses détaillées et précises.

Cela soulève une question de savoir si ou non SQUEAC est adapté pour les communautés nomades ou les populations à forte proportion de nomades.

Merci pour votre contribution

Mark Myatt

Consultant Epidemiologist, Brixton Health

Utilisateur fréquent

27 oct. 2012, 05:58

Ceci a été traduit automatiquement.

Les populations pastorales sont notoirement difficiles à étudier.

Je sais que les évaluations SQUEAC ont été faites dans les paramètres pastorales (par exemple Turkana, Somalie, Niger).

Je ne suis pas sûr que vous identifiez un problème avec SQUEAC. Il me semble que la première SQUEAC vous a dit à propos de la couverture de la population telle qu'elle existait à un moment et la seconde SQUEAC vous a dit à propos de la couverture de la population telle qu'elle existait à un autre moment. La population a changé. Je ne suis pas sûr que vous pouvez critiquer une méthode pour ne pas vous parler de la couverture dans un (futur) population différente.

Comme pour toutes les évaluations de SQUEAC il paye pour en savoir plus sur la façon dont la population est consituted car il est souvent le cas que les programmes ne parvient pas à bien accueillir sous-un ou plusieurs groupes de population. Il est important d'identifier ces et d'enquêter sur la couverture avec de petites enquêtes / études. Même si elles ne sont pas présents, vous pouvez le signaler et faire une WRT conjecture informé l'effet probable sur la future couverture. Populations pastorales transhumants se déplacent, mais ils ont tendance à se déplacer de façon prévisible. Je pense que la leçon ici est de connaître la population.

BTW: Si vous avez une hypothèse (comme celui que vous mettez en avant ci-dessus) puis SQUEAC fournit des outils pour tester l'hypothèse. Je l'aurais fait quelques petites études, même après l'estimation de stade III avait été fait. Je serais Méfiez-vous des questions sur la farce dans l'enquête de stade III depuis taille de l'échantillon serait probablement trop petit pour une analyse significative.

Lio

CMAM Advisor

Expert

27 oct. 2012, 06:29

Ceci a été traduit automatiquement.

Cher Freddy,

Je vais commencer par un commentaire sur votre dernière question: est SQUEAC approprié pour les communautés nomades? Si je "traduire" votre question, cela pourrait être interprété comme "PCMA est approprié pour les communautés nomades»? Ceci est essentiellement ce que vous demandez. La réponse est évidemment «oui», il est !! L'objectif et le défi de la PCMA sont d'améliorer l'accès au service et cela vaut pour toutes sortes de communautés et modes de vie. Il appartient au programme d'élaborer des stratégies pour atteindre cet objectif. Servir la communauté nomade est pas nécessairement facile, mais il peut être fait. Ma suggestion serait que vous commencer par connaître vos bénéficiaires: qui migre? Les familles ou les adultes seulement entières? Est-ce qu'ils migrent vers les mêmes ou différents domaines (femmes et enfants Sometime migrent pas aussi loin que l'homme)? Où migrent-ils? Pour combien de temps? Ont-ils migrent en groupe ou familles distinctes? Etc. Si 40% de la population de la zone du programme sont des nomades, je crois qu'il est obligatoire pour vous de comprendre comment vivent-ils, leurs caractéristiques culturelles / sociales / religieuses, etc. Vous ne pouvez pas soutenir quelqu'un que vous ne connaissez pas; ce qui est déjà un signe de l'échec du programme.

A propos de la diminution de la couverture de 5%: l'une des données que vous êtes censé analyse est ce qu'on appelle la "réponse aux calendriers" (maladies, la faim, le travail agricole, etc.). Dans votre cas, le calendrier «migration» devrait faire partie des calendriers analysés. Si vous faites cela, vous auriez sans doute remarqué que le programme ne répond pas à l'agenda pour cet élément. Cette information aurait été confirmée lors de l'entrevue avec les mères. En outre, des conseils SQUEAC à entreprendre "petites études» ou «petites enquêtes" pour mieux comprendre certains éléments (par exemple, les nomades vs population sédentaire) et de voir si ce sont la différence entre les deux et si les comptes du programme pour les deux populations et d'identifier les obstacles . Si vous avez fait cela, vous pourriez être en mesure de dire que vous avez eu une diminution de 5% dans votre "avant" parce que le programme ne répond pas à cette population, mais je comprends que vous ne l'avez pas fait. Par conséquent, je pense que les 5% provient de la partie de la "probabilité" de l'équation; dans ce cas, les gens ne seront pas nomades ont influencé vos données. Ne pas oublier que la recherche active des cas est une "méthode directe" ce qui signifie que lorsque vous faites recherche active des cas dans un village ou d'une zone, vous êtes censé trouver tous les enfants SAM, ce sera votre dénominateur, mais si les enfants ne sont pas il .................. ils peuvent ne pas être dans le dénominateur, et non dans la mise en candidature (les enfants couverts), donc il ne sera pas affecter votre risque.

Pour moi, je crois que dans la réalité de votre chiffre de couverture est encore plus faible que le chiffre que vous avez obtenu et cela parce que vous ne semblez pas avoir pris en compte l'échec du programme pour couvrir 40% de la population.

Mark Myatt

Consultant Epidemiologist, Brixton Health

Utilisateur fréquent

27 oct. 2012, 12:22

Ceci a été traduit automatiquement.

Échantillonnage pasteurs transhumants est difficile mais pas impossible. Le principal problème est qu'ils peuvent se déplacer en petits groupes la mise en place camp pour quelques semaines à au temps avant de passer à de nouveaux pâturages. La méthode d'enquête développé par des pasteurs (article FEX ACF ici) fournit un moyen utile de cartographie / échantillonnage troupes pastorales. Sans une méthode comme ce votre échantillon de stade III sera systématiquement exclure les enfants voyageant en troupes (comme Lio souligne ... ce ne est pas une pratique universelle) et vous ne serez pas avoir un groupe d'éleveurs pour la phase II de petites études et enquêtes. La direction et l'ampleur de tout biais est difficile de savoir. Troupes mobiles ont du bétail avec l'accès aux pâturages et ont tendance à être en sécurité alimentaire ainsi que d'avoir les avantages de la mobilité WRT maladie infectieuse tout "pasteurs" qui ont perdu leur bétail et qui vivent dans ou à proximité des villages permanents ont tendance à être en insécurité alimentaire (ils sont des ex-pasteurs) et, étant inutilisés à un mode de vie sédentaire, sujettes à l'infection. Ceci suggère que les pasteurs se déplaçant dans votre région auront quelques cas SAM et un effet très marginal sur la couverture (en supposant que vous même d'échantillonner les pasteurs mobiles avec toute la rigueur).

Une observation ... vous avez sûrement un chevauchement considérable entre les IC de 95% sur les deux estimations? Vous avez peu de preuves que la couverture a chuté.

Retour en haut de page

» Afficher une réponse