Menu ENN Search
Changer la langue : English Français

Supplémentation en vitamine D chez les nourrissons

Cette question a été affichée dans le forum de discussion Micronutriments et a des réponses 2. Rassurez-vous de laisser le sujet inchangé Répondre par email.

» Afficher une réponse

Marie McGrath

ENN

Modérateur

25 mars 2014, 19:30

Ceci a été traduit automatiquement.

Cher public en-net.
Une question a été soulevée dans le cadre de la réponse à la crise jordanienne Syrie quant à savoir si il est une indication de la supplémentation en vitamine D chez les nourrissons allaités au sein parmi les réfugiés syriens. Ceci est une recommandation commune par les médecins jordaniens, dans certains cas, de recommander l'utilisation de préparations pour nourrissons aux nourrissons allaités pour assurer un apport adéquat en vitamine D. Aucune recommandation spécifique ne semble être disponible auprès de l'OMS (en raison du manque de preuves suffisantes). Expériences et des recherches dans ce domaine, notamment à partir de cette région, seraient appréciés.

André BRIEND

Utilisateur fréquent

25 mars 2014, 20:19

Ceci a été traduit automatiquement.

Chère Marie,

L'allaitement maternel ne propose pas une bonne protection contre la carence en vitamine D. Les enfants allaités ont besoin de suppléments de vitamine D dans les pays avec une exposition insuffisante au soleil due soit à la lumière UV insuffisante ou à des facteurs culturels. La carence en vitamine D était commun en Afrique du Nord et au Moyen-Orient avant l'introduction de la supplémentation en vitamine D. Je ne suis pas surpris que les médecins jordaniens veulent éviter une carence en vitamine D. Dans ces pays, vous pouvez appliquer les recommandations actuelles européennes pour la supplémentation en vitamine D qui est de 400 UI par jour pour les enfants allaités au sein, sauf en France (et dans certains pays nordiques) où il a été élevé pendant des décennies (1000 à 1200 UI par jour) sans aucun effet indésirable.

Vous pouvez trouver le résumé de la référence mentionnée ci sur le web.

Braegger C1, Campoy C, Colomb V, Decsi T, Domellof M, M Fewtrell, Hojsak I, Mihatsch W, Molgaard C, Shamir R, Turck D, van Goudoever J; Comité ESPGHAN sur la nutrition. La vitamine D dans la population pédiatrique européenne saine. J Pediatr Gastroenterol Nutr. 2,013 juin; 56 (6): 692-701. doi: 10,1097 / MPG.0b013e31828f3c05.

Vidailhet M1, Mallet E, A Bocquet, Bresson JL, Briend A, JP Chouraqui, Darmaun D, ??Dupont C, Frelut ML, Ghisolfi J, Girardet JP, Goulet O, Hankard R, D Rieu, Simeoni U, Turck D; Comité de nutrition de la Société française de pédiatrie. Vitamine D: toujours une question d'actualité chez les enfants et les adolescents. Une prise de position par le Comité sur la nutrition de la Société française de pédiatrie. Arche Pediatr. 2012 Mar; 19 (3): 316-28. doi: 10.1016 / j.arcped.2011.12.015. Epub 2012 27 janvier

James Wirth

GroundWork LLC

Utilisateur régulier

26 mars 2014, 06:59

Ceci a été traduit automatiquement.

Chère Marie,

Lié à la prévalence de la carence de vitamine D dans la région, s'il vous plaît voir les références ci-dessous de vit D carence en Jordanie. Peut-être que ce sera le matériel de référence utile. Best, James

1. Jordan Rapport d'enquête micronutriments 2010 (a la prévalence vit D pour femme et des enfants) http://www.gainhealth.org/reports/national-micronutrient-survey-jordan

2. Nichols et al. Le statut de 2012. D de vitamine et les déterminants de la carence chez les femmes jordaniennes non enceintes en âge de procréer. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22415337

Retour en haut de page

» Afficher une réponse