Menu ENN Search
Changer la langue : English Français

Question importante à tous ceux qui participent à la planification et à la mise en œuvre des programmes de nutrition

Cette question a été affichée dans le forum de discussion Prévention et traitement de la malnutrition aigue sévère et a des réponses 2. Rassurez-vous de laisser le sujet inchangé Répondre par email.

» Afficher une réponse

Mija Ververs

Johns Hopkins University

Utilisateur régulier

4 juin 2017, 16:55

Je souhaite soulver la question de comment créer un indicateur qui reflète la CAPACITÉ d'un programme CMAM (géré par un Govt et / ou une ONG) en termes de: par exemple, combien d'enfants peuvent être potentiellement traités en tant que 1. patient SAM ambulatoire 2. patient SAM en centre de santé 3. MAM par semaine sur un lieu spécifique. Cela concerne les ressources humaines (qualité, nombre de personnel), les fournitures, les heures d'ouverture. Quelqu'un peut-il me donner des idées ou a-t-il / elle déjà examiné cette question ?
Notez que c'est différent des chiffres ciblés ou de la planification. Cela concerne le potentiel réaliste du programme. Cela pourrait correspondre aux nombres ciblés, mais pas nécessairement, car une fois que le programme est en place, la capacité peut varier par rapport aux clbles fixées.

J'ai la même question pour les programmes IYCF et MND .
Merci beaucoup, Mija

Mbazoa Sabine Emmanuelle

Ingenieur/Nutritionniste en Sante Publique

Utilisateur régulier

9 juin 2017, 08:46

Chère Mija,
a mon humble avis je pense que tu soulèves deux problématiques différentes dans ton message. sur la question < indicateur - capacité - programme>, je pense que tu veux parler des indicateurs d'évaluation d'un programme de prise en charge communautaire de la malnutrition aiguë, et je pense qu'il y en a assez et que s’il faut même en créer, il faut se baser sur ceux qui existent déjà. je te propose par exemple de parcourir le document < INDICATEURS ET CATÉGORIES STANDARDS POUR UN MEILLEUR REPORTING DE LA PCMA, Édition Avril 2015>. maintenant sur le volet <ressources humaines (qualité, nombre de personnel etc.)>, je pense que la il s’agit de l’évaluation de la prise en charge communautaire de la malnutrition aiguë proprement dite qui intégrera en ce moment donc dans un cadre conceptuel par exemple la disponibilité et fonctionnalité des ressources/inputs ( personnel, matériel, etc), la gestion de ces inputs dans le process (utilisation adéquate des ressources selon le protocole etc. ) et les résultats obtenus a la fin pour apprécier la qualité de cette prise en charge. je pense qu’il en ait de même pour le Infant and Young Child Feeding qui a une méthodologie standard avec des recommandations spécifiques depuis les modules jusqu'aux descentes de terrain en communauté. Merci.

Tammam Ali Mohammed Ahmed

H&N Project Manager/Relief International

Utilisateur régulier

11 janv. 2018, 06:39

Salut Mija,
Je pense que c'est un point important avant d'envisager d'écrire une proposition nutritionnelle. Le programme PCMA, en particulier, la partie MAS est différente des autres consultations de santé livrées dans l'établissement de santé (HF). Le test d'appétit seul peut prendre une heure à examiner, mais cela ne signifie pas d'attendre le patient avant qu'il/elle ait terminé le test. Je vois qu'un cas MAS a une carte de suivi, et cette carte a à la fois des mesures anthropocentriques et un examen clinique qui requièrent du temps. Avant 2015, au Yémen, j'étais chef d'équipe mobile avec des infirmières pour me soutenir. Une infirmière et deux bénévoles en santé communautaire (CHV) ont été assignés dans la zone de triage (prenant toutes les mesures anthropocentriques et faisant le test d'appétit) et une infirmière pour remplir les dossiers / fiches et moi pour examiner l'enfant et conseiller la personne dispensée des soins de l'enfant. Nous étions trois plus deux CHV uniquement pour OTP-SAM

Retour en haut de page

» Afficher une réponse