Menu ENN Search
Changer la langue : English Français

Comment les multiples secteurs gouvernementaux peuvent s'engager dans la planification et l'établissement des coûts des efforts nationaux de nutrition?

Cette question a été affichée dans le forum de discussion Renforcement de la nutrition (SUN) et a des réponses 3. Rassurez-vous de laisser le sujet inchangé Répondre par email.

» Afficher une réponse

Patrizia Fracassi

SUN Movement Secretariat

Utilisateur régulier

25 nov. 2015, 16:45

Dans votre expérience, comment les multiples secteurs gouvernementaux peuvent être mieux engagés dans la planification et les coûts pour l'amélioration des résultats de nutrition?

Helen Connolly

Prin. Economist, American Institutes for Research

Utilisateur régulier

27 nov. 2015, 17:13

Un cadre commun de résultats bien développé (CCR) pour les actions de nutrition est une étape importante dans le processus de planification et d'estimation des coûts pour les efforts nationaux de nutrition. Afin de développer une CCR, tous les secteurs gouvernementaux qui contribuent aux résultats de nutrition devraient être impliqués dans les discussions et dans la planification et la mise en œuvre de la CRF. Tout au moins, les discussions initiales du développement du CCR devraient inclure l'identification de:
• Les objectifs nationaux de réduction de la malnutrition démontrés par des preuves et acceptés par tous les partenaires sectoriels;
• Tous les acteurs impliqués dans la discussion et la planification pour les efforts nationaux de nutrition (y compris chaque secteur du gouvernement et potentiellement d'autres parties prenantes qui y contribuent); et
• Un ensemble d'actions prioritaires qui contribuent aux objectifs nationaux, avec les responsabilités de chaque partenaire sectorielle qui y contribue.
Cet accord initial sur le CCR constitue une base pour l'élaboration des plans opérationnels, des plans de suivi et d'évaluation, et l'estimation du coût de la réalisation des objectifs nationaux communs. Cela implique une discussion claire et coordonnée et l'engagement avec tous les partenaires sectoriels y participant tout au long du processus d'accord sur les résultats communs, la planification des actions, la mise en œuvre, et le suivi des résultats.

Assumpta MUKABUTERA

Consultant/ 4kei Innovators company Ltd

Utilisateur régulier

14 déc. 2015, 06:27

La planification et l'établissement des coûts des programmes nationaux de nutrition devraient être un effort multisectoriel. Les partenaires multisectoriels doivent être conscientisés sur la gravité du problème de la nutrition dans leur pays. En plus, il faut les aider à comprendre les problèmes sous-jacents et les preuves soutenant ce qui fonctionne pour lutter contre la malnutrition. Avec une vision et des objectifs communs, un plan stratégique multisectoriel, un plan opérationnel ainsi qu’un plan de suivi et évaluation devraient être développés.

Si le processus d'élaboration de ces plans est bien coordonné, cela facilitera l’estimation de coûts y relatifs. Le point à noter ici est que l'alignement de tous les différents plans dans le but d'atteindre les objectifs de résultats communs donne une base solide pour la mise en œuvre multisectorielle pour améliorer l'état nutritionnel.

Planning and estimation of costs for national nutrition programmes should be a multi-sectoral effort. The multi-sectoral partners must be made aware of the severity of the nutrition problem in their country. Moreover, there is a need to help them understand the underlying issues and the evidence supporting what works in the fight against malnutrition. With a vision and common objectives, a strategic multi-sectoral plan, an operational plan as well as a monitoring and evaluation plan should be developed.

If the process of development of these plans is well coordinated, it facilitates the estimation of related costs. The important point here is that the alignment of all the different plans with the aim of achieving the objectives of the common results, provides a solid base for multisectoral implementation to improve nutritional status.

Innocent MANIRAHO

Health&Nutrition Field Supervisor

Utilisateur régulier

15 déc. 2015, 12:21

Le gouvernement doit être engagé à prendre toutes les mesures sur la réduction et la gestion de la malnutrition parmi ses citoyens et reconnaître l'importance de la nutrition dans la réalisation des objectifs économiques et sociaux nationaux de développement par l'accès à une alimentation équilibrée adaptée à l'âge et de vivre dans un environnement sain favorable.

Le gouvernement, en partenariat avec les partenaires au développement, y compris les ONG et les agences des Nations Unies doivent se mettre en place afin d'améliorer l'alimentation de sa population. Au Rwanda, le gouvernement a lancé un plan d'urgence pour éliminer la malnutrition (EPEM) avec les dirigeants venant de la Ministère de la Santé Cela a démontré un nouveau niveau d'engagement sans précédent à l'action nationale et décentralisée dans le cadre de la politique nationale de nutrition. Le résultat immédiat a été un exercice national de dépistage qui a impliqué plus de 30.000 travailleurs de santé communautaire (ASC), toutes les autorités des districts et des établissements de santé, le ministère de la Défense et de nombreux partenaires de développement, y compris les agences des Nations Unies et des ONG internationales.

Vers la fin de la première phase de la EPEM, le premier sommet national sur la nutrition a été organisée (en Novembre 2009). Il a été suivi par les hauts dirigeants et les spécialistes techniques des ministères clés du gouvernement, des agences onusiennes, des ONG et des experts internationaux de haut niveau. Ce sommet a été une étape stratégique qui a fourni des preuves et les leçons apprises pour le gouvernement du Rwanda à poursuivre vers l'avant vers l'élimination de la malnutrition au Rwanda. Le sommet a également inauguré la deuxième phase de l'EPEM qui vise à consolider le travail sur la gestion de la malnutrition aiguë et avancer vers la mise en œuvre de stratégies de prévention au niveau décentralisé.

En 2010, le gouvernement a élaboré un plan stratégique national multisectoriel pour éliminer la malnutrition (Nsem) pour guider la mise en œuvre des différentes interventions. Le ministère de la Santé a été chargé de coordonner, sous les auspices du Bureau du Premier ministre, la mise en œuvre des interventions par divers secteurs, notamment l'agriculture, de l'éducation, de l'Infrastructure (responsable EHA ), l'administration locale et du commerce ainsi que l'égalité et de la famille, des finances, de l'information et d'autres.

Lors de la planification et de la budgétisation, tous les ministères sont invités à réfléchir et à inclure des activités de nutrition.


MANIRAHO Innocent / Santé et superviseur de terrain Nutrition / Concern Worldwide /

Retour en haut de page

» Afficher une réponse