Menu ENN Search
Changer la langue : English Français

SQUEAC - Weighted boosters et les obstacles

Cette question a été affichée dans le forum de discussion Evaluation de la couverture et a des réponses 5. Rassurez-vous de laisser le sujet inchangé Répondre par email.

» Afficher une réponse

Anonyme 81

Public Health Nutritionist

Utilisateur régulier

25 nov. 2013, 11:07

Ceci a été traduit automatiquement.

Je l'ai essayé de vérifier les différents rapports d'enquête de SQUEAC. Je observe des incohérences dans le système de pesage et marquant. Quel que soit le nombre de boosters et les obstacles, le score a été donnée différemment. Certains des notes comprises entre 0 et 3, une partie entre 0 et 4, une partie comprise entre 0 et 5 et d'autres entre 0 et 10 et ainsi de suite. Je l'ai vu le rapport avec 27 obstacles avec le score maximum de chaque 3. Je l'ai vu aussi rapport du 9 obstacles avec chaque score maximum de 4. Je pense, par exemple sous ou sur la valeur de notation pourrait tordre ou de fausser l'estimation de préalable. si le postérieur est déformée puis affecte le postérieur. Alors, est-il une règle générale comment configurer le système de notation maximale. Je ne sais pas si oui ou non il est vrai, mais on m'a dit que le score maximal doit être déterminée par 100 divisé par le nombre de boosters ou des barrières. Par exemple, si le nombre d'obstacles est de 20, alors le score maximum de chaque barrière ou rappel doit être 5. Si elles sont 10, alors le score maximum de chaque devrait être 10. Mais la question sera ce que si le nombre de barrières et boosters sont différents comme rappel 10 et la barrière 20. Dans ce cas, nous devrions définir le score pour booster et la barrière se séparent?

Merci

Lio

CMAM Advisor

Expert

25 nov. 2013, 11:54

Ceci a été traduit automatiquement.

Cher Kiross,
vous remercier pour votre observation. Vous avez raison, la règle générale devrait être que le score maximum ne peut être supérieur à 100 divisé par le nombre de barrières ou boosters parce que, hypothétiquement, vous pouvez avoir seulement des barrières ou seulement les boosters et la couverture ne peut être supérieur à 100 ou inférieur à 0. Dire cela, je personnellement jamais utilisé un score supérieur à 5; les équipes peuvent choisir si elles donnent plus confortable score de 1,2,3,4,5 ou 1,3,5. Cependant, les obstacles et rappel devraient avoir la même échelle de notation. Basé sur la «règle» de la division 100, vous allez utiliser le plus élevé des deux, si vous avez 20 boosters et 10 obstacles, vous allez utiliser 20 (sorte maximum de 5). Pour autant que je sache, il n'y a pas de règle particulière pour définir un score si pas celui que vous avez mentionné. Vous pouvez également utiliser le même score pour chaque barrière ou d'appoint (non pondérée avant), et nous faire avec la façon actuelle de calcul de l'avant, mais nous savons aussi que les obstacles et les boosters ne possèdent pas le même impact sur la couverture, pourquoi nous avons mis une échelle;

Mark Myatt

Consultant Epidemiologist, Brixton Health

Utilisateur fréquent

25 nov. 2013, 12:22

Ceci a été traduit automatiquement.

Les pondérations attribuées aux barrières et boosters peuvent varier. Si (par exemple), vous avez plusieurs obstacles mineurs et un obstacle majeur tels que ATPE répétée des ruptures de stock, alors vous pourriez donner un poids de 2 ou 3 pour les obstacles mineurs et un poids vraiment massive (par exemple 30) au "show-bouchon" barrière. Les poids donnés à chaque barrière et rappel sont censés refléter la force de l'effet de chaque barrière et rappel sur la couverture. L'effet d'un obstacle particulier peut varier d'un programme à de sorte que le poids associé à un obstacle particulier peut varier d'un programme à. Il ya quelques années, je faisais un SQUEAC dans un programme géré par une organisation à majorité chrétienne qui a fait très peu pour sensibiliser, mobiliser, ou accueillir la communauté musulmane. Dans ce cadre la population de la zone du programme était plus de 70% musulmane. Ce fut donc un grand obstacle à la couverture. Si la population avait été de 7% musulmane, alors il peut ne pas avoir été un tel obstacle important à la couverture. Il serait encore préjudice méchant mais pas un tel obstacle important à la couverture.

BTW: Si vous réglez tous les poids égaux, alors vous avez une méthode non pondérée.

Dans mon expérience, il est la tendance à vouloir la couverture pour être bon que les résultats des barrières étant ignorés ou reçoivent de faibles poids qui crée un biais plutôt que la gamme de poids qui sont utilisés.

Quelques règles ...

Ne pas utiliser des méthodes de ce genre est une manière mécaniste muet.

L'ampleur des scores devrait refléter l'ampleur attendue de l'effet.

Il est préférable de sous-estimer l'ampleur des effets, si vous avez l'intention d'utiliser les sommes de poids que les limites crédibles pour le mode précédent.

Limiter les scores de sorte que la couverture est pas en dessous de zéro ou supérieure à 100 (voir page 77 de la référence SQUEAC / SLEAC technique).

Utiliser plusieurs méthodes pour travailler sur l'avant. Je tends à utiliser scores non pondérés et pondérés et une approche avant d'histogramme puis trianguler. Ensuite, je pense à ce sujet un peu plus et tout faire à nouveau.

Réglez forces réalistes pour l'avant. Sur une première SQUEAC il est courant d'entendre sur un mode avant et puis définissez large limites crédibles sur le mode avant (par exemple plus ou moins 25%).

Soyez réaliste sur le mode antérieur. Ne réglez pas votre avant par un vœu pieux.

WRT "distorsion" ... (je pense que vous voulez dire "biais") ... voilà pourquoi nous vérifions avant-vraisemblance conflit. Si il ya un conflit avant de vraisemblance puis nous avons la partialité et à recommencer. La dernière version de BayesSQUEAC fournit un test formel d'un conflit avant de vraisemblance.

J'espère que cela aide.

Anonyme 2407

Utilisateur régulier

25 nov. 2013, 12:23

Ceci a été traduit automatiquement.

Cher Lio,

je suis confronté à la même situation où je dois boosters (16) de plus que les barrières (14) sur la base de l'exercice de remue-méninges. Maintenant, la question est de savoir comment les pondérer soit 0-4 ou 0 à 6 ou pour celui maximale qui affecte la couverture. ce qui devrait être le cas pour l'estimation antérieure.

Mark Myatt

Consultant Epidemiologist, Brixton Health

Utilisateur fréquent

25 nov. 2013, 15:01

Ceci a été traduit automatiquement.

Après la SQUEAC / SLEAC référence technique (p. 77). Le poids maximal serait:

    100/16 = 6

Ceci est une approche mécaniste que vous pourriez avoir (comme dans mon précédent post) beaucoup d'obstacles mineurs et un obstacle majeur qui devrait avoir un très grand poids. Avoir un poids maximum de 6 va faire le travail de vous donner une valeur de candidat pour le mode avant la plupart du temps.

Lio

CMAM Advisor

Expert

25 nov. 2013, 16:30

Ceci a été traduit automatiquement.

Merci Mark pour répondre à cette; en effet, je suis sur le terrain avec un accès limité à Internet. L'idée est toujours d'utiliser le plus grand nombre (des barrières ou des boosters) pour diviser le 100; dans le cas où vous vous parler de 14 et 16 vous devez donc utiliser 16 qui permet en effet 6. Le point le plus important à comprendre est, comme Mark clairement expliqué, pour être en mesure de donner le poids exact de la barrière / rappel sur la couverture; toutes les informations recueillies au cours de l'exercice de SQUEAC devrait guider l'équipe de comprendre que l'on sont les "principaux" obstacles et les "principaux" boosters; ce qui est important quand il vient le temps de réformer le programme: nous devons identifier et de travailler sur les éléments qui auront le plus grand impact; Une échelle de 1 à 5 (ou 6) est assez grand pour voir la différence entre les divers obstacles / boosters et souligner le plus important d'aborder; ayant une plus grande échelle (10 ou plus) sera probablement faire l'exercice trop lourd et je ne suis pas sûr que nous avons suffisamment d'informations pour faire une analyse aussi détaillée. Bon chance.

Retour en haut de page

» Afficher une réponse