Menu ENN Search
Changer la langue : English Français

Durée acceptable pour les programmes d'alimentation complémentaire ciblés

Cette question a été affichée dans le forum de discussion Prévention et traitement de la malnutrition aigue modérée et a des réponses 1. Rassurez-vous de laisser le sujet inchangé Répondre par email.

» Afficher une réponse

desta zeweldi

concern worldwide

Utilisateur régulier

29 mars 2017, 12:15

Est-ce qu'une durée de 99 jours de distribution mensuelle pour un programme d'alimentation complémentaire ciblé est acceptable ? Est-ce que cela serait accepté si le taux de non-réponse était très faible ?

Paul

Utilisateur fréquent

30 mars 2017, 08:35

Salut Desta,
La conception de votre programme alimentaire supplémentaire thérapeutique (en l'anglais TSFP) déterminera ce qui est, ou non, acceptable. Cela sera déterminé par vos critères d'admission et de sortie et par le but / groupe cible du programme TSFP.

Si le taux global de non-réponse est très faible (et a été rapporté avec précision), alors il est probable que le programme, dans son ensemble, atteigne ses objectifs - tant que les paramètres par défaut, les décès et les passages aux programmes d'alimentation thérapeuthique externes (OTP) sont également faibles (le programme TSFP atteint un taux élevé de remise en forme).

La définition du terme « non répondeur » sera déterminé par les directives nationales de traitement ou de l'organisme que vous utilisez. Dans le cadre de ces lignes directrices, le temps de réponse pour cette personne doit être étudié à commencer par un examen du cas. Par exemple :
- quelle est la durée médiane de séjour pour les cas du programme ?
- le statut de malnutrition MAM a-t-il été correctement diagnostiqué pour cet individu ?
- est-ce la nourriture supplémentaire a été utilisée de façon appropriée ?
- y at-il une ration alimentaire adéquate dans le ménage ?
- est-ce que l'individu souffre d'une maladie non diagnostiquée ?
- la participation au centre de traitement est-elle adéquate ?
- y at-il eu un poids static de depuis un moment qui n'a pas encore été remarqué ou pris en compte ?
- le personnel de distribution du programme TSFP est-il en mesure de détecter les maladies mineures ?
- y at-il des protocoles pour aider le personnel au début pour les renvois de cas qui ne répondent pas au traitement ?

Pour certains programmes des ONG, la définition de « non-répondeur » ne survient qu'au bout de 4 mois (120 jours) dans un TSFP. Dans ce cas, l'individu ne serait pas encore « non répondeur » et aurait encore du temps devant lui pour répondre au traitement. On indique toutefois qu'une enquête sur la cause doit se faire immédiatement (y compris un suivi à la maison) car il n'y aurait que 21 jours restants pour que l'individu puisse atteindre le statut « guéri » dans un programme de distributions mensuelles.

Dans ce cas particulier, vous pouvez, en tant que gestionnaire de programme, prolonger la période d'admission de l'individu à un mois supplémentaire pour donner du temps à l'enquête sur la cause de la mauvaise réponse.

Retour en haut de page

» Afficher une réponse