Menu ENN Search
Changer la langue : English Français

Regroupement des carences en vitamine A chez les enfants

Cette question a été affichée dans le forum de discussion Micronutriments et a des réponses 3. Rassurez-vous de laisser le sujet inchangé Répondre par email.

» Afficher une réponse

Mary Oyunga

Senior Research Officer/ KALRO

Utilisateur régulier

14 avr. 2016, 08:30

Des études ont démontré que la survenue des carences en vitamine A est regroupée et non répartie uniformément dans les communautés. Comment peut-on déterminé ce regroupement étant donné que les conditions dans lesquelles ça se produit sont très dynamiques ?

Anonyme 577

Utilisateur régulier

16 avr. 2016, 17:10

Ceci a été traduit automatiquement.

Bonjour Marie,
au risque de ne pas avoir compris votre question: ne serait-une enquête transversale ne supposant que ie vous voulez détecter le regroupement? Vous souhaitez évaluer la carence en utilisant des signes cliniques (xérophtalmie) et / ou d'autres biomarqueurs disent rétinol sérique. De la littérature, vos sujets d'enquête seraient des enfants dans ce cas.
Cela semble trop simpliste, bien et vous pouvez être curieux d'autre chose: IFSO, s'il vous plaît préciser votre question.

Mary Oyunga

Senior Research Officer/ KALRO

Utilisateur régulier

17 avr. 2016, 11:48

Ceci a été traduit automatiquement.

La question était aussi simple qu'il était .... juste le regroupement. Des études menées par la FAO ont montré que l'apparition de formes de DAV sont généralement regroupés et pas répartie uniformément dans une population. Cela peut signifier qu'il ya des traits épidémiologiques qui causent ce regroupement. Étant donné que les traits peuvent être très dynamiques trop (ne cesse de changer), alors comment peuvent ces traits que je crois sont les facteurs de risque déterminer?

Andrew Seal

UCL and NIE Regional Training Initiative

Expert

19 avr. 2016, 12:34

Ceci a été traduit automatiquement.

Bonjour Mary

Si je comprends la question penser correctement la seule façon d'y répondre serait de construire votre hypothèse en ce qui concerne les facteurs de risque potentiels et ensuite faire une série de différentes études étiologiques dans les lieux d'intérêt; y compris des études de cohortes longitudinales.

Toutefois, le donneur serait peu probable de mettre l'argent dans ces études que les causes sont pensés pour être bien établie et il pourrait être mieux dépensé faire de la recherche opérationnelle pour améliorer le système de distribution de la capsule, et les interventions WASH et FLS.

J'espère que cela répond à votre question de manière adéquate?

Retour en haut de page

» Afficher une réponse