Menu ENN Search
Changer la langue : English Français

Combien de kilos de fruits et de légumes une personne a besoin pour que cela puisse avoir un impact significatif sur leur état de santé nutritionnel?

Cette question a été affichée dans le forum de discussion Micronutriments et a des réponses 2. Rassurez-vous de laisser le sujet inchangé Répondre par email.

» Afficher une réponse

Jude

Utilisateur régulier

12 janv. 2018, 16:30

Salut - voici le scénario - un camp de réfugiés dans le désert où 25% de la population souffre de malnutrition chronique. Les rations sèches sont distribuées à tous. il y a très peu de fruits et de légumes. Un projet est proposé qui transportera (à un coût d'environ 700k EUR pour 3 mois) suffisamment de fruits et de légumes pour 125 000 personnes pendant les mois d'été pour donner 1 kg par personne et par mois. Je ne suis pas un nutritionniste mais j'ai juste fait un calcul très grossier en pesant 5 portions de fruits (le montant quotidien recommandé au Royaume-Uni) pour voir combien j'aurais besoin pour un mois - ce qui revient environ à 6 kg (y compris les peaux!). Donc, d'un point de vue nutritionnel et dans le but d'améliorer l'état nutritionnel, 1kg va-t-il vraiment faire la différence? Ne sommes-nous pas mieux de donner de la poudre de micronutriments aux plus vulnérables? Y a-t-il des recherches à ce sujet? TOUT conseil bienvenue. Merci

Lova RALAMBOMAHAY

Spécialiste en Nutrition

Utilisateur régulier

12 janv. 2018, 18:26

Bonsoir, Je vous conseille de donner des micronutriments en poudre, c'est plutôt économique et efficace et répondant aux carences. Si non en cas de malnutrition chronique pourquoi pas le nutributter, c'est riche en acide gras essentiels. Vous aurez plus des résultats tangibles avec ces micronutriments. Merci

Rita Bhatia

Utilisateur fréquent

13 janv. 2018, 10:46

Il est important d'avoir une alimentation diversifiée grâce à des aliments frais, même en petites quantités. Cependant, pour répondre aux besoins des groupes vulnérables comme les jeunes enfants et les PLW-MNP, les produits à base de lipides et les aliments enrichis comme l'huile végétale, le sel iodé (A et D) et la farine enrichie - maïs ou blé. Ce n'est ni l'un ni l'autre mais la combinaison de diverses stratégies. Vous devriez considérer une évaluation du marché basée bons alimentaires et les prix
L'acceptabilité et la durabilité des interventions sont cruciales. Donc discussions avec les gens.

Retour en haut de page

» Afficher une réponse