Menu ENN Search
Changer la langue : English Français

Comment signaler les cas enregistrés non durcies à la fin du programme?

Cette question a été affichée dans le forum de discussion Prévention et traitement de la malnutrition aigue modérée et a des réponses 9. Rassurez-vous de laisser le sujet inchangé Répondre par email.

» Afficher une réponse

Anonyme 1063

Utilisateur régulier

10 déc. 2011, 06:34

Ceci a été traduit automatiquement.

En dernier programme PCMA un an dans notre région a été mis en œuvre par intermittence; nécessitant évacuation d'un grand nombre de cas inscrits à chaque fois que le programme arrêté. Maintenant, quand nous calculons les indicateurs de performance du programme à la fin de l'année ... Je me demande, comment signaler les cas qui ont été rejetés, ni guéri, ni décès / defaults / transferts médicaux etc. Je veux aussi savoir, si ces rejets devraient être inclus dans le total des rejets dans le calcul des indicateurs de performance IE guéris, la mort, par défaut?

Mark Myatt

Consultant Epidemiologist, Brixton Health

Utilisateur fréquent

12 déc. 2011, 11:46

Ceci a été traduit automatiquement.

Les catégories «déchargées ne pas durci» et «déchargé comme non-reponder" (la même chose décrit de façon légèrement différente) sont des catégories standards pour les statistiques de surveillance de routine dans les programmes de PCMA. Ils appliquent aux cas qui ont été dans le programme pendant une longue période sans être guéri et sont déchargées en utilisant une durée maximale de séjour règle (généralement 16 semaines).

Vous avez quelque chose d'un peu différent. Je pense qu'il est une question de conformité, la catégorie "défaut" est, je pense, l'indicateur de conformité de côté client le plus proche de ce que vous décrivez. Si le programme démarre et arrête avec la conséquence de décharger les cas non durcis alors je pense que nous pouvons traiter ce sont des «valeurs par défaut de programme» (à savoir le programme ne parvient pas complètement à respecter le protocole de PCMA). Vous pouvez alors:

    Défaut de client - La définition standard
    
    Défaut de programme - Ce que nous avons ci-dessus
    
    Tous les paramètres par défaut - le client et le programme defaults

Vous devez inclure ceux-ci existent ou que vous vous montreront programme comme étant beaucoup mieux qu'il ne l'est vraiment.

Rappelez-vous de signaler comme étant une proportion de toutes les sorties.

Est-ce de l'aide?

Florence

Utilisateur régulier

12 déc. 2011, 18:00

Ceci a été traduit automatiquement.

Je pense que de les traiter comme des «transferts» pourrait être plus proche que "défaillant". Avez-vous reffer aucune de ces enfants pour la réhabilitation continué ailleurs ou vous gauche juste de les suspendre? Ces informations peuvent guider sur de décider de l'issue disharge

Mark Myatt

Consultant Epidemiologist, Brixton Health

Utilisateur fréquent

12 déc. 2011, 21:06

Ceci a été traduit automatiquement.

Je suis d'accord. Si vous leur transfert vers un autre programme d'intensité appropriée puis ils sont des transferts. Si vous "les quitte suspendu" alors qu'ils sont des échecs du programme et doivent être enregistrés en tant que tels. Si elles ont été transférées (par exemple) tout en SFP cas SAM puis ils sont également défaillants du programme.

Anonyme 1063

Utilisateur régulier

13 déc. 2011, 04:39

Ceci a été traduit automatiquement.

Merci Mark et Florence pour la rétroaction. Ces cas ont été effectivement laissées en suspens (pas refered partout). Je pense que nous avons un des consensus ici qu'il doit être signalé comme proportion des rejets totaux. Merci

Anonyme 1063

Utilisateur régulier

13 déc. 2011, 04:39

Ceci a été traduit automatiquement.

Merci Mark et Florence pour la rétroaction. Ces cas ont été effectivement laissées en suspens (pas refered partout). Je pense que nous avons un des consensus ici qu'il doit être signalé comme proportion des rejets totaux. Merci

Anonyme 81

Public Health Nutritionist

Utilisateur régulier

13 déc. 2011, 13:14

Ceci a été traduit automatiquement.

Cher Anonymous 1063,
Je me demandais si vous préciser votre question afin que d'autres lecteurs peuvent avoir une meilleure compréhension. Que voulez-vous dire quand vous dites "à chaque fois que le programme arrêté»? Dans chaque épisode, Comment était votre procédure d'admission? Lorsque vous rouvert, avez-vous commencé à partir de zéro tout nouvel enregistrement si les cas nouveaux ou anciens? Pourquoi je demande est parce que cela pourrait avoir des répercussions sur d'autres indicateurs.
L'autre point que je voudrais commenter est la suggestion de Mark Myatt sur l'utilisation de la valeur par défaut de programme à long terme. Quel est le problème si nous utilisons la terminologie pour ceux qui restent suspendus enfants comme "childrenremained dans le programme"? Pour autant que je sais, tout au long de la période de mise en œuvre du programme, jusqu'à la 11e heure, habituellement nous ne recevons nouvelle admission dans la mesure où il est programme ciblait. Même si le programme ne soit pas interrompue, à la fin de la période officielle du programme, il est possible de se laisser traîner les enfants. Ce sont des enfants qui sont admis à la dernière période de la mise en œuvre du programme (environ 3,9 derniers mois?). Compte tenu de ce fait, je me demandais si Mark explique le rationnel pourquoi ces affaires doivent être classés comme défaillants, défaillants du programme. Si ces groupes sont inclus, je pense que l'ensemble des indicateurs de performance convenus à l'échelle mondiale seront déformés artificiellement et pourraient donner une fausse impression. Les programmes peuvent être interrompus pour des raisons diverses. Quant à moi, au cours de rapports, je voudrais les garder séparés.

Mark Myatt

Consultant Epidemiologist, Brixton Health

Utilisateur fréquent

13 déc. 2011, 16:40

Ceci a été traduit automatiquement.

Je ne sais pas à propos de "les enfants sont restés dans le programme" comme un indicateur de rendement convenu. Le terme est une tromperie.

Je tiens à demander «Qu'est-ce que si cela était mon enfant?". Jouons avec ce ... Mon enfant est très malade (SAM mortalité est d'environ 200/1000 / année - soit environ six fois de risque de référence) et était inscrit à un programme de traitement, mais a été libéré avant elle a été guérie. Suis-je censé être heureux à ce sujet? Je ne suis pas! Ceci est une anomalie de programme clair et une violation flagrante de l'éthique médicale (nous sommes obligés de traiter le cas en face de nous et surtout si nous disons que nous).

Le programme est un échec ces enfants si ce qui se passe parce que le programme a la logistique terribles et ATPE continue de fonctionner sur (ou tout ce qui est derrière la séquence d'arrêt-go) ou parce que l'urgence est passée et il est temps de faire nos valises. Ces enfants ne sont pas "les enfants sont restés dans le programme" (dans quel sens ont-ils "restent" dans le programme?). Ils sont déchargés prématurément cas actuels et la récupération de SAM.

Un "défaut patient» se produit lorsque le patient termine prématurément le traitement. La situation ici est que le programme se termine prématurément le traitement. La logique exige que nous classons cela comme un "défaut de programme". Le traitement de ces cas que tout ce que les autres échecs du programme de fausser les indicateurs de performance.

Il se peut que nous échouera inévitablement ces enfants, mais je pense que nous devrions être honnête à ce sujet et de les compter comme des échecs quand nous jugeons la façon dont nous l'avons fait. Tout le reste est, à mon avis, trompeur.

Juste mon tuppence.

Anonyme 81

Public Health Nutritionist

Utilisateur régulier

13 déc. 2011, 18:25

Ceci a été traduit automatiquement.

Cher Mark,
Ceci est juste pour clarifier. Je ne dis pas «les enfants sont restés dans le programme" comme un indicateur de rendement convenu. Ce que je dis est ce "Si ces groupes sont inclus, je pense que l'ensemble des indicateurs de performance convenus à l'échelle mondiale seront déformés artificiellement". Quand je dis «ces groupes" Je me réfère à ceux qui sont laissés suspendus enfants. Donc, quand ces enfants laissés suspendus sont classés comme défaillants, alors l'indicateur classique de taux d'défaillant sera déformée.
L'autre commentaire est au sujet de la manière dont vous avez défini "échec du programme". Avant de conclure que «l'échec du programme", je pense que vous avez besoin de clarifier la nature du programme; urgence où la gestion est au-delà de la capacité du gouvernement local, non d'urgence où le programme est institutionnalisé au sein de la structure actuelle du gouvernement. En principe, je suis en faveur de votre poste; "Nous sommes obligés de traiter le cas en face de nous et surtout si nous dire que nous allons" Toutefois, dans le monde réel, il est pas facile.

Mark Myatt

Consultant Epidemiologist, Brixton Health

Utilisateur fréquent

14 déc. 2011, 09:44

Ceci a été traduit automatiquement.

L'approche standard pour le calcul des statistiques de surveillance de routine consiste à utiliser le nombre total de sorties de programme dans la période considérée. Votre approche traite ces enfants "dumping" comme si elles ne sont pas sorties programmer. Pour que cela soit vrai, alors ils doivent être encore dans le programme ou ont été transférés à un programme d'intensité appropriée. Il me semble que vous voulez exclure ces enfants d'être comptés comme des cas particuliers. Je pense que fausse indicateurs de performance en se cachant échec.

Ma suggestion est que nous devrions (1) inclus ces enfants, et (2) Soyez honnête au sujet de leur statut comme des échecs (c.-nous les avoir échoué). Il est un cas de défaut, mais un défaut de programme plutôt que d'un patient par défaut. Peut-être l'utilisation du terme "défaut" est source de confusion. Dans ce cas, je pense que nous avons besoin d'un terme qui porte un sens suffisant de l'échec. Je suggère de "sous-évaluées" ou "sortie prématurée".

Il n'a pas d'importance si cela est un ministère de la santé ou d'une ONG ou d'une urgence ou d'un programme de développement. Ces enfants sont déchargés prématurément et nous devrions être honnête à ce sujet.

Comme je l'ai déjà écrit "Il se peut que nous échouera inévitablement ces enfants, mais je pense que nous devrions être honnête à ce sujet ...". Seulement en étant honnête à ce sujet, nous allons voir cela comme quelque chose de mal et, espérons-le, faire des tentatives pour y remédier.

Comme pour le «monde réel» ... Je suis devenu légèrement récemment impliqué dans un programme de PCMA d'urgence géré par MSF. Ce programme a duré environ 10 mois, et à la clôture ils ont laissé derrière une petite logistique de base et l'équipe clinique pour augmenter le ministère de la Santé local afin que les "restes" pourraient être transférées et traitées de manière appropriée. Voilà un programme en cours d'exécution réelle dans le monde réel. Il semble que la programmation éthique est possible dans le monde réel.

Retour en haut de page

» Afficher une réponse