Menu ENN Search
Changer la langue : English Français

MUAC sur ...

Cette question a été affichée dans le forum de discussion Prévention et traitement de la malnutrition aigue modérée et a des réponses 10. Rassurez-vous de laisser le sujet inchangé Répondre par email.

» Afficher une réponse

Chantal Autotte Bouchard

freelance

Utilisateur régulier

1 oct. 2013, 16:43

Ceci a été traduit automatiquement.

Bonjour,

Je cherche de la documentation ou protocole national d'adopter les critères ci-dessus à l'extérieur à 125 si les autres constantes sont atteints. Je lis beaucoup de discussion sur ce sujet, mais je dois aucune preuve écrite ou exemple d'utilisation. Merci
Chantal

Mark Myatt

Consultant Epidemiologist, Brixton Health

Utilisateur fréquent

2 oct. 2013, 11:47

Ceci a été traduit automatiquement.

Je ne suis pas sûr de ce que vous demandez. PB seuils pour l'inclusion dans les programmes SFP et PTF semblent s'être stabilisés à 125 mm pour SFP (et parfois pour PTF si l'enfant présente des complications médicales) et 115 mm pour la PTF (certains pays utilisent 110 mm).

D'autres seuils ont été utilisés dans le passé. Parfois, un seuil élevé MUAC (par exemple 135 mm) est utilisé dans le cadre d'un dépistage en deux étapes pour la basse WHZ mais cette approche est un peu daté à la programmation que le dépistage par WHZ, même dans le cadre d'un écran à deux étages, réalise habituellement limitée couvertures et est probablement le mieux adapté aux modèles de «rareté» des soins thérapeutiques tels que les CPT qui sont maintenant rarement utilisés.

Permettez-moi savoir si cela est d'aucun secours.

Chantal Autotte Bouchard

freelance

Utilisateur régulier

3 oct. 2013, 08:10

Ceci a été traduit automatiquement.

Bonjour Marc,

Je ne suis pas très compréhensible que je pense. Je ne vous écris pas assez souvent en anglais.

Donc, je ne suis pas à la recherche de documentation pour l'inclusion des enfants dans les programmes, mais les «seuils de sortie critères".

PB habituellement demandé est supérieur à 125 avec un -2 Z-score.

Mais je eu l'occasion de lire des discussions ou des protocoles d'ONG au sujet de ce genre de seuils: si -2zscore sont atteints, mais pas le PB nous pourrions laisser sortir l'enfant avec un PB environ 120 par exemple.

Dois-je me expliquer mieux?

Je ne veux pas ONG protocoles. Mais je dois documentation.

Cordialement
C

André BRIEND

Utilisateur fréquent

3 oct. 2013, 08:19

Ceci a été traduit automatiquement.

Bonjour Chantal,

Peut être pourrions nous avoir une discussion en français sur ce forum.

Si j'ai bien compris, votre question porte sur l'utilisation du PB comme unique critère de sortie. Veuillez regarder le commentaire que je viens de faire à notre collègue du Pakistan. Le PB comme unique critère de sortie simplifie bien les programmes et évite l'effet pervers observé avec le % de gain de poids qui fait sortir plus tôt les enfants les plus sévèrement malnutris. Voir l'article et le résumé que je viens de mettre en ligne sur ce forum. Le résumé suggère que 125 mm est un bon critère pour éviter les rechutes;

J'espère que cela vous est utile,

AB

Chantal Autotte Bouchard

freelance

Utilisateur régulier

3 oct. 2013, 08:20

Ceci a été traduit automatiquement.

Désolé pour la rediffusion ....

Je viens de voir cette Posté par André Brien, mais ceci est quand MUAC est les seuls critères déchargées, moi, je suis à la recherche de documentation avec les critères de la cabine nécessaires.

Chantal Autotte Bouchard

freelance

Utilisateur régulier

3 oct. 2013, 08:22

Ceci a été traduit automatiquement.

Merci Andre .... ;-) Mon commentaire viennent à la fin! ...

Et ceci est le lien que je pense (je oublié de mettre là-haut) http://www.plosone.org/article/info:doi/10.1371/journal.pone.0055404

Chantal Autotte Bouchard

freelance

Utilisateur régulier

3 oct. 2013, 08:28

Ceci a été traduit automatiquement.

Bonjour de nouveau André, les messages se sont croisés. Bref je cherche de la documentation sur les deux critères, mais avec un MUAC autour de 120. Puisque ceux-ci sont préconisé pour le pays avec qui je discute. Mais pour le coup ils ont de longue durée de séjour pour atteindre les deux critères.
Voila

André BRIEND

Utilisateur fréquent

3 oct. 2013, 08:36

Ceci a été traduit automatiquement.

Je ne comprends pas de quels critères vous parlez. Pouvez vous préciser ? Le mieux serait de continuer cette discussion par e-mail. Mon adresse : andre.briendatgmailpointcom

Mark Myatt

Consultant Epidemiologist, Brixton Health

Utilisateur fréquent

3 oct. 2013, 15:31

Ceci a été traduit automatiquement.

Les situations les plus courantes dans lesquelles deux critères sont utilisés est de décharger lorsque le gain de poids est proportionnel 15% ou plus ou lorsque WHZ dépasse -2 à condition que les critères d'admission MUAC est également dépassé. C'est:

    poids actuel - poids à l'admission
    ---------------------------------> = 0,15 et MUAC> = 115 mm
             poids à l'admission

ou:
   WHZ> -2 ET MUAC> = 115 mm

Si un "programme de transition" est disponible afin que la décharge est (par exemple) à la SFP, puis le seuil de 115 mm peut être tout à fait sûr à condition que nous sommes sûr de ramasser rechute à SAM dans le programme de transition ou dans la communauté.

Pour la décharge dans la communauté sans un soutien continu, un seuil de 125 mm a été montré pour être sûr (ou décharger en <125 mm pour être un facteur de risque de rechute post-décharge ou de la mort). André Briend a déjà posté [url = http: //www.en-net.org.uk/question/1157.aspx] ici [/ ur] sur cette question et fourni des liens vers des articles. L'analyse préliminaire d'un procès parrainé FANTA-III au Malawi (rapports en cours de préparation) soutient cette (faible rechute et aucune mortalité post-décharge excessive lors de la décharge au MUAC> 125 mm). Je crois que ces données sera présenté par Paul Binns à la conférence CMN à Londres plus tard ce mois (Octobre 2013).

La plupart des documents contourner ce problème peut être trouvée dans la littérature tôt CTC / PCMA. Par exemple, la suivante:
[quote]
Myatt M, Khara T, Collins S, Un examen des méthodes pour détecter les cas d'enfants sévèrement malnutris dans la communauté pour leur admission dans les programmes de soins thérapeutiques à base communautaire, Food and Nutrition Bulletin, 2006; 27 (3): S7-S23
[/ quote]
présente un critère de rejet basé sur le gain de poids proportionnel et MUAC (le seuil de 115 mm était, au moment de la publication supérieure de 5 mm MUAC critères les plus couramment utilisés d'admission Donc je suppose que les critères 120 mm vous mentionnez pourrait avoir été adaptée à partir de ce) . Notez que le gain de poids proportionnelle a par la suite révélé problématique (mon erreur!) Et un seuil MUAC simple est une option bien meilleure.

Maintenant que nous avons plusieurs années d'expérience avec les programmes de PCMA nous sommes en mesure d'affiner les critères de décharge. Votre question est donc très opportune.

Je espère que cela est d'une certaine utilité.

BTW: Je pense que certains de l'intérêt autour de l'utilisation des critères combinés de décharge est de réduire les durées de séjour (ou pour éviter de très longues durées de séjour). Il est souvent plus rapide pour atteindre 15% le gain de poids d'un 125 mm MUAC chez un enfant très gaspillés ou pour atteindre WHZ> -2 que de parvenir à un 125mm PB chez un jeune enfant admis en utilisant MUAC. Je pense que la meilleure façon de réduire la durée du séjour est d'essayer d'obtenir en temps opportun des cas et le recrutement de telle sorte que le périmètre brachial à l'admission est pas loin en dessous des critères d'admission MUAC. Cela est possible avec la sensibilisation et la mobilisation communautaire. Lorsque cet objectif est atteint, la durée médiane de séjour sont bien en dessous de 8 semaines. Une autre façon d'atteindre des longueurs plus courtes de séjour est de traiter de la conformité à la fois par la clinique et le bénéficiaire par (par exemple) en évitant les médicaments / ATPE ruptures de stock et en réduisant intra-ménage partage des ATPE par (par exemple) la surveillance et le conseil, le peer-to mentorat -peer, mentorat par les travailleurs communautaires / bénévoles, et l'utilisation d'une ration de protection.

Chantal Autotte Bouchard

Medical and nutritional coordinator

Utilisateur régulier

14 oct. 2013, 12:31

Ceci a été traduit automatiquement.

HI-Marc,

Désolé pour le retard. Merci pour votre aide, il a été vraiment utile.

C.

Mark Myatt

Consultant Epidemiologist, Brixton Health

Utilisateur fréquent

14 oct. 2013, 14:52

Ceci a été traduit automatiquement.

Heureux de pouvoir vous aider.

Retour en haut de page

» Afficher une réponse