Menu ENN Search
Changer la langue : English Français

Équilibre entre activités d'urgence et de développement

Cette question a été affichée dans le forum de discussion Prévention et prise en charge de la malnutrition chronique et a des réponses 0. Rassurez-vous de laisser le sujet inchangé Répondre par email.

» Afficher une réponse

Tammam Ali Mohammed Ahmed

H&N Project Manager/Relief International

Utilisateur régulier

15 mars 2017, 10:05

Chers tous,
Vous connaissez déjà que la plupart des taux de malnutrition chronique sur la durée (retard de croissance) sont plus élevés que les taux de malnutrition aiguë (émaciation), et dans la plupart des districts, les taux de retard de croissance sont au-dessus du seuil d'urgence « la situation d'urgence silencieuse » et sans intervention, cela continuera à mener à :
- des impacts négatifs sur les enfants (cerveaux rabougris, corps rabougris et vie rabougrie)
- des impacts négatifs sur l'économie du pays (déficience intellectuelle, moindre rendement scolaire) et cela contribue également à augmenter les taux de malnutrition aiguë globale si les activités de développement ne viennent pas s'ajouter aux projets d'urgence

Malheureusement, le retard de croissance et les interventions à base communautaire qui gèrent la prévention du retard de croissance ne sont pas une priorité pour la plupart des pays / groupes et ne font ni partie de leur mandat ou de leur plan de réponse.

Je demanderais à ceux qui sont intéressés au travail de promotion des causes de bien vouloir de bien vouloir plaidoyer pour défendre cette question.
Meilleur

Retour en haut de page

» Afficher une réponse